Browsing Tag

bonheurs

Me, myself and I

Instantanés d’une hédoniste #4

21 novembre 2012
Livres

D’habitude, j’accueille le mois de novembre en me cachant dans mon antre, tel un ermite se retirant dans sa grotte. L’envie de plaid et de chaleur sont plus forts que tout ; du moins, jusqu’à l’arrivée des lumières de Noël et le lancement de la chasse aux cadeaux. Là, je fonce dépenser mes derniers deniers.
Travailler de chez soi et décrocher de l’écran alors qu’il fait déjà nuit dehors ne pousse pas forcément à vouloir sortir et s’aventurer dans le froid. Alors j’hiberne. Je me réfugie dans d’autres mondes, parfois plus chaleureux, souvent plus déjantés, en lisant. C’est ma saison de prédilection pour dévorer tout le papier ou l’encre électronique qui me tombe sous les yeux.
Sauf cette année…

Coincée. Je suis coincée du côté de mes lectures.
J’ai entamé deux livres pour lesquels je ne ressens rien si ce n’est de l’indifférence. La vue de leur couverture ne provoque qu’un léger haussement de sourcil dédaigneux. Les papillons qui remuaient dans mon ventre et me poussaient à me coucher à l’heure des poules pour engloutir ces derniers chapitres ne bougent plus. J’ai bien essayé le coup du bain chaud avec ces bouquins pour seule occupation. Total, j’ai fini la tête sous l’eau !
Bref, j’ai commencé à lire Fifty Shades of Grey de EL James et The Casual Vacancy de JK Rowling.

Vous me direz, je n’ai qu’à les abandonner. Mais là est tout le problème, je n’aime pas ne pas finir un bouquin ; surtout quand je l’ai payé. Du coup, je ne lis plus !
À la place, je profite de ces petits bonheurs et plaisirs improvisés que la vie vous offre. Lire la suite…

Me, myself and I

Un bonheur n’arrivant jamais seul…

13 janvier 2012
Happiness

Si Murphy et sa loi de l’emmerdement maximum nous promettent une tripotée de désagréments à partir du moment où, un seul déboire a pointé le bout de son nez à nos côtés, on peut dire qu’il en est de même pour les bonheurs et belles surprises. Il n’est pas rare que des situations inextricables se débloquent d’un seul chef, que les bonnes nouvelles choisissent le même moment pour toutes tomber du ciel (ou d’ailleurs !) et que l’on se sente soudain la personne la plus chanceuse de son petit bout d’univers.
Une théorie que je vérifiais déjà il y a quelques temps.
Et le mois dernier, rebelote ! Lire la suite…

Me, myself and I

En attendant Noël… et le vieux barbu !

8 décembre 2011
Déco Sapin

Le calendrier de l’Avent, c’est bien beau (et surtout bien bon !), mais ça ne suffit pas à contenir ma fièvre Noël du moment. Les lutins ont remplacé les papillons dans mon ventre ; je souffre d’une nouvelle forme de daltonisme et ne vois le monde qu’en rouge et vert ; je me lève chaque matin et me couche chaque soir avec un chocolat dans la bouche ; enfin je me mets à balancer des pieds au rythme du nouveau duo Mariah Carey – Justin Bieber La Voix Qui Mue. Achevez-moi ! Lire la suite…

Me, myself and I

En attendant l’hiver…

16 novembre 2011
Automne

Alors que le mercure – sacré feignant ! – s’essouffle dans les thermomètres, après des mois d’ascension nous préservant du réveil des radiateurs.
Alors que la vapeur – sacrée curieuse ! – se mêle peu à peu aux conversations extérieures et que les têtes s’enfouissent timidement dans les épaules.
Alors que les bouts du nez et des oreilles se parent d’une adorable couleur cerise si leurs propriétaires s’attardent un peu trop dehors.
Alors que la rosée cède doucement sa place au givre sur les branches des arbres, libérant leurs feuilles bien fatiguées.
Alors que la buée s’invite au carreau le matin venu, que les chocolats envahissent les supermarchés, que les catalogues de jouets fleurissent dans les boîtes aux lettres et que ce vieil homme barbu vêtu de rouge est sur toutes les lèvres des chérubins, l’automne tire peu à peu sa révérence.
L’hiver n’est pas encore là mais sonnera bientôt à la porte.
Et en attendant, les petits bonheurs du quotidien se muent en plaisirs cocooning… Lire la suite…