Lecture

Échappées littéraires #4

31 mai 2012
Book

Le soleil brille à nouveau, là-haut dans un ciel bleu azur délaissé par les nuages. Les contrats pleuvent ; non comme une averse de grêle, mais tels une chaude et fine pluie d’été m’accaparant assez pour m’éloigner quelque peu de ce blog. Le temps file et les glaces glissent dans mon gosier, arrosées par quelques verres de rosé. Les parcs explosent de boutons fleuris et les terrasses prennent d’assaut les trottoirs de bitume. Autant de raisons de prendre ses distances avec la bibliothèque.
Mais l’appel du voyage littéraire est bien trop fort… Le balcon et la pelouse crient sans relâche à la lecture. L’encre qui a pénétré mon poignet tatoué semble à présent couler dans mes veines et réclamer son lot de mots quotidiens. Qu’il serait triste de ne pas satisfaire ses désirs ! Alors pour ce faire, voilà ce que j’ai dernièrement dévoré, ou simplement effleuré de quelques chapitres…

Le clan de l’ours des cavernes (Les Enfants de la Terre #1) – Jean M. Auel
★★★★★

Le Clan de l'Ours des Cavernes - Jean M. AuelDu côté de la couv’ : Quelque part en Europe, 35 000 ans avant notre ère. Petite fille Cro-Magnon de cinq ans, Ayla est séparée de ses parents à la suite d’un violent tremblement de terre. Elle est recueillie par le clan de l’ours des cavernes, une tribu Neandertal qui l’adopte, non sans réticence, ayant reconnu en elle la représentante d’une autre espèce, plus évoluée. Iza, la guérisseuse, Brun, le chef et Creb, le magicien lui enseignent les règles de la vie communautaire, leurs rites, leurs peurs, leurs audaces. Mais Ayla, la fillette blonde aux yeux bleus les surprend par sa puissance de raisonnement qui lui permet de s’adapter, de réagir rapidement et de ne pas être totalement dépendante de son environnement. Une différence qui ne tarde pas à faire d’elle une menace pour tout le clan, et à attiser la convoitise de Brud, le fils du chef…

Mon verdict : plusieurs dizaines de pages ont été nécessaires pour me laisser séduire par l’écriture de Miss Auel, jusqu’à ce moment où tout bascule… m’emportant dans une épopée préhistorique sans précédent et balayant tous les préjugés que je pouvais poser sur Cro-Magnon et Neandertal. C’est qu’ils en savaient des choses ces gars-là !
Les éléments scientifiques sont distillés avec finesse au fil du roman et bien intégrés à l’histoire, évitant l’écueil d’un traité de paléoanthropologie lourdingue. Par contre, une page listant les noms et rôles des personnages en début de livre n’aurait pas été du luxe… Je me suis parfois mélanger les silex !

 

Mange Prie Aime – Elizabeth Gilbert
★★☆☆☆

Mange Prie Aime - Elizabeth GilbertDu côté de la couv’ : A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse. Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute. Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée. Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde ! En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur… Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?

Mon verdict : comme pour la version ciné avec Julia Roberts, je me suis ennuyée ! Si Miss Gilbert a capté mon attention durant son escapade gourmande en Italie (étonnant hein ?!), elle m’a laissée dans la soute de l’avion lors de son escale en Inde, dont j’ai carrément sauté la quasi-totalité des chapitres. Puis, j’ai repris la route à Bali pour, finalement, ne pas finir l’aventure ; sans regret. Ces temps-ci, je pense avoir besoin de lectures qui me fassent voyager, qui m’offrent l’opportunité de visiter des univers lointains et insoupçonnés. Malgré les kilomètres parcourus par l’héroïne, l’intrigue centrée sur sa personne et ses problèmes existentiels m’a rapidement fatiguée.

 

La Couleur des Sentiments – Kathryn Stockett
★★★★☆

La Couleur des Sentiments - Kathryn StockettDu côté de la couv’ : Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même.

Mon verdict : un bonheur de lecture malgré les horreurs dépeintes dans ce triste chapitre de l’Histoire. L’auteure jongle subtilement avec une narration à la première personne, empruntée tour à tour par les trois personnages principaux. Les pages défilent et les émotions s’enchaînent. Avec elles, l’attachement à Skeeter, Minnie et Aibileen s’est tissé si fort que je n’ai pu m’empêcher de regarder l’adaptation ciné, sitôt le livre achevé. Et alors ? L’une des meilleures adaptations qu’il m’ait été donnée de visionner !

 

Écriture : Mémoires d’un métier – Stephen King
★★★★★

On Writing - Stephen KingDu côté de la couv’ : Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l’un et l’autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l’écriture et la vie. Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu’est l’inspiration.

Mon verdict : une belle leçon de maître que tout aspirant écrivain ou scribouilleur en devenir devrait s’empresser de lire !
 
 
 

 

La Véritable Audrey Hepburn – Bertrand Meyer-Stabley
★★★☆☆

La Véritable Audrey Hepburn - Bertrand Meyer-StableyDu côté de la couv‘ : Un regard de biche, une silhouette élancée et une élégance naturelle l’ont tout de suite immortalisée. Dès son premier film, qu’elle tourne en vedette, Audrey Hepburn recueille un oscar à Hollywood. Déterminée et généreuse, malgré une apparente fragilité, elle entame une carrière fulgurante où elle côtoie les plus grands acteurs. À 39 ans, elle abandonne Hollywood, on ne la voit plus que dans quelques films européens et elle devient ambassadrice de l’Unicef. Audrey Hepburn, l’image d’un bonheur parfait ? Non, car son enfance fut douloureuse. La disparition de son père, les privations endurées pendant la guerre aux Pays-Bas, où elle manqua mourir de faim, une carrière de danseuse-étoile à laquelle elle dut renoncer, deux mariages, enfin, qui se brisèrent, la marquèrent à vie. Avant que vienne la miner pendant des années un cancer qui ne put l’empêcher de s’épuiser à sa tâche humanitaire. C’est cette vie exemplaire, dédiée au talent et à la beauté, bouleversante de délicatesse et de générosité, que nous raconte Bertrand Meyer-Stabley, fidèlement.

Mon verdict : une vie bien plus difficile et délicate que je ne l’aurais cru ; mais cela n’a pas suffit à me retenir jusqu’à la fin de cette biographie. Cela tient-il du personnage ou de l’écriture de Meyer-Stabley ? Principalement de la deuxième option. La prochaine fois, je me contenterais du reportage Hollywood Story !

Et si vous êtes à la recherche d’une bonne biographie, toutes personnalités confondues, je vous conseille celle-ci ; garantie rock n’ roll !

Allez, je file m’attaquer au cycle de L’Assassin royal avant de dompter le Kindle pour rejoindre Sookie Stackhouse dans son douzième opus puis me frotter à Extremely Loud and Incredibly Close.

Et vous alors, vous êtes plutôt lecture ou soleil ces temps-ci ? Ou peut-être, lecture au soleil !

Crédits photo d’entête : We♥it

Vous aimerez aussi

18 commentaires

  • Répondre letiziabarcelona 31 mai 2012 at 8 h 18 min

    j’aimerais beaucoup lire « la couleur des sentiments » mais en francais car on me l’a prèté en anglais et j’avais trop la flemme;)
    Mange pris aime, super !

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 8 h 23 min

      Je l’ai aussi lu en français « La Couleur des Sentiments » et peux juste te dire… Fonce !! J’ai adoré :)

  • Répondre Ines 31 mai 2012 at 8 h 56 min

    Alors moi j’adore lire au soleil, un petit cocktail à la main, un pur régal!! Parmi ta sélection, je n’ai lu que « mange, prie, aime » et tout pareil, je l’ai certes terminé, mais je l’ai trouvé, long, long, et je me suis ennuyée notamment lors du passage en Inde! Du coup, je n’ai même pas eu envie de voir le film! Par contre, j’ai super envie de lire « la couleur des sentiments » et ensuite de visualisr le film! Pour les enfants de la terre, je n’ai lu et entendu que des critiques positives, ms il ne me tente pas!! Tu lis surtout des livres en anglais avec le kindle? C’est vrai que du coup, les prix sont super attractifs par contre pour les versions françaises, les prix restent assez cher, dommage!!!

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 8 h 57 min

      Je me plonge tout juste dans la lecture sur Kindle (car j’avais pas mal de bouquins à finir avant de les rendre à la bibliothèque). Et pour le moment, hormis les classiques gratuits car tombés dans le domaine public, c’est vrai que je n’ai acheté que des livres en anglais. Pour les versions française, la loi Lang complique un peu leur tarification. Du coup, je suis patiente sur certaines œuvres et j’attends qu’ils sortent en poche pour que le prix Kindle baisse.

      • Répondre Ines 5 juin 2012 at 16 h 57 min

        Oui pour les classiques tombés dans le domaine public, c’est franchement génial! Par contre, pour les oeuvres en français, tant que le livre n’est pas sorti en poche, il reste un peu cher en version kindle, par contre, pour les poches, bien souvent, le prix kindle reste légèrement plus élevé que la version papier…je trouve ça dommage et je t’avoue être un peu déçu par ça!! Du coup, ce n’est pas si « rentable » que ça hormis si tu ne lis que des oeuvres en anglais ou des classiques!

        • Répondre Anne-Laure 7 juin 2012 at 8 h 31 min

          Il faudrait que la loi s’aligne sur les avancées technologiques… Qu’ils puissent revoir les tarifs des livres FR à la baisse.
          Mais alors là, on n’est pas sorti de l’auberge !!

  • Répondre chocoladdict 31 mai 2012 at 8 h 57 min

    waouh impressionnée par toutes tes lectures ! j’ai la couleur des sentiments dans ma bibliothèque, mais il faut déjà que je finisse le livre en cours )

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 8 h 58 min

      Je suis un vrai rat de bibliothèque, hé hé ! :)
      Tu me diras ce que tu as pensé de la Couleur des Sentiments…

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 31 mai 2012 at 8 h 58 min

    La couleur des sentiments figure en haut de ma liste de films à voir et de livres à lire ! Il faut vraiment que je m’y mettes !

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 9 h 35 min

      Lis bien le livre en premier… c’est si savoureux d’enchaîner les pages avec appétit pour découvrir la suite de l’histoire !

  • Répondre Cynthia 31 mai 2012 at 10 h 51 min

    J’ai bien aimé le film la couleur des sentiments … ça me donne envie de lire le livre :)

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 11 h 36 min

      Tu ne seras pas déçue ! L’histoire est racontée du point de vue des trois personnages principaux (Skeeter, Minnie & Aibileen) et je trouve que cela te rapproche encore plus d’elles.

  • Répondre Marie 31 mai 2012 at 11 h 53 min

    Moi j’ingurgite tellement de lectures pour mon boulot, qu’à la maison j’ai du mal à m’y mettre, ça demande vraiment que je sois en vacances. En ce moment je lis Jasper Floyde, c’est léger et totalement barré, ça me convient bien et ça ne demande pas trop d’assiduité pour rester dnas l’histoire. L’assassin royal j’ai abandonné en cours de route il y a longtemps, après des débuts sur les chapeau de roue, je me suis lassée des multiples volumes et redites. eat pray love il dort sur ma table de nuit depuis des mois, je ne me suis pas encore lancée. Bonne lecture :)

    • Répondre Anne-Laure 31 mai 2012 at 12 h 39 min

      Je comprends cet effet… C’est comme qund tu es au lycée et que tu dois te taper toute la liste de lectures du bac de français. Ça m’a dégoûtée des livres durant quelques années.

  • Répondre Faust'in 4 juin 2012 at 15 h 08 min

    J’ai lu 3/5, pas mal hein :-) Mange Prie Aime, je pense avoir un peu plus aimé que toi lors de ma lecture mais avec du recul, je n’en garde pas un souvenir plus important que ça. La couleur des sentiments était tout simplement GENIAL, par contre je n’ai pas encore vu l’adaptation ciné mais ça ne saurait tarder. Et Ecriture, je l’ai dévoré en grand format il y a plusieurs années de ça. Je crois même avoir quelques feuilles volantes à l’intérieur :)

    • Répondre Anne-Laure 5 juin 2012 at 8 h 22 min

      Aaaah c’est qu’on a plutôt les mêmes goûts ! Alors il faut que je m’attaque à tes recommandations… :)

  • Répondre Koyangi 11 juin 2012 at 13 h 45 min

    J’ai lu les « Enfants de la Terre » ainsi que « Mange, Prie, Aime » dont j’ai détesté le film (je ne supporte plus Julia Roberts, je ne sais pas pourquoi) mais pas le livre (mais je crois que cela dépend dans quel état on est quand on le lit. En revanche, je suis d’accord avec toi que la première partie en Italie est la meilleure ! Après, il faut être dans le trip Bouddha Aré Krishna, ce qui n’est pas forcément mon cas). Et j’ai très envie de lire la série des « Assassin Royal » que j’ai découvert via le blog de Banoffee !

    • Répondre Anne-Laure 12 juin 2012 at 8 h 42 min

      Je pratique le yoga et suis assez ouverte à la culture et religion bouddhiste mais là, j’avoue que je me suis ennuyée. C’était trop long et je pense que j’avais besoin d’action ; pas d’un livre sentimentalo-psychologique. Je commence tout juste l’Assassin Royal ; tu me diras ce que tu en penses, j’ai vu que tu avais commandé le 1er tome ! Et après, je remonte dans ma machine dans le temps, direction la préhistoire et le tome 2 des Enfants de la Terre !

    Partagez vos pensées