Browsing Tag

cocooning

Beauté et bien-être

Le rituel du dimanche soir

20 janvier 2015
La Belle Toilette - serviette de bain

Paraîtrait qu’hier, lundi 19 janvier, était le jour le plus déprimant de l’année… Alors comment a débuté votre semaine ? Ça a été ?
Si ce 19 janvier sonnait le début d’une nouvelle semaine et donc la fin d’un week-end, et qu’une fine pluie glacée tombait sur Lyon, je ne l’ai pas trouvé si horrible que ça. Depuis que j’ai de belles missions professionnelles à attaquer toutes les semaines, les lundis sont bien moins difficiles à affronter. La culpabilité et la frustration de ne pas bosser alors que les gens reprennent le chemin du bureau se sont envolées. Mais au-delà de ce regain professionnel, je crois que ce nouveau départ hebdomadaire tout en bonne humeur repose sur un petit rituel bien particulier, qui occupe la scène de chacun de mes dimanches soirs…

Renforcé par l’hiver et la présence écourtée du soleil, ce rituel mêlant douceur et chaleur qui transpire le cocooning a eu raison du blues du dimanche soir. Lire la suite…

Musique

Comme un dimanche matin…

9 septembre 2013
Dimanche matin

Glissant par les volets entrebâillés, un rayon de soleil ose s’aventurer dans la chambre encore inanimée. Alors qu’il s’invite sur vos paupières, il met fin à ce rêve qui, durant un instant se faisant passer pour des heures, vous a emporté dans un univers lointain. Vos jambes s’étirent l’une après l’autre et s’échappent de sous la couette pour glaner un peu de fraîcheur.

L’heure qu’il est vous importe peu. Alors ce n’est ni votre montre, ni votre téléphone que vous attrapez les yeux encore embués de sommeil. Sur la table de chevet, vous saisissez ce roman à la lecture inachevée pour qu’il vous livre ses derniers secrets. Les pages défilent et vos pupilles se voilent, emportées par une soudaine envie de prolonger la nuit. Lire la suite…

Cinéma & TV

Ces films qui nous hypnotisent

30 avril 2013
Pleasantville

Quand la sournoise pluie glacée s’est immiscée dans mes chaussures samedi après-midi, et qu’à chaque pas commençait à résonner le « splatch-splatch » de chaussettes trempées, une seule envie me trottait en tête… Rentrer chez moi, plonger avec un livre dans un bon bain chaud garni de mousse parfumée, puis m’immerger dans l’un de mes films préférés.
Avec son univers fifties et ses standards musicaux à la fois rock et jazzy, Pleasantville s’est alors emparé de mes pensées, avant d’occuper mes pupilles.

Pleasantville est l’un de ces films qui m’hypnotise. L’un de ces films qui, à peine avez-vous zappé dessus, vous attrape pour ne vous relâcher qu’une fois le générique de fin déroulé. Une image aperçue et vous voilà perdu. Une note entendue et vous voilà prêt à annuler la soirée qui vous attendait, à vous nourrir d’un bol de corn flakes pour ne pas perdre de temps en cuisine.
Face à l’écran, vous voilà captivés par ces scènes vues des dizaines de fois, ces dialogues que vous connaissez par cœur et ces musiques qui continuent de vous émouvoir des heures après le visionnage. Lire la suite…

Déco, Mode

Ces doux moments…

22 janvier 2013
programme cocooning

Il est un pays lointain où le cocooning est une religion ; où chacun s’adonne au plaisir de lire toute la journée, sous les effluves envoûtantes d’une bougie parfumée. Le chocolat chaud y est consacré et les cookies à peine sortis du four sont le remède à tous les tracas. Quand le soleil décroit, laissant la place à une lune replète, les baignoires se remplissent d’une mousse délassante où les lecteurs n’ont plus qu’à se relaxer. Les étoiles éclairent les nuits, même au-dessus des villes, et la grisaille n’a le droit de cité qu’une heure par jour.
Si vous savez où se trouve cette contrée, faites-moi signe car j’aimerais m’y installer pour le reste de l’hiver. Je n’en resurgirais que pour me lancer dans une chasse aux œufs chocolatés. Oui, les papillotes sont déjà loin !

J’ai d’ailleurs déjà prévu ma tenue pour mon séjour… Lire la suite…

Déco

Un Esprit cocooning pour ma déco

23 octobre 2012
Déco cocooning - Esprit

Après avoir soufflé un vent de cocooning du côté de ma garde-robe d’intérieur, je poursuivrais bien l’aventure avec notre petit chez nous. L’automne et la perspective de l’hiver m’apportent toujours ce besoin de me confectionner un nid douillet. Une tanière où patienter jusqu’à ce que les arbres recouvrent leurs feuilles d’un beau vert tendre. Une antre où hiberner à l’abri des vents glacials de ces journées hivernales. Un coin de chaleur, de réconfort et de bien-être où seuls seraient tolérés les plaisirs chocolatés et autres caprices d’une épicurienne somnolente.

Ce ne sont pas les derniers jours passés sous le plaid, à essayer tant bien que mal de lutter contre des insomnies provoquées par un décalage horaire au goût d’érable, qui me contrediront. Je crois qu’une part de moi est restée dans ce chalet québécois, au cœur d’une forêt aux couleurs chatoyantes, hypnotisée par les flammes d’un feu de cheminée crépitant. Une ambiance douce et cosy que j’aimerais reproduire à la maison ; même si pour l’âtre, on repassera ! Lire la suite…