Québec

Randonnée en Charlevoix

13 septembre 2017
Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)

L’année dernière, à l’occasion de la fête du travail et de son lundi férié, nous avions mis le cap vers Charlevoix pour un weekend en amoureux. La région, située à 4 heures de route de Montréal, nous avait beaucoup plu avec ses grands parcs naturels et ses nombreuses adresses gourmandes. Si bien que quand des amis nous ont proposé de louer un chalet là-bas à la même période cette année, nous avons tout de suite embarqué!

J’aime ces weekends au chalet où chacun y va à son rythme et où l’on met tous un peu la main à la pâte. Le seul mot d’ordre étant: se relaxer et profiter du moment. Lecture au coin du feu, brunchs sur la terrasse, jeux, apéros, papotages et bonne bouffe sont souvent au programme de ces fins de semaine. Et quand la météo le permet, on s’extrait de notre petit cocon pour aller prendre une marche (comme on dit par ici). À pied ou à raquette, on fait le plein d’air frais sur les sentiers.

Cette année, l’automne est arrivé avec un peu d’avance, faisant rapidement chuté les températures. En trois jours, nous avons pu observer les feuilles des arbres entamer leur changement de costume, passant du vert au jaune puis au orange plus soutenu. C’est magnifique (bien qu’un peu rageant si tôt en septembre!) Nous avons donc fait l’impasse sur l’eau froide et la balade en canot de l’an dernier pour miser sur une belle randonnée. Direction le Parc national des Grands-Jardins et son sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes pour une promenade de 8,6 km.

Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)

Cette randonnée de 4 heures monte, monte et monte sur un dénivelé de 480 mètres, oscillant entre les sentiers bordés de bouleaux et les points de vue sur la vallée alentour. Le long du chemin, les petits bleuets sauvages nous narguent de leurs baies sucrées. Défense d’y toucher! On scrute la forêt boréale à la recherche d’animaux, et on aperçoit de temps en temps un petit écureuil filer entre les buissons. Plus on approche du sommet, plus le lichen est présent, étalant son empreinte blanche et mystérieuse sur la végétation.

Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)

La terre et les pierres laissent place à un escalier de bois. Il reste quelques marches à gravir et là, on s’affale sur un rocher, le souffle coupé. Non pas à cause de notre ascension mais de cette vue à 360 degrés qui nous permet d’observer l’astroblème du Charlevoix. Un cratère laissé par l’impact d’une météorite il y a des millions d’années. (Face à lui, on se sent tout petit!)

Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)

Après une belle pause contemplative et quelques barres de céréales, c’est l’heure de la descente (la rando se fait sur un aller-retour). Mais comme nous avions envie de poursuivre la balade (on devait être sous un rush de sucre!), nous avons emprunté le sentier du Poui au lieu de faire demi-tour. Celui-ci rallonge la marche d’une bonne heure et monte encore un peu, nous guidant de crête en crête et de panorama en panorama sous un ciel bleu majestueux. De quoi faire le plein d’oxygène et de beaux souvenirs. De quoi vous donner l’impression de vous être évadé durant des semaines!

Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)Rando au Parc des Grands-Jardins (Charlevoix, Québec)

Edit: pour ceux que ça intéresse, nous avons loué ce chalet à Petite-Rivière-Saint-François. Isolé, propre et bien équipé (et même avec porc-épic dans le jardin!)

Chalet en Charlevoix (Québec)

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  • Répondre letizia 19 septembre 2017 at 12 h 48 min

    c est magnifique! les bleuets sauvages, ca fait tellement canadien!
    bise

  • Répondre Louise Grenadine 9 octobre 2017 at 10 h 30 min

    C’est magnifique ! *-*
    Et je vois tout à fait ce que tu veux dire ; ces week-ends où l’on ralentit le rythme et où l’on profite, tout simplement…
    C’est tellement agréable. :)

  • Partagez vos pensées