Dénicher

Les témoins sont appelés à la barre…

28 septembre 2010
pole dancing

Note pour moi-même – et vous aussi, ça pourrait vous sauver la vie…
Dans la mesure du possible, ne jamais être la première de ses copines à passer le cap des 30 ans, à acheter un appart, à se marier, à tomber enceinte (ça c’est bon, ça excuse pas mal de choses), à divorcer, …
Vous pouvez être sûre que ce sera le prétexte qu’il manquait au reste de la bande pour planifier quelque chose qu’elles n’oseraient pas organiser pour elles-même mais qu’elles meurent d’envie de tester. Et c’est vous qui en subirez les conséquences ! Mouahahaha (rire diabolique)

Je m’explique : de ce côté de l’Atlantique, les clubs de danseuses (alias strip-teaseuses) sont choses courantes pour ces messieurs ; et ces dames ne sont pas en reste ! Elles ont aussi leurs espaces de jeux plus communément appelés « bar à danseurs ». Le moindre anniversaire est l’occasion de s’y rendre pour une soirée burlesque et bouillonnante. Je vous laisse imaginer le tableau !
L’alternative pour célébrer une année de plus est d’aller partager un cours de pole dancing. Et c’est cette option que j’ai récemment testée.

Commençons par le B.A.-BA, c’est quoi le pole dancing ?
Vous savez, c’est cette danse, souvent pratiquée par les strip-teaseuses (encore elles !), dont le principe consiste à faire des figures et à s’enrouler autour d’une barre verticale, fixée entre le sol et le plafond, tout en essayant de rester assez sensuelle pour captiver Mr Mamour.
Et malgré mes a-prioris, j’ai vraiment trouvé ça drôle ; la séance de 2h passe à une vitesse grand V et limite, on s’éterniserait encore un peu.

pole dancingTout commence avec un cocktail histoire de se mettre en conditions et de se réchauffer. Vous pouvez également apporter du ravitaillement supplémentaire si vous avez besoin de vous motiver tout au long de la séance. Une fois le tout avalé cul-sec, il est temps de passer aux choses sérieuses…
Allez hop, en tenue ! De préférence un short : le contact avec la peau permettra une meilleure adhérence à la barre et vous évitera quelques glissades et quelques bleus ! Mais si vous préférez, vous pouvez vous offrir l’une des tenues, hum, comment dire, « sympathiques » qui sont vendues sur place.

Et c’est parti pour 1h30 de cours… Enchaînement de chorégraphies, de pas plus ou moins sexy, de figures saugrenues et de fous rires en cascade. La prof se la joue beaucoup mais en même temps si elle ne croit pas à son show, c’est pas nous qui allons « sensualiser » le tableau !

Finalement tout le monde rigole, l’ambiance est bon enfant – de toute façon on est toutes dans la même merde ! Et puis comme on le dit si bien, le ridicule ne tue pas. Sinon, je peux vous le dire, il y aurait eu un carnage à Montréal ce soir là !
Pour clôturer le cours, place au bouquet final… La nouvelle trentenaire s’exécute toute seule devant ses copines qui se transforment alors en de véritables « woo girls » pour l’occasion (pour ceux qui ne sont pas familiers avec la série « How I met your mother », comprenez « des filles qui passent leur temps à hurler) ».

Je ne peux donc que vous conseiller d’essayer ce cours. On se détend, on se bidonne et mine de rien on travaille aussi ses petits muscles – bonjour les courbatures du lendemain ; c’est la fin des cuisses et des bras chamallows !

Infos pratiques :
Comptez 350$ pour un cours privé de 1h30 (la salle comprend 10 barres).
Et vous pouvez même prendre des cours à l’année pour celles et ceux (on ne sait jamais!) qui veulent pousser le concept plus loin.

Pole Fitness Montréal
178 Jean Talon Est, 2e étage
Montréal, Québec H2R 1S7
tél. (514) 657-7653

Côté photos, je suis désolée mais je dois m’en tenir aux clichés les plus sobres. J’ai signé un pacte avec mon sang. « Tout ce qui se passe au pole dancing, reste au pole dancing » !

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  • Répondre Sandra 13 octobre 2010 at 13 h 16 min

    Je vois bien ce que sont les « woo girls » :) Et de toute manière où pourrait-on mieux en devenir une que dans ce cours ? ça devait être marrant en effet à essayer. Rha et puis ça peut pimenter les soirée (à condition d’avoir une barre vertical dan sa maison…)

    • Répondre Anne-Laure 13 octobre 2010 at 14 h 53 min

      J’avoue que ça peut pimenter les soirées mais au-delà du matériel, t’as intérêt à t’entraîner fort. Enfin, je parle pour moi. Car à jeter des coups d’œil dans le miroir, j’avais plutôt l’air d’une ivrogne en train de se raccrocher désespérément à un lampadaire !

  • Répondre Déshabillez-moi… | Rue Rivard 25 octobre 2010 at 0 h 29 min

    […] vous remets dans le contexte… Dans mon article sur le pole dancing, je vous racontais qu’ici, au Québec, il y a plusieurs façons originales de fêter un grand […]

  • Partagez vos pensées