Japon

20 faits amusants sur le Japon

6 novembre 2017
Personnage japonais Doraemon

Voilà trois jours que nous sommes rentrés de notre voyage au Japon. Je ne me suis pas encore remise du décalage horaire (je pique du nez à 21 h!) Mais j’avais déjà envie de vous en toucher quelques mots par ici. Parce que ça fait longtemps que je n’ai rien partagé sur le blogue. Et puis parce que ce voyage était complètement fou.

En choisissant le Japon comme destination de voyage de noces, nous recherchions un pays où nous serions dépaysés, où nos repères seraient chamboulés et où, soyons honnêtes, nous allions nous régaler du côté de l’assiette. Nous n’avons pas été déçus!

Pour vous en donner un premier aperçu, voici 20 petites choses amusantes que j’ai pu constater durant le voyage.
Je n’en fais pas une généralité car je n’ai été qu’une spectatrice fugace de la culture japonaise et notre séjour s’est concentré sur Tokyo et la région du Kansai (Kyoto/Osaka). Mais ces petites anecdotes ont contribué à notre dépaysement durant ces 15 jours en territoire nippon.

1. Au Japon, on prend la propreté très au sérieux. C’est pourquoi, en cas de pluie, chaque magasin met à disposition de ses visiteurs des sacs à parapluie. Des distributeurs sont placés à l’entrée et il ne reste qu’à y insérer notre pépin pour le recouvrir d’une couche de plastique et l’empêcher de goutter dans le magasin. À la sortie, on déballe son parapluie et on jette le sac dans la poubelle prévue à cet effet. Pratique pour éviter de patauger entre les rayons! Mais peu écologique et un brin pénible quand on visite une dizaine de boutiques en un après-midi pluvieux…

2. Il est mal vu de manger dans le métro et même dans la rue, en marchant. Plusieurs fois, alors que nous prenions des petites choses à grignoter dans la rue ou dans un marché, nous nous sommes faits dire de rester devant l’échoppe le temps de notre dégustation.

3. Il n’y a pas ou très peu de poubelles dans la rue. Pourquoi? Un guide nous a expliqué qu’en 1995, la secte Aum a perpétré un attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo. Suite à cet événement, les poubelles ont été retirées pour éviter qu’elles ne servent de cachette à des projets terroristes. Néanmoins, les japonais ne jettent pas leurs papiers dans la rue et sont très respectueux des espaces publics. Vive la poubelle de poche!

4. En parlant de poubelle… Les déchets sont triés en fonction de leur caractère combustible. D’un côté, les déchets qui peuvent être brûlés (papier, matières organiques), d’un autre les déchets recyclables (cartons, journaux, canettes en alu…) et enfin, les déchets non-combustibles (comme le plastique). Quand vous arrivez enfin à mettre la main sur une poubelle dans la rue mais que les indications sur les bacs sont précisées en japonais, là, ça se complique!

5. Les distributeurs automatiques de boissons comprennent des bouteilles d’eau et de sodas frais, mais aussi des boissons chaudes en canette. Idem dans les petites épiceries: à côté des frigos, on trouve des étagères chauffées où nous attendent chocolats, cafés et lattés chauds.

Tokyo

6. Les japonais conduisent à gauche, marchent à gauche, se croisent à gauche et se rangent à gauche dans les escalators. Sauf à Osaka, où nous avons pu constater que les gens se rangeaient sur la droite des escaliers roulants. Allez savoir pourquoi!

7. Avant de démarrer une journée de travail, les ouvriers de la construction prennent le temps de s’échauffer tous ensemble sur le chantier. C’est un drôle de ballet auquel assister!

8. Au Japon, on n’aime pas le conflit. Jamais on ne vous dira de vous pousser ou de partir. Par contre, on vous le fera comprendre en vous donnant des coups de fesses dans le dos pour que vous vous décaliez de l’emplacement où vous n’êtes pas censé vous trouver. (Méthode légèrement sournoise vécue dans un marché de Tokyo!)

9. Les fruits sont très chers et il est rare d’en trouver à la carte des restaurants (à moins d’une adresse haut de gamme). Au bout d’une semaine de voyage, j’étais en manque de fruits et de légumes (les pâtes et le riz c’est super bon, mais un peu moyen pour la digestion!) J’ai donc payé 1 $ pour une seule petite clémentine. Heureusement, elle était délicieuse!

10. Sur les marchés, j’ai trouvé les fruits énormes. Des raisins aux grains comme des balles de ping-pong, des pommes aussi grosses qu’une tête de bébé, et des fraises comme le tarin de Gérard Depardieu. Ça fait un drôle d’effet!

Feuilles d'érable japonais à l'automne

11. Au restaurant, l’eau et le thé vert vous sont toujours offerts. De même qu’une serviette chaude pour vous rincer les mains en début de repas.

12. On retire ses chaussures avant d’entrer dans une cabine d’essayage, histoire de ne pas salir ses chaussettes et celles des clients suivants. Et en cas de besoin mesdames, des chaussures à talons propres sont mises à votre disposition pour tester la longueur des pantalons en conditions réelles!

13. Restons dans la cabine d’essayage! Si vous essayez un pull, un t-shirt ou tout autre vêtement qui s’enfile par la tête, il vous faudra couvrir votre visage d’une petite mousseline pour éviter les traces de fond de teint ou de mascara sur le tissu. (Oui, t’as un peu l’air d’une folle dans la cabine mais au moins les hauts blancs restent blancs!)

14. Les sièges des toilettes sont chauffants. Et ça, c’est super appréciable quand tu te lèves la nuit pour une petite envie!
Et ce n’est pas une légende, les toilettes japonaises sont high-tech et multi-fonctions. Ici un bouton pour déclencher un petit jet nettoyant, là un autre pour démarrer un doux bruit de cascade qui masquera les sons biologiques. Il existe même des wc dont la planche se soulève seule quand on s’en approche.

15. Dans le train, les sièges pivotent à 180° pour que tous les passagers se retrouvent toujours dans le sens de la marche.

Nara (Japon)

16. Devant certains restaurants, plus chics que la moyenne, il existe des garages à parapluie sécurisés! Vous laissez votre parapluie à l’entrée pour ne pas mettre de l’eau partout à l’intérieur, mais un petit cadenas malin empêche votre voisin de table de repartir avec votre pépin!

17. Il est interdit de fumer dans la rue. Avant d’allumer une cigarette, il vous faudra donc trouver une zone fumeur (souvent délimitée par de grands panneaux de verre). Par contre, il est légal de fumer dans les restaurants, hôtels et trains. Lors de vos réservations, veillez donc bien à préciser si vous préférez être installés dans une salle, une chambre ou un wagon non-fumeur.

18. Les japonais sont très friands de desserts et les adresses gourmandes pour becs sucrés sont légion!

19. Je pensais trouver des options végétariennes dans les restaurants et pouvoir manger comme à la maison, en alternant jour avec viande ou poisson et jour sans. Mais que nenni! La viande (bœuf et porc surtout) et les fruits de mer (crevettes en tête) dominent les menus. Je n’ai pas vu beaucoup de plats végés ou à base de tofu. On trouve ce dernier sous de nombreuses formes en épicerie, mais dans les restos, il reste une spécialité de Kyoto.

20. Si les japonais peuvent parfois sembler froids et indifférents les uns des autres, ils sont néanmoins très droits et serviables. J’ai pu le tester en perdant ma carte de résidence permanente dans le métro (carte sans laquelle je ne pouvais pas rentrer au Canada). Un bon samaritain l’a trouvée sur son chemin et a eu la gentillesse de la ramener aux objets trouvés. Et moi, j’ai pu rentrer. Ouf!

Feuille de gingko

20 commentaires

  • Répondre Camille 6 novembre 2017 at 22 h 22 min

    C’est chic de te relire ! :)

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 18 h 47 min

      Merci d’être toujours au rendez-vous! :)

  • Répondre Partir un jour 7 novembre 2017 at 5 h 48 min

    C’est rigolo comme article ! Je ne connais que trop peu le Japon alors ça m’a beaucoup amusée

  • Répondre Aurore 7 novembre 2017 at 6 h 03 min

    Super article que j’ai lu avec attention !
    « . Dans le train, les sièges pivotent à 180° pour que tous les passagers se retrouvent toujours dans le sens de la marche. » ça c’est absolument génial.
    Merci pour cet article original :)

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 18 h 49 min

      C’est tellement malin! Et puis si jamais tu prends le train avec 3 amis, il suffit de se répartir deux par deux, les uns derrière les autres, et de faire pivoter deux sièges. Et bim, tu as un carré pour discuter!

  • Répondre Cécilia 7 novembre 2017 at 6 h 17 min

    Je crois que c’est vraiment ce que je préfère en voyage, comparer, découvrir des petites habitudes d’une nouvelle culture !
    Merci pour ces découvertes ! :)

  • Répondre bibliblogueuse 7 novembre 2017 at 8 h 29 min

    Ton article est très représentatif de ce qu’on peut voir ici. Moi aussi, quand je suis allée à Osaka, j’ai remarqué qu’on circulait à l’envers par rapport à Tokyo ce qui m’a profondément troublée. Une autre chose qui me sidère encore aujourd’hui (et pourtant ça fait plus de 4 ans que j’habite à Tokyo !) c’est qu’on s’assoit dans le métro si une place se libère devant soi, même si on vient d’arriver et que d’autres attendent depuis longtemps ! Et pour le fait d’ôter ses chaussures, on le fait aussi dans la plupart des cabinets médicaux !

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 12 min

      C’est peut-être leur façon d’éviter les bousculades. Hop, pas d’engueulade, c’est la place à côté ou rien! ^^
      D’ailleurs, j’ai été surprise que les gens se poussent dans le métro sans s’excuser. Ils sont par ailleurs si polis.

  • Répondre MILLA - La Galerie, blog de voyages 7 novembre 2017 at 8 h 32 min

    Ah mais j’aurais pas du lire cet article !!! il va me spoiler les surprises au Japon ! lool ;p
    pour moi le Japon a toujours été un ovni ! je n’y suis pas encore allée (j’arrete pas de repousse le voyage pour x raisons) mais c’est sur que j’irai!
    Par contre j’ai l’impression qu’on s’en fou un peu de l’écologie là-bas (les sacs à parapluie, le chauffage de cannettes et toilettes! apparemment ils aiment bien emballer leurs légumes individuellement aussi !)
    Quand j’ai lu que fumer était interdit dans la rue, je suis dit cool! avant de voir que ça ne l’était pas ailleurs (trop bizarre!)

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 00 min

      Effectivement, j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de suremballage. C’est comme si le contenant d’un objet était aussi important que le contenu. C’est super appréciable quand on veut faire un cadeau. Mais quand il s’agit d’un paquet de chewing-gum, pas besoin d’avoir chaque dragée emballée individuellement! >_<

  • Répondre Marie 7 novembre 2017 at 8 h 39 min

    Bon retour!
    Je vois qu’il y a une petite thématique parapluie! J’espère que la météo n’a pas été si mauvaise.
    J’aurais voulu voir la scène « pousse-fesses » au marché!

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 04 min

      Ahahah tu as vu juste! On a eu pas mal de pluie (et un typhon!) C’était une bonne excuse pour se réfugier dans les restos et magasins. 😉
      Quant au coup du pousse-fesses, j’étais vraiment sur le cul quand ça m’est arrivé (c’est le cas de le dire!). Je mourrais d’envie de dire à la madame de s’exprimer avec des mots plutôt qu’en me poussant, mais je ne savais pas comment!!!

  • Répondre Elodie 7 novembre 2017 at 9 h 09 min

    J’ai lu que Osaka était le Marseille du Japon, d’où peut-être ce petit côté rebelle ? :p
    On part au Japon en février, à ton parcours on va ajouter 3 jours dans les Alpes japonaises, je vais suivre de près tes articles ! (et prévoir un stock de compotes à emmener alors….)

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 10 min

      Vous allez tellement vous régaler! C’était un voyage vraiment fou.

  • Répondre Marie 7 novembre 2017 at 9 h 33 min

    Ta liste est géniale! Nous sommes également partis au Japon 2 semaines cette année (fin septembre-octobre) et ça me rappelle tous les petits rien qui fait que cette expérience est dépaysante et extraordinaire. Je rajouterai les petits « piou-piou » que font les feux tricolores pour indiquer aux malvoyants que les piétons peuvent traverser ; ça nous a manqué à notre retour!
    Bon courage pour le décalage horaire…

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 12 min

      Oh mais oui! En lisant ton commentaire, je les entends ces « piou-piou »!

  • Répondre Melody - In love with food and vegan 7 novembre 2017 at 13 h 37 min

    1$ La clémentine ??!! Non c’est impossible pour moi, j’aime beaucoup trop les clémentines !!
    haha 😉
    Sinon c’était super comme article et très intéressant (j’adore ce genre de post !)

    Melody ♡

  • Répondre Telys 7 novembre 2017 at 15 h 25 min

    Uhuh, j’adore lire les articles de ce type venant de personnes qui ont découvert une destination que je connais déjà, parce qu’on vit chaque voyage totalement différemment ! C’est toujours super instructif :)
    De mon côté, j’ai appris après être rentrée qu’il était super mal vu de manger en marchant ou dans les transports :( Personne ne nous a rien dit là bas.
    Et surtout, surtout, MERCI pour le point n°13 : tu viens de mettre fin à 4 ans d’interrogations sans fin à propos de cette mousseline que la vendeuse d’Uniqlo m’avait donné quand j’essayais un t-shirt (heureusement, je n’étais pas maquillée, ouf ^^)

    • Répondre Anne-Laure 7 novembre 2017 at 19 h 16 min

      Je te rassure, personne ne nous a rien dit non plus concernant le fait de manger dans les transports. Je me suis posée la question car je ne voyais personne le faire et à Bangkok (où nous avons voyagé il y a quelques années), c’est interdit de manger et boire dans le métro. Et puis en fouillant sur Internet, j’ai percé le mystère!
      La fille de chez Uniqlo ne t’avait rien dit? J’ai eu droit à une petite démo avant de rentrer dans la cabine. :)

  • Répondre Laurelas 8 novembre 2017 at 8 h 00 min

    Oh c’est rigolo toutes ces petites particularités (même si pas mal sont assez étranges – genre des coins fumeurs dans les restaurants etc, mais pas le droit de fumer dehors c’est l’incohérence totale je trouve..) et pas mal la mousseline anti salissure dans les cabines d’essayage!

    Bon retour du coup, hâte d’en savoir plus sur ce voyage :)

  • Partagez vos pensées