Musique

Flash-back

30 janvier 2014
Oasis sur Spotify

Ça y est ! Enfin ! Depuis quelques semaines, Oasis a fait son entrée sur Spotify. L’intégrale du feu groupe est accessible en un clic, nous permettant d’écouter n’importe où et n’importe quand un bon vieux Wonderwall, un folk Half The World Away ou un débridé Stay Young.

Depuis quelques semaines, la voix de cette tête de mule de Liam Gallagher résonne dans mes tympans à la moindre occasion… Dans un bain chaud avec un bon bouquin, dans la cuisine derrière les fourneaux, ou face au clavier en écrivant ces lignes.
Parce que mes tympans, ils fonctionnent ainsi ; par monomanie.

La majorité des albums du groupe anglais ont beau trôner dans ce meuble à CD qui croule sous la poussière, cela faisait des lustres que leurs sonorités rock n’avaient pas tourné en boucle à mes côtés. Aussi, dès l’annonce de leur diffusion sur Spotify, j’ai sauté sur les haut-parleurs. Et dès l’intro au piano de Don’t Look Back In Anger, j’ai fait un sacré bond en arrière… Retour aux années 90, retour aux années lycées, retour à l’adolescence.

Eastpack et Converse règnent en maître dans la cour de récré. Ross et Rachel se courent toujours après. La saga Scream fait frissonner les adultes et rire aux éclats les ados, trop fiers pour avoir peur. Vient le temps du premier téléphone portable, qui ressemble plutôt à un sapin de Noël ambulant avec toutes ses touches clignotantes, des premiers CD gravés et des premières mauvaises notes parce qu’il y a quand même mieux à faire que réviser. Dans le sac à dos, le discman est de tous les déplacements en solo. À la cafet’, les parties de baby-foot s’enchaînent entre deux cours alors que les bonbons se comptent encore en centimes de francs. Le budget musique se laisse doucement rattraper par le budget fringues. Les premiers essais maquillage ne sont pas très glorieux. Les séjours linguistiques sont l’occasion d’un peu plus de liberté. La lecture est devenue synonyme de corvée, à grands renforts de Voltaire, Montesquieu et Maupassant imposés. Les Dr Ross et Dr Carter nous font veiller un peu plus tard le dimanche soir. Lulu Castagnette laisse place à Levis et Cimarron dans le placard. Les premiers restos entre copines sont célébrés à base de Coca-Cola et de croque-monsieur. Les concerts et virées en boîte ont supplanté les boums.

Le temps de passer à travers la dizaine d’albums et c’est l’attente des résultats du bac, l’entrée en fac, la première grande histoire, la vie parisienne…
Et puis le dernier souvenir avec Oasis en 2009 : une date prévue à Rock en Seine alors que nous voilà à Montréal, une pointe de jalousie envers la petite soeur qui sera de ce concert exceptionnel et finalement le clash, la fin d’un groupe.
Quinze ans de musique pour Oasis, quinze ans de souvenirs pour la petite fille devenue adulte !

Oasis sur SpotifyOasis sur Spotify
Et vous, quelle musique vous fait basculer dans le passé ?
Quel groupe ou musicien vous a vus grandir ?

Vous aimerez aussi

16 commentaires

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 30 janvier 2014 at 8 h 43 min

    ABBA, les Village People, les Beatles, les Boney M ont bercé toute mon enfance !!

    • Répondre Anne-Laure 30 janvier 2014 at 10 h 29 min

      Oh les Beatles ♥ Ça me rappelle tellement les voyages scolaires en Angleterre !

  • Répondre Kreudi 30 janvier 2014 at 9 h 32 min

    Oasis aussi, j’aimais également beaucoup Blur, je préférais leur mentalité d’ailleurs, mais je préférais la musique d’Oasis, ce qui m’agaçait au plus haut point parce que je les trouvais imbuvables… Dans le même temps j’écoutais Radiohead, Garbage, les Smashing Pumpkins, Offspring et Alanis Morrissette. Aujourd’hui encore quand je les écoute j’en ai des frissons, je me dis que c’était y’a pas si longtemps. Ah bah si en fait, merde, je suis vieille.

    • Répondre Anne-Laure 30 janvier 2014 at 10 h 30 min

      Oh yaaaaay Offspring ! Je les avais oublié eux tiens. Je vais filer voir s’ils sont sur Spotify !

  • Répondre Faust'in 30 janvier 2014 at 10 h 27 min

    Pareil pour moi, très grande fan d’Oasis (en même temps que Blur). Je vais donc de ce pas me connecter à mon compte Spotify.
    J’écoutais tous les groupes que cite Kreudi avec beaucoup de The Cure en suite (mais c’était plus vers la fin du lycée ça …)

    • Répondre Anne-Laure 30 janvier 2014 at 10 h 33 min

      Copines de tympans ! Et un ptit coup de Stereophonics et de Red Hot Chili Peppers pour continuer à remuer tous ces souvenirs !

  • Répondre Melodie 30 janvier 2014 at 11 h 31 min

    Ah je crois que l’on s’est tous reconnu dans cette description de l’ado! (à part la corvée de la lecture, mon adolescence à été la période où je lisais le plus). Je ne connais Oasis que de nom (et probablement quelques chansons mais j’ignore qu’elles sont d’Oasis ;-)), pour moi les groupes qui ont bercé mon adolescence seraient plutôt Tryo, Louise Attaque et Saez. Que de souvenirs!

    • Répondre Anne-Laure 12 février 2014 at 10 h 44 min

      Ça c’est chouette d’avoir gardé le goût de la lecture pendant cette période. Le bac de français m’en a dégoûtée…
      Ces groupes me parlent aussi, surtout Saez… qui est de Dijon #ModeChauvineOn ^^

  • Répondre Karibou 30 janvier 2014 at 13 h 33 min

    Ah mais carrément! J’ai été une de leurs plus grandes fans! Je connaissais toutes leurs chansons par cœur, que je chantais à tue tête dans ma chambre aux murs recouverts de posters…. A bordeaux aussi ils ont annulé des concerts, ce qui fait que je ne les ai vus qu’une seule fois lors de leur première partie de Neil Young au Zénith, en 2001 je crois. Et puis au fil des derniers albums j’avoue que j’ai perdu un peu la flamme. Je trouvais qu’ils avaient du mal à se renouveler, et puis surtout je me suis ouverte à d’autres influences musicales. N’empêche que la magie de Wonderwall (et toutes leurs faces B magiques!) opère toujours. Quand je met un de leur CD dans la voiture j’ai l’impression d’avoir 17 ans à nouveau et je chante Don’t Look back in Anger à fond…. La nostalgie quoi!! :)

    • Répondre Anne-Laure 12 février 2014 at 10 h 46 min

      +1 pour les murs recouverts de posters ! 😀
      Les faces B sont aussi parmi mes chansons préférées d’Oasis. The Masterplan est mythique !

  • Répondre Sandrine | Fraise Basilic 30 janvier 2014 at 20 h 54 min

    Oh ton article m’a mis comme une petite pointe de nostalgie dans le coeur. Comme si je me rendais compte que cette époque bénie que je croyais si près, ne l’était finalement pas tant que ça… Du coup ça mérite bien un « don’t look back un anger » pour consoler tout ça !

    • Répondre Anne-Laure 12 février 2014 at 10 h 48 min

      Moi qui souriais quand mon père repassait du Simon & Garfunkel ou du Pink Floyd… À mon tour de jouer les vieilles nostalgiques ! :p

  • Répondre melo - furtherwest 30 janvier 2014 at 23 h 36 min

    OASIS !!! Ah mon groupe fétiche !!!
    Merci pour cet article que j’ai lu avec passion !
    A ce que je vois d’après les commentaires nos goûts musicaux sont les mêmes 😉

    • Répondre Anne-Laure 12 février 2014 at 10 h 49 min

      Avec plaisir pour l’article ! Mes tympans se languissaient de ces tubes british incontournables. ^^

  • Répondre Iris Klimt 31 janvier 2014 at 13 h 56 min

    J’étais un tantinet plus vieille que toi à cette époque, mais je me reconnais quand même très bien dans cet article. Cégep et Université pour moi… tous les groupes qui sont nommés dans ton texte et dans les commentaires, je les ai aimés. Je rajouterais ma période grunge vers 1995… chemises à carreaux trop grandes, grosses chaussettes et cheveux gras à la Kurt Cobain… donc Nirvana et Pearl Jam sont rajoutés à la liste…

    Rahlala, on dirait que c’était hier…

    • Répondre Anne-Laure 12 février 2014 at 10 h 50 min

      Mais oui Nirvana ! Ça fait bien longtemps aussi que je n’ai pas écouté. Un nouveau petit voyage dans le temps, tout en musique, s’annonce…

    Partagez vos pensées