Plus de culture

Un soupçon de gourmandise et une bonne dose de fou rire…

23 novembre 2011
Header

Il y a quelques semaines, en feuilletant avec appétit un numéro de Elle à Table, mon estomac ne fit qu’un tour en tombant sur ce communiqué… Voilà t’y pas qu’un gourmand salon, répondant au doux nom de Salon Gourmet et Vins, allait venir chatouiller les naseaux et les papilles des lyonnais !
Puis mes yeux se détachèrent de leurs orbites, façon Wolf de Tex Avery, quand ils croisèrent le chemin de cette brève mention… « Invitations gratuites ».
Vite vite, à mon clavier, pas une minute à perdre ! Hop deux trois champs à remplir, quelques clics et le précieux sésame se retrouvait dans ma boîte mail.

Le grand jour arriva enfin. Point de petit déjeuner dans le gosier. Non, autant se réserver pour la dégustation sur place – stratégie d’estomac sur pattes !
C’est donc le ventre vide que nous nous rendîmes au Centre des Congrès de Lyon en imaginant déjà les délices aux effluves appétissantes qui nous attendaient. De charmantes hôtesses nous accueillent d’un large sourire, des anciens numéros d’Elle à Table sont à notre disposition – bien entendu, ce sont des invendus, mais l’occasion est trop belle pour ne pas en garnir mon sac à main. Ouh là, ça s’annonce plutôt bien…

Et alors que nous entrons dans le temple de la gourmandise… Patratas ! Déception au tournant.
Je savais bien que ce ne serait pas de l’ampleur du Salon de l’Agriculture ; mais là, à 6€ l’entrée pour ceux qui n’auraient pu bénéficier d’une invitation, j’avais quand même imaginé plus de choix et d’originalité. En tout et pour tout, une trentaine de producteurs et revendeurs de douceurs viticoles, sucrées ou salées répartis dans 5 petites allées bien vides.
Bon après tout, vous me direz, l’entrée nous a été gracieusement offerte.

La Diablotine

Nous arpentons donc rapidement les allées, l’estomac dans les talons, nous suppliant de plus en plus fort de bien vouloir le remplir. Une dégustation de kir artisanal par ci, du délicieux jambon espagnol par là… Mais tout ça ne nourrit pas son homme !
Et ils sont où les touilleurs d’aligot, les dresseurs d’accras épicés et les maîtres es tartiflettes, habituels fournisseurs des foires gastronomiques ?
Point de table en vue ou de coin restaurant pour se rassasier. Non, le Centre de Congrès disposant déjà de ses propres établissements, le salon n’a prévu aucun service de restauration dans ses allées. Deuxième mauvaise surprise !
Moi pas vouloir manger une bavette à l’échalote, des spaghettis ou un jambon-beurre chez les commerçants alentours. Ça, je le prépare chez moi. Ce que je voulais c’était déjeuner sur place, entre deux dégustations, deux discussions avec des producteurs venus du sud-ouest de la France ou d’Italie.

Démonstration gourmande

Alors certes, nous sommes finalement repartis avec un porte-feuille allégé d’une bonne centaine d’euros – préparation des fêtes et tentations d’excellents foie gras, vinaigre balsamique à la truffe, et autre pecorino en provenance directe de la botte oblige – mais cette escapade m’a comment dire, laissée sur ma faim.
Morale de l’histoire : l’année prochaine, je filerai plutôt me faire un bon resto !

Attendez, ne partez pas !
L’aventure ne s’arrête pas là. Nous changeons de décor mais cette fois pour une belle surprise…
Après être rentrés dans notre nid et nous être copieusement rassasiés, nous avons pris le chemin de la Bourse du Travail – non pas pour bosser mais pour se poiler et pour découvrir le show tordant du Comte de Bouderbala.

L’humour est une variable bien subjective. Nous avons tous notre sensibilité en matière de rire et surtout notre seuil de tolérance quant aux sujets pouvant être tournés en dérision. Sami Ameziane, ancien international de basket-ball reconverti en humoriste, n’a aucun tabou. Dans son premier stand-up, tout le monde y passe : les vieux, les jeunes, les franchouillards, les anglosaxons, les rappeurs, les roumains, …

Compte de Bouderbala

Mais que vous dire de plus que… ce spectacle m’a enchantée.
Preuve en est : mes zygomatiques et abdominaux douloureux en sortant de la salle. J’ai tellement ri, qu’il m’a vidée de toute énergie. Je suis rentrée chez moi, crevée, mais satisfaite de cette journée qui n’avait pourtant pas commencée comme je l’avais imaginée !

Crédits photo d’entête : We♥It.

Vous aimerez aussi

11 commentaires

  • Répondre letiziabarcelona 23 novembre 2011 at 8 h 50 min

    quelle journée dis !! tout est bien qui fini bien comme on dit, le spectacle t’a fait passé un super moment, tu termines la journée sur une note hyper posistive. Une journée pour nourrir le corps et l’esprit, en somme.

    • Répondre Anne-Laure 25 novembre 2011 at 18 h 43 min

      Quelle jolie conclusion tu viens de me donner. C’est tout à fait ça, j’adore !

  • Répondre Missfricadelle 23 novembre 2011 at 10 h 12 min

    On s’est croisées au spectacle du Comte !
    On s’est également poilés comme jamais !
    Tout y passes oui, avec beaucoup de dérision et des petits pics forts bien placés (et quelle magnifique roue !).
    On est repartis après un petit arrêt au resto de Bagels…
    Et ben ils ne sont pas mal si tu veux tout savoir !

    • Répondre Anne-Laure 25 novembre 2011 at 18 h 10 min

      Le monde, enfin Lyon, est vraiment tout petit… Mais maintenant, si on se croise, je saurais te reconnaître !
      C’est drôle que tu me parles de Bagel Places car, justement, nous l’avons testé le lendemain du spectacle (les grands esprits se rencontrent !) et j’ai vraiment aimé. Du coup, un article à ce sujet devrait fleurir sur le blog la semaine prochaine. :)

  • Répondre July 23 novembre 2011 at 20 h 22 min

    Contente que la journée se soit bien terminée car c’était bien de l’arnaque ce salon!! Des bisous!

    • Répondre Anne-Laure 25 novembre 2011 at 18 h 40 min

      Oui la taille du salon était assez décevante mais les exposants étaient au top. Je pense qu’il a juste besoin d’être connu pour grandir et rassembler plus de gourmandises ! :)

  • Répondre Luxe & Vintage 24 novembre 2011 at 10 h 30 min

    J’avais déjà vu son affiche de spectacle mais je m’étais un peu arrêtée à ça je dois dire, le côte bouffon me faisant redouter le pire. Mais à la lecture de ton avis, c’est surtout au meilleur que l’on doit s’attendre 😉 Je regarderai à deux fois la prochaine fois qu’il passera sur Bordeaux^^

    • Répondre Anne-Laure 25 novembre 2011 at 18 h 44 min

      Et ben moi non plus je ne pensais pas être aussi enchantée. Finalement, j’ai bien fait de me laisser tentée. Je te le recommande vraiment. Après, le rire est vraiment relatif à chacun mais la salle était hilare toute la durée du spectacle.

  • Répondre La Grenadine 26 novembre 2011 at 20 h 04 min

    Décevant en effet ce salon !
    Par contre, le spectacle avait l’air bien !!

  • Répondre Koyangi 1 décembre 2011 at 12 h 50 min

    Tu ne me croiras peut-être pas, mais je n’ai jamais été à un salon de la gourmandise ! En revanche, je ne savais pas qu’ils organisaient en même temps des spectacles humoristiques en France (?). Tant mieux, finalement, au moins, vous n’avez pas regretté le déplacement !

    • Répondre Anne-Laure 7 décembre 2011 at 14 h 27 min

      Noooon c’est vrai ? Même pas un petit salon du chocolat ou une foire gastronomique ?
      Le spectacle n’avait rien à voir avec la salon, si ce n’est de partager la même date :) Mais au moins ça a égayé notre soirée !

    Partagez vos pensées