Lyon, Plus de culture

Si on allait se balader… au cimetière !

15 mars 2012
Haunted House Tattoo

Inaugurons, ou plutôt célébrons, aujourd’hui le retour d’une rubrique légèrement délaissée sur ce blog. J’ai nommée Lyon, sa vie, sa ville, sa culture, ses gens, ses trésors et sa gastronomie. Le retour des beaux jours me poussent à sortir de ma tanière et découvrir cette contrée d’adoption. Voilà bientôt un an que nous y sommes installés, il serait temps de s’y mettre…
Bon, la visite dont je vais vous parler là, maintenant, se déroule dans la sphère virtuelle ; mais il y a tout de même un lien. Et c’est un bout de Lyon que vous pourrez même visiter de chez vous. C’est-y pas génial tout ça ?!

Alors, je vais peut-être choquer ; je vais peut-être passer pour une fille lugubre – même pire, folle – ; je vais peut-être ne pas me faire que des amis avec ce billet mais tant pis… après tout je suis ici chez moi.
Je ne sais pas si c’est l’oeuvre de Tim Burton qui a déteint sur moi au fil des années ou si c’est l’excellent livre The Graveyard Book de Neil Gaiman qui m’a envoûtée ; mais avouons-le, j’aime me balader dans les cimetières (enfin, j’aime est peut-être un mot fort). Je les trouve inspirants, propices à la réflexion et à la méditation, idéals pour une introspection personnelle et quelque part beaux. Bon, on s’entend que le cimetière dont je parle est du genre lumineux, arboré, fleuri et se visite en journée. Hein, je ne suis pas totalement glauque non plus.

Dans mon ancienne vie parisienne, j’habitais près du Cimetière du Père Lachaise et m’y promener était considéré comme une balade dominicale standard, au même titre qu’une après-midi au Jardin des Tuileries. J’ai même moins de réticence à pénétrer dans un cimetière que dans une église.
Ouch, ça y est, j’ai les oreilles qui sifflent.
Qu’ils soient perçus comme sinistres ou fascinants, les cimetières ne laissent pas indifférents. Au-delà de leur image morbide, ils déclenchent toute une palette d’émotions et de sentiments. Et c’est en ça qu’ils m’intéressent… Ce fait qu’ils touchent tout le monde d’une façon si particulière et si personnelle.

Si je vous parle de tout ça, ce n’est pas pour vous effrayer. Mais pour vous présenter une initiative plutôt intéressante et pour le moins originale, de la ville de Lyon. Depuis le 6 mars, le cimetière de Loyasse, plus ancien cimetière en activité de la ville, peut se visiter virtuellement, à travers deux circuits. Le premier consacré à la mémoire des pierres et l’autre à celle des Hommes.

Vous pourrez donc vous promener dans les allées, comme tout visiteur bipède. Et, vous pourrez même pénétrer dans certaines chapelles, habituellement interdites au public.
Le ciel bleu et la verdure aidant, cette démarche offre une nouvelle vision de l’endroit ; lieu de mémoire pour les personnalités locales qui y reposent et lieu de patrimoine à travers des monuments signés par de grands architectes.

Allez, n’ayez pas peur, prenez ma main et suivez-moi

Cimetière de LoyasseCimetière de LoyasseCimetière de LoyasseCimetière de Loyasse

En terme d’expérience, la navigation demande un bon niveau de ressources. Mieux vaut donc fermer les dix autres onglets de votre navigateur et les applications inutiles qui tournent en arrière plan ; sinon vous risquez de ramer.
La balade se fait assez intuitivement, à la Google Maps. Un plan, toujours accessible, vous permet de passer d’un point d’intérêt à un autre, sans déambuler dans l’allée complète. Et des bulles informatives vous délivrent un condensé de renseignements sur les lieux remarquables.
Seul petit bémol : la flèche du haut de mon MacBook ne me fait pas avancer mais contempler le ciel. Ce n’est pas très gênant en soit mais j’aurais préféré me déplacer avec le clavier, plutôt qu’avec le pad. Bref, préoccupation de geekette, me direz-vous.

Cimetière de Loyasse

Pour plus de renseignements, cela se passe ici.

Edit : euh, je vous rassure, je ne m’inflige aucun mauvais traitement à moi-même et je ne bois pas de sang de chauve-souris pour le petit déjeuner. J’aime aussi la vie, les oiseaux qui chantent, les poneys, les arcs-en-ciel et les couleurs pastel !

Crédits photos : We♥it et Lyon.fr

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  • Répondre letizia 15 mars 2012 at 8 h 28 min

    très jolie visite. avoue c’est ton coté Burtonien;)
    Moi aussi j’aime visiter les cimetières au risque de passé pour morbide mais certains sont très beaux, à Barcelone j’en connais 2 qui mériteraient un post également !

    • Répondre Anne-Laure 15 mars 2012 at 9 h 47 min

      Je pense aussi que c’est de la faute à Burton tout ça ! ^^

  • Répondre Clochette 15 mars 2012 at 12 h 11 min

    Je te rassure, je trouve moi aussi les cimetières très reposant (sans mauvais jeu de mot), on dirait même parfois que les oiseaux ne s’y arrêtent pas, il n’y a pas un bruit en général et c’est agréable. De plus j’aime l’atmosphère qui se dégage de ces endroits.
    A Londres j’en ai même « visité » un qui à la fois un cimetière et à la fois un jardin, les pierres tombales sont éparpillées comme ça sans ordre aucun, comme si elles étaients des gens seuls ou en groupe tranquillement installés dans ce jardin, curieux, étonnant, chouette finalement de mêler ainsi les vivants et les morts!
    Et si non pour moi non plus point de sang de chauve souris…je trouve juste ces endroits souvent pleins de poésie.

    • Répondre Anne-Laure 15 mars 2012 at 12 h 12 min

      Je trouve ces cimetière magnifiques, quand la nature reprend le dessus !

  • Répondre Koyangi 16 mars 2012 at 13 h 32 min

    Ton article ne me choque pas le moindre du monde parce que le cimetière du Père Lachaise est un peu « The Visit to Make » quand tu vas à Paris ! Cela fait d’ailleurs un moment que je me dis que je devrais aller au cimetière du Bois-de-Vaux à Lausanne pour fleurir la tombe de Coco Chanel (un camélia, ce serait chic). Mais c’est vrai que l’idée peut sembler bizarre, je disais l’autre soir à Lui et à nos amis du Clan des Six qu’il y avait un très beau cimetière à visiter à Gênes et ils m’ont tous regardée d’un air bizarre… ;o)

    • Répondre Anne-Laure 16 mars 2012 at 13 h 45 min

      Bon et bien, faudra qu’on aille le visiter ensemble s’ils ne veulent pas t’accompagner ! :p

  • Répondre July 18 mars 2012 at 13 h 59 min

    Je trouve que c’est une super initiative et j’ai toujours aussi envie de découvrir Lyon :)

    • Répondre Anne-Laure 18 mars 2012 at 14 h 41 min

      J’espère que tu auras l’occasion de venir. Sinon, on se rencontrera peut-être de ton côté… Nous devrions passé quelques temps à Saint-Nazaire et La Baule cet été. :)

  • Répondre La Grenadine 18 mars 2012 at 17 h 10 min

    Moi c’est tout le contraire : dans un cimetière, je ne me sens pas à l’aise du tout. Un peu comme si toute les larmes et la tristesse que les gens déversés dans cet endroit m’écraisait.
    Et si je n’ai rien à y faire (pas de tombe à aller fleurir par exemple) c’est encore pire. ^^’

    • Répondre Anne-Laure 18 mars 2012 at 18 h 33 min

      Je te comprends aussi ; c’est un lieu chargé d’émotions.
      Un petit séjour au Mexique durant la Fête des Morts changerait complètement ta vision. Tous les cimetières sont décorés, colorés et les familles viennent pique-niquer sur les tombes. Une tradition à l’opposé de notre bien morne Toussaint.

  • Répondre Faust'in 18 mars 2012 at 18 h 51 min

    Je te rassure, j’aime bien aussi me balader dans les cimetières et j’habitais également pas loin du Père Lachaise dans ma première habitation parisienne, j’y allais de temps en temps…

    • Répondre Anne-Laure 19 mars 2012 at 21 h 29 min

      On était voisines alors ! :p
      Bon, ça me rassure, je me trouverais plein d’amies alors au détour d’une visite.

    Partagez vos pensées