Lecture

Hypnotisée par le crayon de Tim Burton

14 mars 2012
Spirale

Le grand jour est enfin arrivé. Les fans sont en émoi et leurs pupilles toutes émoustillées à l’idée de croiser un trait de crayon, un coup de pinceau ou une empreinte digitale laissée dans une sculpture. La Cinémathèque Française a enfin ouvert les portes de son exposition dédiée au génie Tim Burton. Les images des pièces visibles et de leur scénographie fleurissent sur la toile. Et l’impatience me dévore.
À leur aperçu, je trépigne comme un chien devant une gamelle sur le point d’être remplie de croquettes – décidément, je me mets de mieux en mieux en valeur dans mes métaphores !

Après être passée à côté de l’événement à New York puis à Toronto, le rendez-vous est pris pour le 14 mai, jour de mes 25 printemps (ahem, +3). Plus que deux mois à patienter. Plus que deux mois pour découvrir ces croquis gratouillés de la main du maître, ces oeuvres qui ont insufflé l’inspiration aux films que nous connaissons tous ou qui n’ont jamais quitté ces pages de papier.
Deux mois, c’est court dans une vie. Mais sur une saison, c’est très long !
Alors pour arrêter de jouer les petites filles pourries gâtées façon Veruca Salt, je traite le mal par le mal et dévore la magnifique bible The Art of Tim Burton.

Le précieux volume compile plus de 1000 créations de l’artiste au détour de 430 pages.

Du noir et blanc…

Sirènes - La triste fin du petit enfant huître

Vincent

De la couleur…

Clown

Des visuels inédits…

Terre vs Eau

D’autres bien connus…

Nightmare Before Christmas

Mars Attack

Des croquis préparatoires…

Willy Wonka

Sleepy Hollow

Des monstres…

MonstresMonstreMomie

Des galeries de portraits…

Galerie de Portraits

Des témoignages de ses proches…

Helena Bonham Carter

Bref, un condensé de trésors, une bonne dose de frissons, pour tout fan qui se respecte.
Et si je vous en parle aujourd’hui, c’est parce que j’ai vu que cet ouvrage était vendu à la Cinémathèque, dans la langue de Tolkien ou de Teulé – chacun ses références ! – au prix de 49 €. Certes, c’est un budget mais toujours moins cher que quatre vernis OPI ou une paire de Repetto.
Alors si un admirateur du créateur farfelu se cache parmi vos proches, c’est le moment de le gâter !

Fin

Livre édité par Steeles Publishnig Inc.

Vous aimerez aussi

18 commentaires

  • Répondre letizia 14 mars 2012 at 8 h 17 min

    j’aimerais beaucoup qu’on m’offre ce livre! Si j’étais à Paris j’irais voir l’expo c’est certain je suis fan aussi de Burton.

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2012 at 8 h 21 min

      Peut-être finira-t-elle par poser ses valises en Espagne ? :)
      En tout cas, le livre est dispo à l’achat en ligne juste ici : http://www.steelespublishing.com
      Un petit mot doux à ton chéri… Héhé

  • Répondre Bliss 14 mars 2012 at 8 h 24 min

    Et pour la modique somme de 250€, tu peux même en acheter un exemplaire dédicacé par Tim Burton himself !! 😉

    Je t’avoue que j’ai hésité à le prendre (celui à 49€, hein, pas l’autre, je te rassure !) mais il pèse 1 tonne et ça aurait été super lourd à trimballer pour moi qui ai du crapahuter toute la journée après le vernissage de l’expo !

    Enfin il n’est pas exclu que je retourne à la Cinémathèque dans le mois qui vient juste pour l’acheter car je l’ai feuilleté entièrement et il est vraiment très très chouette ^^ Parfait pour les Burtomaniacs que nous sommes en tout cas 😉

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2012 at 9 h 30 min

      Oui, j’ai vu cette petite merveille d’option légendaire ! *bave*
      Je comprends ton hésitation quant au poids. Je l’avais commandé à la sortie de l’expo au MoMA de New York et j’ai dû payer autant de frais de port que de livre ! Sans parler du budget frêt supplémentaire pour l’inclure dans le rapatriement de nos affaires depuis Montréal ! :)
      Mais il est si complet ; je ne regrette rien… Non, rien de rien ♫

  • Répondre Koyangi 14 mars 2012 at 13 h 16 min

    C’est étrange, je me sens encore une fois de plus décalée par rapport à beaucoup de monde, j’aime bien certains films de Tim Burton (et j’apprécie surtout sa compagne) mais je n’en suis pas vraiment fan même si je peux comprendre l’attraction qu’il exerce avec son univers à la fois fantasque, onirique et poétique. C’est un peu la même chose que le monde d’Alice aux pays des merveilles sur les blogs, je trouve ça très joli, très mignon mais chez les autres. Décidément, je ne suis pas une vraie fille, bouh :-(

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2012 at 19 h 22 min

      Hé hé, je ne pense pas que ne pas être fan d’Alice ou de Burton fasse de toi une « fausse » fille… La preuve avec tes sacs à main et tes jolies chaussures :p Et l’originalité, c’est ce qu’il y a de plus précieux dans une personnalité je trouve.
      De mon côté, Burton et Alice me rappellent mon enfance et cet univers onirique dans lequel j’aime laisser dériver mes pensées. ^^

  • Répondre La Grenadine 14 mars 2012 at 18 h 54 min

    Superbes les images tirées du livre !
    Je regrette vraiment que nous n’ayons pas de belles expos comme celle de Tim B. (oui on est intime) (enfin… il n’est pas au courant cela dit) ( :p ) sur Lyon. Pas toi ? :/

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2012 at 19 h 04 min

      Oui, malheureusement, beaucoup de belles opportunités ont lieu à Paris. Du coup, il faut aller les chercher là-haut et ce n’est pas toujours évident ou même possible. Mais bon, on se console avec les pralines :p (ou comment positiver !)

  • Répondre Gaëlle 15 mars 2012 at 16 h 07 min

    Rolala, si c’est pas magnifique tout ça !
    Ca me fais baver d’envie !

    • Répondre Anne-Laure 15 mars 2012 at 16 h 09 min

      Il est pénible hein le TIm de faire d’aussi jolies choses ! :p

  • Répondre July 18 mars 2012 at 14 h 02 min

    Waouh j’y vais en juin je regarderai le livre de plus près! <3

    • Répondre Anne-Laure 18 mars 2012 at 15 h 44 min

      Tu verras, il est magnifique. Par contre, garde de la place dans ta valise, car il est imposant ! :)

  • Répondre Luxe & Vintage 20 mars 2012 at 14 h 29 min

    THE expo que j’aurais voulu voir ! Pauvre (c’est le cas de le dire) de moi, sans vacance & sans le sou pour monter sur Paris…

  • Répondre Laurelas 8 avril 2012 at 19 h 52 min

    ♥♥♥

  • Répondre Une lyonnaise à Paris… | Rue Rivard 24 mai 2012 at 7 h 55 min

    […] Suivre l’évolution de son travail, même si je connaissais déjà les dessins grâce à la bible, était un immense plaisir. Et rien ne vaut le jeu de texture, le coup de crayon, les annotations […]

  • Répondre lauretteflechette 1 décembre 2015 at 10 h 54 min

    ARghhh !! Mais comment j’ai pu rater ça ??? Et dire que je me targue d’être une fan inconditionnelle… http://lauretteflechette.com/ces-personnes-ordinaires-au-destin-extra/

    • Répondre lauretteflechette 1 décembre 2015 at 10 h 55 min

      Enfin… Je parle du bouquin… Pour l’expo, à mon grand regret impossible de m’y rendre à ce moment la.

      • Répondre Anne-Laure 1 décembre 2015 at 11 h 16 min

        Team Burton en force! 😀
        Si tu es fan, il vient de sortir un livre de ses gribouillages faits sur des serviettes en papier dans les bars, Things you think about in a bar. Écrit comme ça, c’est bizarre, mais j’adore!

    Partagez vos pensées