Écrire

Écrire un tome 2

16 octobre 2018
Machine à écrire

Le voilà! Il est tout beau, tout chaud et prêt à rejoindre les tablettes des librairies dès ce matin… Je ne l’ai pas encore tenu entre mes mains (distance géographique oblige!) mais mon nouveau livre, Le trésor de Phil Courtelame, vient de paraître en France aux éditions Castelmore! (Il sera disponible d’ici 1 mois au Québec.)

Pour ceux qui ont suivi mes premiers pas dans le monde de l’édition, il s’agit du tome 2 de ma série de romans jeunesse, Moustique Lagrogne.

À présent apprentis-capitaines, Moustique et Grenadine sont prêts à rallier l’étendard des plus grands forbans du globe. Après des semaines à guetter le poisson volant messager, les jumeaux reçoivent enfin leur première affectation: l’équipage de leurs héros Jack Rackam et Anne Bonny. À eux les abordages intrépides, les pillages épiques et les légendes mystérieuses! Mais Moustique découvre que devenir un capitaine pirate est très risqué, surtout quand on se lance à la recherche d’un trésor maudit… Pourra-t-il de nouveau compter sur ses petits secrets de cuisinier pour échapper à la malédiction de Courtelame?

Moustique Lagrogne, tome 2

Il y a 1 an, alors que le premier tome n’avait pas encore atterri entre les mains des jeunes lecteurs, je m’affairais déjà sur la suite des aventures de mes petits jumeaux pirates. Intrigue, développement du synopsis, fiches des nouveaux personnages, déroulement du plan chapitre par chapitre, puis rédaction, relecture et corrections… je m’embarquais dans 9 mois de travail acharné à un rythme effréné.

Contrairement au premier tome – que j’ai écrit seule, dans mon coin, sans attente précise, sur une période de plusieurs années et en bossant comme freelance – ce nouvel opus m’a été commandé. C’est à dire que ma maison d’édition m’a expressément demandé de rédiger ce livre, date d’échéance à la clé. Ce fut donc une toute autre expérience!

Et alors écrire un tome 2, c’est comment?

C’est un séjour en terre connue, comme si je rentrais à la maison après une longue absence.

C’est le plaisir de retrouver mes personnages et de les faire avancer sur de nouveaux chemins.

C’est un marathon couru chaque soir après le travail. Avec le même sentiment d’euphorie er de fatigue après chaque session d’écriture que si j’avais été m’entraîner dans les allées du parc Mont-Royal.

C’est un chapitre rédigé par semaine afin de respecter l’échéance fixée avec mon éditrice.

Ce sont 12 cartouches d’encre de feutre effaçable vidées.

Ce sont 287 pages écrites sur le papier, raturées, retravaillées puis retapées sur le clavier.

Ce sont 3 mois de planification, suivis de 22 semaines de rédaction, de 10 jours de corrections et de 48 heures de relecture finale.

C’est une pression sur mes épaules et sur ma plume que je n’avais pas lors de la rédaction de mon premier livre et avec laquelle j’ai dû apprendre à composer.

Ce sont 7 saisons de New Girl dévorées le soir pour me vider la tête avant de filer sous la couette.

C’est un amoureux patient, compréhensif et aidant, sans qui j’aurais craqué de nombreuses fois.

C’est un hiver que je n’ai pas vu passé, même si le froid s’est éternisé et que le printemps a trop tardé à éclore.

C’est un nombre incalculable de raisins sans pépins, biscuits, bonbons, lattés et smoothies descendus pour me booster.

Ce sont 4 kilos perdus malgré toutes ces cochonneries avalées!

Ce sont des encouragements par centaines, de la famille, des amis (même si je déclinais toutes leurs invitations à les rejoindre le temps d’un verre ou d’un dîner) et de vous aussi.

Ce sont autant de messages qui m’ont motivée et m’ont aidée à avancer (alors MERCI!)

C’est un gros défi comme je n’en avais jamais relevé.

C’est un immense vide laissé dans mon quotidien après la remise du manuscrit. (Mais à quoi vais-je pouvoir bien passer mes soirées maintenant?!)

Et c’est un challenge dont je suis pas mal fière.

J’espère que ce nouveau tome plaira aux jeunes lecteurs qui le tiendront entre leurs mains et en parcourront les pages. Car j’y ai mis tout mon temps libre, tout mon cœur, toute ma passion et toute mon énergie. Et je ne rougis presque pas (j’ai dit presque!) de crier haut et fort que je le trouve meilleur que le premier!

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

7 commentaires

  • Répondre Soa 17 octobre 2018 at 2 h 58 min

    Bravo ! Comme je suis contente pour toi !!!

    • Répondre Anne-Laure 12 novembre 2018 at 17 h 46 min

      Merci beaucoup!

  • Répondre La Maudite Française 17 octobre 2018 at 10 h 51 min

    Quel marathon! Tu peux être fière de toi, ça démontre à quel le point ça prend du travail (en plus du talent) pour devenir auteur. Et tu peux te dire sans rougir que tu l’es et que tu as relevé ce défi! :)
    Je te souhaite tout le meilleur pour ce tome 2.
    Et je suis certaine que tu vas trouver comment t’occuper dans les prochains mois. 😉
    Bravo!!

  • Répondre Marie 20 octobre 2018 at 22 h 38 min

    Trop hâte de le lire! Encore bravo pour ta persévérance!

    • Répondre Anne-Laure 12 novembre 2018 at 17 h 47 min

      Merci copine pour les encouragements.Ça m’a aidée à tenir durant tous ces mois!

  • Répondre Laurelas 14 novembre 2018 at 11 h 44 min

    Je viens de le terminer aujourd’hui et j’ai trouvé vraiment chouette, bravo !
    Je pense que je l’ai préféré au premier tome aussi, mais de peu (peut être parce que les personnages sont « installés ») – vivement la suite si c’est prévu !
    Bises :)

    • Répondre Anne-Laure 14 novembre 2018 at 17 h 35 min

      Oh génial! Moi aussi, j’ai un petit faible pour celui-ci. Je le trouve plus rythmé et mieux structuré. Il y avait du bon à l’écrire en mode marathon! ^^

    Partagez vos pensées