Browsing Tag

Québec

Être parent

10 mois de congé maternité

4 janvier 2020
Mon congé maternité au Québec

Nina vient d’avoir 10 mois et je m’apprête à reprendre le chemin du boulot demain après un long congé de presque une année. C’est tout un cocktail d’émotions qui me traverse depuis quelques jours… J’ai hâte, je dois l’avouer, de passer mes journées à faire des choses plus créatives que des montagnes de linge propre plié, des mimes de comptines et des pancakes aux céréales infantiles. Mais j’ai aussi le coeur un peu serré de me dire que la majorité du temps passé avec Nina va dorénavant se résumer aux routines du matin et du soir (en semaine en tout cas). Et, surtout, j’appréhende ce nouveau rythme à dompter et cette fameuse « conciliation travail-famille ».

Mais je mesure aussi la chance que nous avons eu de passer tous ces mois ensemble. Même si c’était parfois difficile et que je ne suis définitivement pas faite pour être maman au foyer, c’était une année incroyable. On a appris à se connaître. On a ri. On a pleuré. On a joué. On a parfois eu peur. On s’est câliné. On s’est promené. On s’est attendri. On s’est émerveillé. On a signé. On a cuisiné. On a voyagé. Et puis, on a grandi.
Retour sur ces 10 mois inoubliables, avec un petit détour sur le fonctionnement des congés parentaux au Québec. Lire la suite…

Être parent

Ma bucket list pour le premier automne de Nina

24 septembre 2019
Bucket list d'automne pour bébé de 6 mois

Six mois. Notre petite madame aux yeux de chat et au sourire coquin a fêté sa première demi-année à Lyon, juste avant de reprendre l’avion pour Montréal. De plus en plus éveillée, elle confirme son amour des livres et des histoires. Elle bat des pieds de plaisir quand on la dépose dans le bain, s’énerve quand elle n’arrive pas à ramper ou que les cuillères de purée ne s’enchaînent pas assez rapidement, et n’hésite pas à dire à l’infirmière ce qu’elle pense de son dernier vaccin à grands coups de « ta ta ta ta taaaaa! » (Ça promet!)

La semaine dernière, elle a tranquillement commencé son adaptation à la garderie. Elle qui adore être entourée d’enfants – elle rigole rien qu’en en voyant un dans un magazine – elle est ravie.
Du côté de l’établissement, nous avons eu beaucoup de chance. Nous avons obtenu une place en CPE (Centre de la Petite Enfance), un système de garde publique et subventionné, à 10 minutes à pied de chez nous. En gros, c’est le graal!
Seul bémol, comme les groupes sont faits en août, les enfants doivent commencer à fréquenter les lieux à l’automne. Petit coup de couteau dans mon cœur de maman gaga… Je ne reprends le boulot qu’en janvier ; je ne me voyais donc pas la mettre en garderie si tôt. Mais nous ne pouvions clairement pas refuser cette opportunité. On a donc dit « go » et c’est finalement une très bonne chose. On y va à son rythme, quelques heures par-ci par-là. Nina passe du temps avec ses amis et elle est stimulée différemment qu’à la maison. Puis, soyons honnête, je suis heureuse de retrouver un peu de temps pour moi avant de recommencer à bosser. Quand nous nous retrouvons, je me consacre à elle et je ne jongle plus entre son tapis de jeu, les lessives, la cuisine, les réseaux sociaux, le blog (!), etc. C’est tout bénéf pour nous deux!

Avec l’automne qui prend doucement ses aises, je nous ai préparé une liste d’activités et de sorties pour profiter de ces moments ensemble et de cette si belle saison. Voici mon petit programme… Lire la suite…

La vie québécoise

Le cul entre deux chaises

18 septembre 2019
Boîte aux lettres française

Cet été, nous avons profité du long congé parental disponible au Québec pour rentrer 6 semaines en France. Une occasion assez rare de passer du temps auprès de notre famille et de nos amis du vieux continent, sans avoir l’impression de courir un marathon infernal.
Pour une fois, pas besoin de vivre dans les valises, de sauter dans un train tous les 3 jours ou de tenir le même discours à chaque nouvelle rencontre car on n’a pas le temps de pousser les discussions au-delà des dernières actus.
Avec en prime un bébé de 5 mois à présenter – non sans une certaine fierté! – c’était le pied de pouvoir prendre le temps! (Bon je vais être honnête, c’est quand même passé super vite!)

Cela faisait deux ans que nous n’étions pas rentrés. Deux ans, c’est finalement peu dans une vie. Mais c’est assez pour perdre certains repères et s’étonner de choses qui nous semblaient acquises et bien ordinaires quand nous vivions en France. Lire la suite…

Québec

Road trip en Gaspésie – notre itinéraire

19 juin 2019
Île Bonaventure, Gaspésie

Pour nos vacances l’été dernier, nous avons décidé de rester au Québec afin de découvrir un peu plus notre pays d’adoption. Portés par une envie de nature, de grands paysages et de bonne bouffe – on ne change pas une équipe qui gagne! – nous avons mis le cap sur la Gaspésie pour un road trip de 13 jours. Au programme: randonnées, microbrasseries, tournée des phares, dolce vita le long du Saint-Laurent, croisière au pied du célèbre Rocher Percé, feux de camp, canot sur la rivière et rencontre avec les fous de Bassan et les orignaux. Lire la suite…

Être parent

Mon accouchement, sans détour ni glamour

6 juin 2019
Bébé Nina

Si l’on oublie les nausées des quatre premiers mois, on peut dire que j’ai eu une grossesse assez cool… Pas de diabète, pas d’hypertension, pas de rétention d’eau, pas de prise de poids démesurée et même pas beaucoup d’insomnies. Bébé était bien au chaud, en santé dans mon bidon, et se manifestait régulièrement ; ce qui était plutôt rassurant. Ajoutez à cela un futur papa super présent, courant tous les McDo du quartier pour me trouver un McFlurry en plein mois de février, et vous obtenez une maman ravie, à l’aise dans cette nouvelle peau. Ne restait qu’à affronter l’étape cruciale de l’accouchement…

Cette fameuse étape, je ne la redoutais pas – on n’a pas vraiment d’autre choix que de passer par là de toute façon! – mais je ne m’étais pas non plus tellement projetée dans ce grand moment. Parce qu’en dehors de son souffle, on ne contrôle pas grand chose une fois que les contractions sont lancées! La preuve, si j’avais pu, j’aurais choisi un dénouement un tantinet moins mouvementé… Laissez-moi vous le raconter! Lire la suite…