Prague, Voyager

À Prague, on déguste…

4 août 2011
Super-sauciiiiiisse !

Je vous l’avais promis… La Serial Gourmande fait son grand retour avec un florilège des spécialités tchèques dégustées durant ce charmant week-end. Bon, si on se contente de l’assiette, la ville paraît tout de suite moins romantique. C’est pas toujours des plus jolis et raffinés mais cela n’empêche que c’est goûtu.
Alors, à vos fourchettes ! Quant aux végétariens… fuyez !

On commence par le seul plat qui a vraiment eu du mal à passer… Le « sled v jablku, cibuli a smetaně » (à vos souhaits !). La traduction anglaise nous promettait de fines tranches de poissons arrosées d’une sauce pomme, crème et oignons. Une belle entrée rafraîchissante.
Mais concrètement, la première bouchée fut explosive ! Arrrgh, je viens d’avaler l’ensemble de la récolte 2010 des marais salants de Guérande. S’en suit un goût de poisson particulièrement prononcé (du maquereau ou un nageur dans le style) puis le feu des oignons crus. Hmmm me voilà avec une haleine de pélican pour l’après-midi. Vite, donnez-moi du pain !

Surprenant poisson au Sphinx - PragueBon, vous l’aurez compris, je n’ai pas du tout aimé. Après 3 bouchées nous avons laissé tomber ; nous n’étions pas de taille pour relever ce défi.
Heureusement, les services suivants furent beaucoup plus prometteurs !

Quand la cuisine asiatique passe par la Russie et pond de petits tchèques, cela nous donne des Russian Dumplings ! Autrement dit, des raviolis à la pâte de blé fourrés au fromage et aux pommes de terres. Le tout, arrosé d’une sauce à l’oignon. Histoire que ça glisse tout seul dans le gosier !

Russian dumplings

Mon petit chouchou, le « smaženy sír », est un fromage frit dans une panure. Coulant à souhait et au bon goût de brie (même si le menu indique « camembert »), il ravira les amateurs de terroir.
Bon, par contre, les frites servies en accompagnement, on s’en passera ! Dukan et Cohen risquent d’en avaler leurs cravates…

(To) Brie frit !

Comment ne pas citer le chou et le goulasch quand on aborde la cuisine d’Europe de l’Est ?! Ben on ne peut pas hein ! Sinon, c’est qu’on a pas vraiment été au bout de la dégustation !
La viande, cuite en sauce, est particulièrement fondante (et loin de la semelle servie à la cantine !) et le chou (rouge ou blanc) allie des saveurs à la fois sucrées et vinaigrées. Et pour faciliter la digestion de tout ceci, rien ne vaut le gnocchi et le pain bouilli ! Si le premier absorbe bien la sauce, le second n’a aucun intérêt gustatif.

Goulasch et röstisVous reprendrez bien un morceau de pain bouilli avec votre rôti ?

Si vous ne voulez pas perdre de temps avec le déjeuner et que vous préférez manger sur le pouce, rendez-vous dans l’une des nombreuses cahutes du centre-ville. Si vous espériez faire un régime, c’est loupé. Au menu, ce sera méga-saucisse ou jambon rôti sur l’os !
Servi avec du chou, du pain au cumin, ou de l’halušky (un mélange de chou, patates et bacon), il devrait vous ravigoter et vous donner la force suffisante pour poursuivre la balade !

Maxi-SaucisseMaxi-SaucisseMaxi-SaucisseSuper-Jambon

Et bien, pour un bec sucré, le dessert se fait rare dans cet article ! Et pour cause, nous n’en avons pas mangé – hormis une fois, car il était compris dans le menu. Et puis ce cake/chantilly ne m’a pas laissé un souvenir mémorable au point de vous en vanter les mérites !
Alors pour terminer sur une petite note mielleuse, un aperçu du petit déjeuner de notre superbe hôtel (dont je vous reparle bientôt).

Petit déjeuner à l'hôtel MoodsJe vous rassure néanmoins, le prochain article, consacré au shopping et autres souvenirs à chiner en contiendra, du sucre !

Côté liquide (mineurs, déguerpissez !), la bière est ici reine. Je ne pourrais vous donner plus d’infos sur cette douceur pétillante car je ne suis pas du tout amatrice et n’en bois jamais.
La ville est aussi connue pour ses absintheries ; où, comme leurs noms l’indiquent vous pourrez déguster diverses absinthes et même vous laissez tenter par l’une de leurs glaces fluorescentes !

Absinthe - PragueAbsinthe - Prague

Sachez que dans les restaurants, le service n’est pas inclus sur la carte ni sur la note. Il vous faudra donc rajouter entre 10% et 15% de pourboire. Mais la plupart du temps, les serveurs savent très bien vous le rappeler et ont la main lourde niveau pourcentage !

Allez, c’est maintenant au tour des bonnes adresses. À vos carnets de voyage !

Sphinx
Que vous soyez d’humeur « spécialités locales » ou que vous ayez plutôt envie d’un morceau de viande grillée, vous y trouverez votre compte. Quant au service, il est aux petits oignons.
‪Na Příkopě 860/24 – Nové Město‬
www.sphinx.cz

Golden Star
La visite du Château vous a mis sur les rotules et vous êtes au bord de l’hypoglycémie ? Impossible d’attendre le retour au centre-ville pour déjeuner ? Faites une halte au Golden Star, en contre-bas du château. Son menu du jour à 220 couronnes (9€ pour soupe + plat + dessert) vaut le coup ! Si le temps vous le permet, installez-vous en terrasse et reposez-vous en regardant passer les badauds.
‪Nerudova 236/41‬ – Hradčany

Les Rois du jambon
Rien de tel qu’un morceau de jambon rôti avalé sur le pouce avant de rentrer s’affaler sur le lit moelleux de l’hôtel. Faites-donc un détour par la Place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí) si vous avez une petite faim !

Les Rois de la saucisse
Pour des hot dogs géants dignes de Shrek, rdv Place Venceslas (‪Václavské náměstí‬ dans la langue de Kafka).

Jama
Un pub à l’anglaise, tenu par un américain pur souche, avec bières à profusion et burgers bien dodus. Si des fois vous vous lassez du chou !
‪V jámě 1671/7 – Nové Město‬
www.jamapub.cz

Ŭ Sadlŭ
Le meilleur restaurant tchèque de la ville ; recommandé à la fois par les guides et les locaux. Malgré son décor moyenâgeux assez kitsch et le manque d’éclairage (le restaurant se trouve en sous-sol !), vous y passerez un gourmand moment. La canard rôti est un must ! Par contre, évitez les rillettes aux grattons offertes avec l’apéritif – sauf si vous êtes un adepte du gras et avalez une plaquette de beurre à chaque petit-déj !
‪Klimentská 1203/2 – Nové Město‬
www.usadlu.cz

Vous aimerez aussi

20 commentaires

  • Répondre Cécile 4 août 2011 at 9 h 53 min

    Ah le smazeny syr, qu’est-ce que j’ai pu en manger ! Notamment en sortie de boite ! ^^

    Et vous avez pas gouter la slivovice ?! Bon c’est une spécialité morave mais ils doivent en avoir à Prague aussi, non ?!

    C’est bizarre ce que tu écris pour le service, parce que moi j’ai toujours eu le service inclus

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 9 h 57 min

      Ah cela ne m’étonne pas, c’était le pendant de la poutine de fin de soirée ! ^^
      Non, nous n’avons pas eu l’occasion de goûter à la slivovice. Qu’est-ce que c’est ?
      Concernant le service, on avait été prévenu par les guides (papier) et ma cousine qui a vécu là-bas durant 6 mois. Certains restaurant incluent sûrement d’office le service ; ce qui t’as évité une session de calcul mental. Chanceuse !

      • Répondre Cécile 5 août 2011 at 9 h 26 min

        C’est du schnaps, de l’alcool de prune assez fort, celui dans le commerce est à 45-50 degré, la 1ère fois que j’ai goûté c’était du fait maison, 62°, ça arrache ^^

        Pour le service, c’est peut être spécifique à Prague alors

  • Répondre Isa 4 août 2011 at 10 h 18 min

    Les raviolis et le smazeny syr me paraissent succulents … ainsi que les sandwichs !
    Pour le reste, je te fais confiance !

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 10 h 47 min

      Les assiettes n’ont pas toujours une belle tête mais hormis le poisson à l’oignon, je n’ai jamais été déçue.

  • Répondre July 4 août 2011 at 11 h 41 min

    Mmmm je crois que Prague ne sera pas dans les annales des villes qui m’attirent gustativement mais ce n’est pas grave, il y a bien d’autres raisons qui me pousseront à y aller :) Bisous!

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 11 h 43 min

      Ah c’est sûr, il y a plus goûtu et plus raffiné comme cuisine. Mais comme j’étais partie la tête remplie d’a priori, j’ai plutôt été agréablement surprise.

  • Répondre Fanny 4 août 2011 at 11 h 52 min

    Oula, ça a l’air quand même consistant toutes ces petites choses.. moi qui aime le sucre, je ne sais pas si cette gastronomie me plairait !

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 12 h 47 min

      Ce n’est pas de la grande cuisine mais on finit quand même nos assiettes ! Et le plaisir, on le prend dans le fait de découvrir de nouveaux goûts, de nouvelles associations et des plats dont on n’a pas l’habitude. ^^

  • Répondre Faust'in 4 août 2011 at 12 h 48 min

    Je suis fan de la friture en générale. Quand je vais en Allemagne, je prends toujours quelques Kg ^^
    Tes photos donnent vraiment envie …

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 12 h 59 min

      C’est bon, avec le smazeny syr, tu seras servie côté friture ! ^^
      Je ne connais pas du tout l’Allemagne alors j’ai en tête une cuisine faite de saucisses, de bière et de chou (oui, bonjour les stéréotypes !)

  • Répondre Jul 4 août 2011 at 16 h 01 min

    Ouh lalala ça a pas l’air très attirant gustativement Prague, ceci dit j’ai jamais été contre un hot dog géant surtout si la saucisse est fameuse.
    Et ‘labsinthe ? c’est de la vraie absinthe ou sans la substance dangereuse ?

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 16 h 33 min

      Soyons honnête, c’est ni du Michelin, ni du Gault et Millau mais ça se mange et avec plaisir (surtout le fromage frit bien coulant) ! ^^
      Le méthanol, alcool neurotoxique qui était contenu autrefois dans l’absinthe a été retiré. Aucun risque de virer fou si elle est consommée avec modération ! Nous n’en n’avons pas goûté sur place (pas eu le temps) mais une bouteille trône fièrement dans le bar. On va donc y remédier rapidement !

  • Répondre Cynthia 4 août 2011 at 16 h 42 min

    Je t’avoue que j’ai mangé des sandwichs tout le long de mon séjour à Prague et la seule fois que je suis allée au restaurant le service était désagréable et ce n’était pas très bon!

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 16 h 53 min

      Ah mince, c’est dommage ! Il y a plus que les sandwichs à découvrir.
      Mais un mauvais service peut rapidement tout gâcher ! D’ailleurs, je regrette qu’en France il n’y ait pas de système de tips ; ça leur mettrait un peu de pression sur leurs sourire et amabilité !

  • Répondre La Grenadine 4 août 2011 at 17 h 12 min

    Oh du coup, avec le déménagement, je n’ai pas pu passer tout récemment, alors je découvre plein de choses sur ton voyage. :)
    Et la partie culinaire m’intéresse tout particulièrement. (oui bon, pas que, mais bon. ^^ )

    Le premier plat avait de toute façon l’air étrange. xD
    Mais sinon, y a des choses qui ont l’air bien bonnes !

    • Répondre Anne-Laure 4 août 2011 at 18 h 52 min

      Oui t’as vu, il cachait bien son jeu sous sa couche de sauce à la crème, le sournois ! ^^

  • Répondre Joseph 4 août 2011 at 21 h 30 min

    <3 ! Je valide, j'aime !

  • Répondre Koyangi 5 août 2011 at 13 h 47 min

    Ouf, moi qui pensais qu’il n’y avait qu’aux USA qu’il y avait de la cuisine lourde, je me suis trompée ! Je retiens néanmoins les saucisses et le jambon rôti sur l’os !

  • Répondre Rood. 11 août 2011 at 13 h 23 min

    J’ai gouté le goulash servi dans du pain, j’en rêve encore !

  • Partagez vos pensées