Explorer la catégorie :

Coups de gueule

Coups de gueule

Lettre à France

17 janvier 2013
France

Chère France,

Je te dédie aujourd’hui ce billet qui se détache quelque peu de ma ligne éditoriale habituellement positivo-hédoniste. Je pense avoir besoin d’évacuer ce venin que je ne peux malheureusement pas disséminer dans les veines de cette sclérose que tu nommes URSSAF.
Depuis que je suis rentrée de Montréal, pour vivre en tes contrées, je travaille en tant que freelance grâce à cette invention qui me semblait pourtant fort futée lors de sa création… l’auto-entrepreneuriat. Chaque mois depuis deux ans, je me livre à ce petit rituel de la déclaration en ligne et t’envoie une carte postale électronique chargée de mes cotisations les plus respectueuses.
Jusque là, nous nous entendions bien toutes les deux. Lire la suite…

Beauté et bien-être, Coups de gueule

Une soirée Bulles et Bien-être by UrbanGirl bien décevante

20 juin 2012
Bubbles

Lorsque l’opportunité d’une soirée entre amies se présente, avec un programme aussi alléchant que manucure, massage, maquillage minute, bulles et grignotage, je n’hésite pas plus de quelques secondes avant de dire « Oui« .
Le prix d’entrée est à 39€ ?
D’accord, ce n’est pas donné. Mais le planning me séduit. Le lieu de l’événement me ravit – toit-terrasse avec piscine et vue sur la Saône dans le nouveau quartier de Confluence. La perspective d’un moment entre copines m’enthousiasme. Bref, voilà que je m’emballe !
À mon grand regret… Lire la suite…

Coups de gueule

Non mais t’as craqué ton caducée !

9 mai 2012
PharmaCupcakes

Fini les vernis, les ballerines et le shopping ! Aujourd’hui, je me débarrasse de ma carapace girly pour me transformer en monstre vert rugissant de colère.
Conséquence malheureuse d’une séance de ciné devant The Avengers ?
Non, coup de gueule pour dénoncer certaines absurdités de notre système de santé.
Après avoir vécu plus de 2 ans au Canada et payé là-bas près de 300$ pour une carie, je ne me plaindrai pas de la sécurité sociale. Non, nous sommes plutôt extrêmement vachement beaucoup chanceux sur ce point ; et que ceux qui s’en plaignent aillent jeter un coup d’oeil ailleurs si j’y suis.

Aujourd’hui, je m’attaque aux pharmacies ou plutôt à l’une d’entre elle. Lire la suite…