Coups de gueule

Non mais t’as craqué ton caducée !

9 mai 2012
PharmaCupcakes

Fini les vernis, les ballerines et le shopping ! Aujourd’hui, je me débarrasse de ma carapace girly pour me transformer en monstre vert rugissant de colère.
Conséquence malheureuse d’une séance de ciné devant The Avengers ?
Non, coup de gueule pour dénoncer certaines absurdités de notre système de santé.
Après avoir vécu plus de 2 ans au Canada et payé là-bas près de 300$ pour une carie, je ne me plaindrai pas de la sécurité sociale. Non, nous sommes plutôt extrêmement vachement beaucoup chanceux sur ce point ; et que ceux qui s’en plaignent aillent jeter un coup d’oeil ailleurs si j’y suis.

Aujourd’hui, je m’attaque aux pharmacies ou plutôt à l’une d’entre elle. Une petite pharmacie de quartier comme tout bon commerçant que je préfère privilégier au détriment des mégastores de l’officine. Enfin, d’ordinaire…
Chère lectrice, cher lecteur, tu seras ravie d’apprendre que ma gynéco m’a récemment changé ma prescription de pilule pour cause de migraine à se taper la tête contre les murs, ne plus écouter de musique et ne plus lire un blog. Bref, j’arrête de m’épancher sur la vie de mon utérus et de mes hormones ; ceci n’était qu’une mise en contexte.

C’est donc avec la perspective joyeuse d’envoyer bouler l’infâme lutin qui cogne infatigablement contre mon crâne que j’entre dans cette petite pharmacie face à la place Guichard et m’en vais quérir mon traitement, telle Heidi s’en allant cueillir des fleurs.
Bonjour, bonjour, remise d’ordonnance, farfouillage dans le stock, encaissement et étranglement.
« 35€ s’il vous plaît ! »
« Queuwa ? »
Je savais que la Melodia, aux effets secondaires moins agressifs, était plus chère que ma précédente prescription et qu’elle ne me serait pas remboursée mais là, la pilule est dure à avaler…
Mon ancien traitement, au format générique, ne coûtait que 9€ pour trois mois et était remboursé. Oui mais bon, si il m’empêchait de vivre plusieurs jours par mois, ce n’était pas le nirvana ! Heidi a donc vite déchanté et s’en est retournée dans son chalet.

Trois mois plus tard, le printemps fait son entrée, la nature s’éveille et je repars cahin-caha, mon ordonnance sous le bras. Merci alors à l’Homme d’avoir eu cette soudaine lubie d’aller au Levi’s Store le plus proche, se procurer le tout dernier jean méga branchouille pour les bobos qui font du vélo sans roue libre et sans frein. *Humour* hein mon chéri !
Le précieux tout juste acheté, nous tombons nez à nez avec une grande pharmacie rue de la République. Ça grouille, c’est blindé mais tant qu’à être là, autant s’occuper du ravitaillement. Quinze minutes plus tard – je vous avais dit que y’avait du monde ! -, c’est enfin à mon tour. Rebelotte.
Bonjour, bonjour, remise d’ordonnance, farfouillage dans le stock, encaissement et étranglement.
« 20,10€ s’il vous plaît ! »
« Pardon, c’est bien pour trois mois ? »
« Oui, vous avez trois plaquettes. »
« C’est pas le générique ? »
« Non, non vous avez demandé Melodia ».
« Attends, t’es en train de me dire qu’il y a trois mois, je me suis faite enflée de 14,90$ pour le même traitement ?! »
« Oui, la fixation des prix pour les médicaments non remboursables est libre. »
WTF !

Certes le trafic n’est pas le même d’un quartier à l’autre, le type d’achat non plus, mais de là à quasiment doubler le prix, va falloir m’expliquer ! Régles générales de la concurrence, je veux bien. Mais quand il s’agit de médicaments et de prescriptions, y’a pas un certain code de déontologie à suivre ?
Alors tant qu’on y est, je ne vois pas le mal à ce que les supermarchés se mettent à commercialiser certains médicaments non remboursés.

Bref, si vous êtes nouveau sur Lyon, ou habitant dans le quartier, je vous conseille de délaisser la place Guichard pour vos achats santé. Par contre, il y a un très bon fleuriste et les meilleurs bagels de la ville juste à côté !
Bon et sinon, quitte à débattre, la prise en charge des capotes par la sécu, c’est pour quand ?! Non parce que finalement, c’est aussi un débat de santé publique… ^^

Crédits photo d’entête : We♥it

Vous aimerez aussi

16 commentaires

  • Répondre letiziabarcelona 9 mai 2012 at 8 h 24 min

    suis sur le c.. ! y’a quand même une sacrée différence entre les 2 pharmacies, c’est assez rageant comme expérience effectivement !

    • Répondre Anne-Laure 9 mai 2012 at 8 h 50 min

      Surtout que la dépense revient tous les 3 mois. Mais ils ne m’auront pas eu 2 fois de suite. Na ! 😉

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 9 mai 2012 at 8 h 59 min

    Le double ?! Je conprends ton coup de gueule et comprends moins qu’il n’y ait pas de règle pour la fixation des prix ! C’est de l’abus !!

    • Répondre Anne-Laure 9 mai 2012 at 9 h 11 min

      Pour les cosmétiques et pastilles Vichy, je ne vois pas le souci. Mais pour une prescription, sous ordonnance, je trouve ça assez fou. Ça a beau être un médicament non remboursé ; je n’ai pas le choix que de prendre celui-ci. En tout cas, je sais maintenant où j’irai et où je n’irai plus ! ^^

  • Répondre La Grande Blonde 9 mai 2012 at 9 h 15 min

    Yep! C’est une info que j’ai decouvert de la meme facon il y a quelques annees maintenant. Et j’avais ete litteralement outree. Alors, je me suis ensuite « amusee » a ecumer les pharmacies autour de chez nous, pour faire un veritable petit guide des prix de pilule, que je diffusais aux copines. Parce que je trouve inadmissible que le prix des contraceptifs puisse ainsi etre soumis au bon vouloir des pharmaciens. Produits de soins, vitamines, aucun souci. Mais contraceptifs ? On marche sur la tete !

    • Répondre Anne-Laure 9 mai 2012 at 9 h 23 min

      Je suis du même avis que toi concernant les contraceptifs. Même les préservatifs devraient être remboursés. Après tout, c’est un problème de santé publique ! :)

  • Répondre Lalex 9 mai 2012 at 9 h 26 min

    Et oui, contrairement aux livres avec la loi Lang, les phramacies sont libres de pratiquer les prix qu’elles veulent. Ma tante, voulant acheter de la gaze, s’est retrouvé face à une soudaine augmentation de 350% du jour au lendemain (elle a changé de phramacie depuis).

    • Répondre Anne-Laure 9 mai 2012 at 9 h 27 min

      Même pour de la gaze ?! Grrr

  • Répondre Life Actually 9 mai 2012 at 9 h 32 min

    C’est fou ça! Je n’ai jamais remarqué une telle différence de prix (quelques centimes d’euros tout au plus) entre deux pharmacies! C’est bon à savoir, je me méfierai aussi, tiens !
    Bisous ❤

  • Répondre La Grenadine 9 mai 2012 at 10 h 33 min

    Ha, j’ai connu ça tient !
    Souffrant d’horribles maux de ventre (en fin de bas ventre…) tellement que je ne peux que me rouler en boule par terre jusqu’à ce que ça passe à certaines périodes, j’ai voulu changer.
    Ma gynéco me prévient qu’elle ne sera pas remboursée et qu’elle peut être un peu cher. Et qu’il vaut donc mieux que je me renseigne dans plusieurs pharmacie pour connaître les tarifs. (là, j’ai appris le dur système de la tarification libre : aberrant.)
    Bref. J’appelle 5 / 6 pharmacies sur Lyon. Deux me disent clairement qu’ils ne donnent pas les prix au téléphone (de la spéculation, voilà à quoi ça ressemble, non ? ^^’ ) et l’écart de prix : entre 36 € et 48 € pour les trois plaquettes. Énorme.
    Finalement, sur le conseil de ma gynéco j’ai commencé par une seule plaquette pour voir si ça allait. Résultat catastrophique, retour à la case départ. ^^’

  • Répondre July 9 mai 2012 at 12 h 21 min

    Bien d’accord… Je paye le même prix pour ma pilulle non remboursée, sans générique, et avant j’avais Melodia ça fait donc une 10aine année que je mets une dizaien d’euros par mois pour ça, je te laisse faire le calcul… Et j’adore l’image choisie!!

    • Répondre Anne-Laure 9 mai 2012 at 13 h 57 min

      En tout cas, tous ces commentaires me rassurent quant à l’avenir professionnel de ma sœur… étudiante en pharma ! ^^

  • Répondre Charlou 10 mai 2012 at 18 h 42 min

    C’est vrai que cette différence est importante, j’en ai fait les frais aussi pour ma contraception.
    Pour leur defense, je me suis renseignée, l’explication est toute simple : plus ils ont de clientes qui achètent telle pilule plus ils vont en commander et avoir accès à des prix interessants. D’où les prix TRES intéressant de cette fameuse pharmacie du centre ville : il y a toujours du monde, donc beaucoup beaucoup de demande !
    Après, j epense quand même qu’on est pas à l’abris de pharmaciens avides de sousous !

    • Répondre Anne-Laure 10 mai 2012 at 18 h 49 min

      Oui, bien sûr le trafic y est pour beaucoup. Mais que le prix fluctue quasiment du simple au double me laisse tout de même pantoise. Enfin, je m’en suis rendue compte dès le 2e achat, c’est pas si terrible ! :)

  • Répondre missfricadelle 19 mai 2012 at 23 h 57 min

    Pour la Para, la grande para lyonnaise et la pharma Florit rue Grenette se tirent la bourre, y’a moyen d’avoir des supers bons prix !

  • Répondre Koyangi 22 mai 2012 at 13 h 11 min

    En Suisse, la pilule n’est pas remboursée du tout, donc les choses sont claires à ce niveau. En plus, les prix sont exhorbitants, une plaquette (donc pour un mois) coûte environ CHF 18.-/EUR 21,60 ! Je profitais parfois de mes séjours au Portugal pour refaire mon stock car la même plaquette était à EUR 4.-, ça laisse songeur…

  • Partagez vos pensées