Japon

Qu’est-ce qu’on mange de bon au Japon?

10 décembre 2017
Glace au thé grillé (Kyoto - Japon)

Partir en lune de miel pour une destination qui n’a pas la cuisine en amour n’était tout simplement pas une option. Non non non! Parce que nous adorons tous les deux la bonne chère et goûter à de nouvelles saveurs, la gastronomie locale figurait dans nos principaux critères de sélection. Et on peut dire que nos papilles ont bien été gâtées au Japon!

Là-bas, le dépaysement gustatif est complet ; mais les arômes et textures restent tout de même accessibles pour nos palais occidentaux. Du coup, chaque repas était une véritable opportunité de découverte gourmande et on s’est fait plaisir. Les spécialités culinaires sont si nombreuses qu’il nous était impossible de tout goûter. Mais voici un aperçu de celles que nous avons pu tester!

Les ramen

Ramen - Japon

Rien de tel qu’une grosse soupe remplie de nouilles pour se remettre d’un voyage de 19 heures, d’une journée de pluie battante sur fond de typhon ou d’une soirée bien arrosée! Que son bouillon soit parfumé au porc, au miso ou au sésame, le ramen est toujours une bonne option. On le personnalise en choisissant la cuisson des pâtes, la richesse et la salinité du bouillon, et en y ajoutant oignons verts, algues nori et œuf mi-cuit. Je pense que c’est le plat que nous avons le plus mangé durant notre séjour. À Tokyo, il y a des restaurants de ramen à chaque coin de rue et ceux-ci restent bien souvent ouverts très tard. En plus, c’est un plat économique qui vous cale pour un bon moment. En résumé, le ramen, c’est 100% gagnant!

L’okonomiyaki

Okonomiyaki - Japon

L’un de mes coups de cœur du voyage! C’est un genre de grosse crêpe avec toutes sortes d’ingrédients intégrés à la pâte (chou, oignons verts, gingembre, crevettes, bœuf, etc.). Elle est cuite sur une plaque chauffante puis recouverte d’une sauce sucrée-salée-fumée, d’un filet de mayonnaise et de flocons de bonite séchée. J’aurais pu en manger tous les jours et c’est la première recette japonaise que je vais m’empresser de cuisiner cet hiver!

Les sushis

Sushi - Japon

Contrairement à de nombreuses idées reçues, les sushis ne sont pas un plat de tous les jours au Japon. C’est plutôt un mets de luxe qui s’accompagne d’un certain cérémonial. On peut les déguster sur les marchés, les filets de poisson tout juste levés ; dans un sushi bar, avec le maître sushi face à vous qui façonne ces petits délices en un tournemain (c’est hypnotisant!) ; ou dans un restaurant plus abordable avec option tapis roulant. Ces trois expériences valent le détour et dans tous les cas, ne commettez pas l’erreur de tremper la boulette de riz dans la sauce soja ; c’est le poisson qui fait le plongeon!

Le boeuf wagyu

Boeuf wagyu - Japon

Une viande de bœuf extrêmement tendre et persillée, c’est le fameux boeuf de Kobe! Elle se présente sous la forme d’un steak cuit sous vos yeux sur une grande plaque chauffante par un chef surentraîné. La viande fond littéralement dans la bouche et sa saveur de beurre est surprenante. Pour moi, quelques bouchées ont été suffisantes. C’est une viande tellement grasse que j’ai été rapidement rassasiée et mon foie a mis son holà!

Les takoyaki

Takoyaki - Japon

Spécialité d’Osaka, ces petits beignets de poulpe frits se dégustent dans la rue. Un autre coup de coeur!

Les sobas

Nouilles soba à l'avocat et au wasabi - Japon

Ces nouilles de sarrasin très goûteuses sont servis en bouillon, simplement cuites à l’eau puis parsemées de sésame et d’algues, ou encore sautées sur une plaque chauffante. J’ai adoré cette version sautée avec de l’avocat et une sauce crémeuse au wasabi. Je vais essayer d’en refaire et si je trouve une chouette recette, promis, je la partage par ici!

Les tempura

Tempura de légumes - Japon

Des beignets de légumes, de poissons et de fruits de mer frits dans une panure croustillante et légère.

Les gyoza

Gyozas - Japon

Des raviolis farcis au poireau et au porc, délicatement poêlés pour leur apporter une texture ferme et une saveur grillée.

Les onigiri

Onigiri - Japon

Ces petits sandwichs qui se dégustent à toute heure du jour consistent en une boulette de riz vinaigré farcie de poisson, de radis mariné, de laitue de mer, de prune séchée ou encore de viande grillée. Certains sont entourés d’une poche de tofu frit ou d’une algue nori. Ce qui permet de les tenir sans que le riz ne se fasse la malle!

Les yakitori

Yakitori - Japon

Des brochettes de viande ou de poisson grillés recouvertes d’une sauce sucrée.

Le kara-age

Kara-age - Japon

Du poulet frit servi avec une tranche de citron ou une sauce acidulée au yuzu.

Les udon

Nouilles udon - Japon

De grosses nouilles épaisses à base de farine de blé servies en soupe, en sauté ou avec un oeuf cru façon carbonara revisitée!

Les nikuman

Nikuman - Japon

Des petites brioches cuites à la vapeur fourrées de viande ou de sauce tomate.

Des arêtes de poisson frites

Arêtes de poisson frites - Japon

Vous l’aurez constaté, les japonais sont férus de friture. Tout y passe: petits poissons, ailerons et même arêtes centrales. Ça croustille et ça sent surtout l’huile!

Le sukiyaki

Sukiyaki - Japon

Dans cette fondue japonaise, on fait cuire chou, champignons, oignons verts, poireaux et fines tranches de viande dans un bouillon composé de saké, de mirin, de sauce soja et de sucre. Puis, juste avant de terminer, on y plonge une portion de nouilles.

Le tonkatsu

Tonkatsu - Japon

Une escalope de porc panée frite accompagnée de sauce Worcestershire, de salade de chou et de riz vapeur.

L’omuraisu

Omelette farcie japonaise

Une omelette fourrée d’un mélange de riz, de viande et de ketchup. Sur cette photo, elle est accompagnée de curry japonais.

L’unagi

Unagi - Japon

De l’anguille grillée arrosée d’une sauce barbecue. (Est-ce qu’il n’y a que moi qui pense immédiatement à Ross Geller quand j’entends le mot « unagi »?)

Les taiyaki

Taiyaki - Japon

Un petit gâteau en forme de poisson constitué d’une gaufrette croustillante fourrée d’une pâte de haricots rouges sucrés ou d’une purée de patate douce.

Le pain melon

Pain melon - Japon

Une brioche moelleuse à la croûte croquante qui doit son nom à sa forme rappelant celle du melon.

Les mochi

Mochi - Japon

Des petits gâteaux de pâte de riz gluant fourrée de haricots rouges sucrés, de crème pâtissière ou encore de sésame noir pour ne citer que ces saveurs.

Les pancakes

Pancake à l'azuki - Japon

Ces petites crêpes sont souvent fourrées d’une pâte de haricots rouges sucrés. Oui, encore ces azukis! On les retrouve dans la plupart des desserts japonais!

Le thé matcha

Thé matcha - Japon

Un thé vert moulu et transformé en poudre très fine que l’on sert chaud dans de l’eau bouillante et qui parfume de nombreux desserts. Personnellement, je ne suis pas très fan ; je trouve que ça sent beaucoup le foin! J’ai préféré le Hojicha, un thé vert torréfié à la saveur grillée (la glace en entête de l’article en étant parfumée).

Les crêpes en cornet

Crêpes en cornet - Japon

Les crêperie japonaises font rêver avec leurs vitrines rempli de reproductions en plastique pour nous montrer l’étendue de leur menu. Bon, on ne s’enflamme pas trop, ce sont avant tout des crêpes fourrées de chantilly très sucrée et de fruits.

Laquelle de ces spécialités vous met le plus l’eau à la bouche?
Si vous êtes déjà passé par le Japon et que vous avez goûté à d’autres choses, n’hésitez pas à les partager en commentaire. (Je prends note pour le prochain voyage là-bas, car oui oui oui… on s’est dit qu’il y aurait bien un jour un autre voyage au Japon!)

Vous aimerez aussi

19 commentaires

  • Répondre Châtaigne 11 décembre 2017 at 5 h 06 min

    Les takoyakis, ces petites choses qu’on aimerait refaire chez nous <3 Tout est bon au Japon de toute façon ! Moi je garde un super souvenir de petits gâteaux en forme de feuille, spécialité de Miyajima 😉

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 07 min

      C’est l’un des rares pays où l’on s’est dit « c’est sûr, on revient! » Il y a tellement de choses à voir et à goûter. La prochaine fois, on aimerait explorer d’autres coins moins touristiques et s’éloigner davantage de Tokyo.

  • Répondre Emma 11 décembre 2017 at 5 h 17 min

    Je suis allée au Japon au mois d’octobre, et ton article me donne envie d’y retourner! Ce que j’ai préféré ce sont les ramen. C’est tellement délicieux!

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 06 min

      Il y en a tellement de sortes en plus, et des échoppes à chaque coin de rue.

  • Répondre Marie 11 décembre 2017 at 8 h 10 min

    Unagiiii!
    Même si c’est très viandeux toutes ces saveurs me donnent l’eau à la bouche!

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 05 min

      #FriendsForever

  • Répondre Soa 11 décembre 2017 at 8 h 24 min

    Je ne suis pas très plats japonnais, mais çà donne néanmoins l’envie de goûter.

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 04 min

      Il y a tellement de variété que je suis sûre que tu trouverais quelque chose à ton goût.

  • Répondre Elodie 11 décembre 2017 at 8 h 38 min

    Déjà fan de ramen, de gyoza et de matcha, je sens que l’on va se régaler en février ! On choisit aussi nos destinations en donnant une grande importance au facteur « bonne bouffe », je crois que l’on va adorer le Japon pour ça…

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 04 min

      Oh oui oui oui! Le compte à rebours est lancé pour vous. Février approche à grands pas!

  • Répondre MILLA - La Galerie, blog de voyages 11 décembre 2017 at 9 h 38 min

    On dirait que tu as photographié tout ce que tu as mangé sur place ! en tout cas sa donne vraiment envie !
    je me demande toujours comment Est-ce qu’on sait ce qu’il y a dans les plats ? les cartes sont seulement en japonais j’imagine ?
    Est-il simple de se manger sans viande également ?

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 18 h 03 min

      Ahah c’est excatement ça: je dégainais mon téléphone à chaque assiette! :)
      Non on ne sait pas toujours ce qu’il y a dans les plats. Certains restaurants ont des cartes en anglais pour les touristes et d’autres non. On peut avoir une idée du plat commandé en louchant sur la table voisine ou en regardant les reproductions en plastique qui ornent souvent les vitrines des restaurants ; mais les ingrédients ne sont pas détaillés avec précision. Si on est allergique à quelque chose ou que l’on suit un régime particulier, il faut donc mieux avoir une petite carte mentionnant ses contraintes alimentaires en japonais. Ça peut éviter de mauvaises surprises.

      Comme je l’explique dans l’article, j’ai vraiment été étonnée de ne pas voir plus d’options végétariennes dans les restaurants. D’après mon expérience, il y a beaucoup de poisson et de viande (bœuf, porc, poulet) au menu. On peut manger sans viande mais le choix est pas mal restreint.

  • Répondre letizia 15 décembre 2017 at 9 h 19 min

    tout met en appétit! surtout les ramens, j adore ca. les bonnes souplettes!

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 17 h 59 min

      Depuis notre retour, on en mange régulièrement à Montréal. Avec le froid qu’il fait en ce moment, ça passe tout seul! ^^

  • Répondre Béné 21 décembre 2017 at 19 h 36 min

    Ca me donne faim !
    je suis intriguée par les sobas sautées, c’est la première fois que j’en vois cuisinées de la sorte.

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 17 h 58 min

      La combinaison des nouilles de sarrasin et de la sauce avocat-wasabi était vraiment délicieuse. Promis, si j’arrive à trouver la recette, je la partage!

  • Répondre Louise Grenadine 27 décembre 2017 at 12 h 28 min

    Une torture ton article : tu m’as donné envie de commander japonais !!

    • Répondre Anne-Laure 3 janvier 2018 at 17 h 57 min

      Hihihi y’a pas de raison que je sois seule à avoir envie de cuisine japonaise à tout bout de champ! :p

  • Répondre Erika 8 janvier 2018 at 9 h 58 min

    Ohlala tout a l’air tellement bon !! Hâte de m’y rendre!

  • Partagez vos pensées