Geekologie

Fitbit Flex, le bilan 8 mois plus tard

16 septembre 2014
Bilan Fitbit Flex

En début d’année, je vous présentais l’étrange bracelet traqueur d’activité qui ornait mon poignet gauche. Depuis, le Fitbit Flex est toujours à sa place. Il a changé de poignet, pour cause de nouvelle montre, et de couleur, pour cause d’usure du bracelet ; mais il est toujours bien là, prêt à compter mes pas, calculer mon activité physique et évaluer la qualité de mon sommeil. Cela faisait quelques temps que je voulais revenir sur ce petit gadget pour dresser le bilan de notre étroite relation, mais je repoussais toujours le moment de coucher ces lignes sur le clavier. Et puis ce billet de Camille, que dis-je, cette déclaration, a sonné comme une piqûre de rappel.
Alors le Fitbit Flex au bout de 8 mois, ça donne quoi ?

Côté motivation

Travaillant de la maison, je pourrais facilement rester des jours sans sortir, à ne parcourir que quelques 2 000 pas entre la chambre, le salon où j’ai installé mon bureau et la cuisine. Mais voilà, voir le Fitbit m’annoncer qu’aujourd’hui je n’ai même pas atteint la moitié de mon objectif quotidien (fixé à 10 000 pas, soit environ 6 km) et bien ça me met en rogne. Et surtout, ça me pousse à sortir ne serait-ce que pour aller chercher du pain ou stopper ma journée de travail à une heure décente (et pas juste parce qu’il est l’heure de manger).
Et ce qui me motive encore plus, c’est ce classement entre copains équipés de Fitbit. Quelle meilleure motivation y a-t-il que de se voir attribuer le bas du classement et de se faire narguer par les copains ? La réponse : aucune ! Donc hop, on se bouge !

Ce mois-ci, je me suis inscrite dans une salle de sport pour réorganiser mon temps de vie versus mon temps de travail, et aussi attaquer ces petites poignées d’amour qui me collent à la peau. Yoga, running, pilates, aquabiking, je teste toutes les activités possibles (et pas trop folles). Après chaque séance, je n’ai plus qu’à saisir le type d’activité et la durée de pratique dans mon appli Fitbit et hop les calories dépensées sont affichées et le nombre de minutes actives s’envolent ! Il n’y a pas à chipoter, ça fait du bien.

Après 8 mois d’utilisation, ma motivation est donc toujours au top et le Fitbit n’y est pas pour rien !

Bilan Fitbit Flex

Côté suivi

Si au début de notre histoire, je saisissais chaque aliment consommé et chaque verre d’eau bu dans l’application iPhone, j’ai rapidement arrêté ce petit jeu. C’était bien trop fastidieux. Surtout quand on cuisine soi-même (va trouver le nombre de calories aux 100 grammes pour des pâtes à la crème d’avocat ou une tartine radis-houmous !). C’était même devenu à la limite de l’obsessionnel. Pour un malheureux kilo de trop attrapé à Noël, ça n’en valait pas la peine. Et puis le dit kilo a fini par dire tout seul ciao !

Par contre, je continue toujours de suivre la durée et la qualité de mon sommeil. Grâce au bracelet, je me suis rendue compte qu’il me fallait 8h à 8h30 de sommeil par nuit pour me sentir au top et être efficace tout au long de la journée. Dorénavant, j’essaie donc d’éteindre la lumière plus tôt, même si ce n’est pas toujours facile de déconnecter ou de fermer un livre.
Si la fonction suivi du sommeil est juste un indicateur et ne peut pas m’expliquer pourquoi certaines nuits mon repos est insuffisant et sur les 8h couchées, je n’ai réellement dormi que 4h, c’est un bon point de départ à une réflexion sur soi.

Bilan Fitbit Flex

Côté autonomie

En théorie, le Fitbit n’a besoin d’être rechargé qu’une fois par semaine. Mais ça, c’est pour l’utilisateur patient ! Ce qui n’est pas mon cas… Je ne mets jamais mon Fitbit à charger suffisamment longtemps pour qu’il fasse le plein d’énergie. Ben oui, faudrait pas qu’il me zappe une dizaine de pas en restant cloué à son chargeur quand même ! Du coup, il m’arrive régulièrement de tomber en panne de Fitbit. Rien de plus frustrant quand vous êtes au milieu d’une longue balade !

Le niveau de batterie du bracelet apparaît sur le tableau de bord dès qu’on le connecte à l’appli ; chose que je ne fais pas systématiquement tous les jours puisque je peux suivre la poursuite de mon objectif de pas directement en tapotant le bracelet. Cela pourrait donc être bien pratique d’avoir une telle info directement à son poignet. Mais bon, là c’est aussi certainement moi qui joue la mauvaise élève…

Bilan Fitbit Flex

Côté esthétique et solidité

Oui oui ces deux critères d’évaluation vont de paire. Vous allez vite comprendre…
Cet hiver, caché sous la manche longue d’un gros pull ou entouré d’une armée de bracelets thaïlandais, le design du bracelet ne m’avait pas vraiment gênée. Mais cet été, porté avec une petite robe ou une tenue féminine, le rendu de mon bracelet gris ardoise n’était vraiment pas très esthétique. Je sais bien que c’est la beauté intérieure qui compte le plus… Mais quand même, je l’aimais moins mon petit bracelet.

C’est là que la solidité entre en jeu… Si l’attache du bracelet est un peu compliquée à prendre en main au début, je n’ai jamais eu de souci d’ouverture inopinée comme Camille qui en a perdu son Fitbit. Moi, c’est à l’intérieur, dans le petit espace où se glisse le capteur que mon bracelet s’est cassé. À force d’enlever et de remettre le capteur pour le recharger (oui, le bracelet n’est qu’un hôte pour le vrai cerveau du gadget !), le caoutchouc s’est fissuré et déchiré. Ayant peur que le capteur ne s’en échappe un jour, j’ai commandé un nouveau bracelet.

Bilan Fitbit Flex

Cet été, Fitbit a sorti toute une palette de nouvelles couleurs et je n’ai pas pu résister à la version rose fuchsia, parfaite pour s’accorder aux vernis estivaux et briller sous le soleil. Ce petit vent de nouveauté a consolidé les fondations de notre relation et me voici à nouveau sous le charme de l’appareil. Même si après coup, je me dis que j’aurais peut-être mieux fait de faire jouer la garantie pour obtenir cet autre bracelet. Bref, tant pis.

En somme, un bilan ultra-positif. Huit mois après notre rencontre, mon fidèle compagnon électronique orne toujours mon poignet. Pour le moment, je suis loin de m’en lasser.
Rendez-vous dans quelques mois, voire quelques années, pour voir où nous en sommes tous les deux !

Vous aimerez aussi

27 commentaires

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 16 septembre 2014 at 8 h 34 min

    Le problème avec çà, c’est que je me sentirais tout le temps sous pression, comme dépendant des paramètres indiqués par le bracelet. Je préfère continuer à ne rien savoir et vivre plus « légèrement » 😉

    • Répondre Anne-Laure 16 septembre 2014 at 8 h 54 min

      Hé hé je comprends ! Moi j’ai besoin de cette mini pression pour me motiver et m’aider à atteindre mes objectifs. Peut-être que quand ils seront atteints, le bracelet ira se reposer… :)

  • Répondre Severine - Native du Monde 16 septembre 2014 at 8 h 44 min

    C’est tentant, mais tous les trucs électroniques portés en continu à même la peau me font un peu flipper… Je ne pense pas devenir une adepte de ce bracelet, même si j’y accorde une utilité certaine.

  • Répondre chocoladdict 16 septembre 2014 at 9 h 06 min

    ça marche aussi avec autre chose qu’un iphone ?
    bravo pour la salle de sport !

    • Répondre Anne-Laure 16 septembre 2014 at 9 h 11 min

      Merci ! Oui l’appli est maintenant disponible sous Android et Windows Phone. Tu peux voir la liste des mobiles compatibles juste ici : http://www.fitbit.com/fr/devices
      Et sinon, tu peux aussi suivre ton activité sur un tableau de bord en ligne, consultable depuis ton ordi. Les résultats y sont plus détaillés que sur l’application.

  • Répondre July 16 septembre 2014 at 9 h 10 min

    Merci pour cet article que j’attendais avec impatience :) le bracelet rose me tente beaucoup plus que le précédent ! Et pour le reste mon envie est bien confirmée !!!

    • Répondre Anne-Laure 16 septembre 2014 at 9 h 12 min

      Leurs nouvelles couleurs sont top, avec des choix bien plus girly ! Si jamais tu craques, envoie moi un petit mot que l’on se motive l’une l’autre dans le classement. 😉

  • Répondre shalima 16 septembre 2014 at 9 h 53 min

    J’ai un Missfit Shine, et j’en suis aussi complètement accro… son design est encore plus moche que le fitbit, mais il fonctionne avec une pile comme ça tu es tranquille 4 mois. Tout le monde se fiche un peu de moi avec ma « montre qui ne donne pas l’heure » (c’est faux en plus), mais je m’en fiche, tout comme toi moi ce genre de gadget ça me motive, et c’est bien tout ce qui compte !

    • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2014 at 9 h 11 min

      Ahah, je vois tout à fait ce que ça donne ces petites moqueries vis à vis de ce « bracelet bizarre ». Mais tant que la motivation est au top, on s’en fiche ! 😉

  • Répondre Camille d'Essayage 16 septembre 2014 at 10 h 56 min

    C’est vrai que c’est fou, je n’aurais jamais pensé m’attacher autant à un gadget comme ça ! Mais je ne le lâche plus, sauf pour le charger… la nuit, vu que je n’utilise pas le trackeur de sommeil (ça aide) ! :)

    • Répondre Anne-Laure 16 septembre 2014 at 10 h 59 min

      Mais mais, pourquoi n’y ai-je pas pensé ?! Allez, la nuit prochaine je fais sauter le suivi du sommeil pour un Fitbit rechargé à bloc !

      • Répondre Camille d'Essayage 16 septembre 2014 at 21 h 50 min

        Ahah, tu n’y as pas pensé parce que tu es accro à tes stats de sommeil, peut-être ? En tout cas ça aide de le charger à bloc, il tient effectivement bien 5/6 jours après.

        • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2014 at 9 h 12 min

          Bon allez, je vais essayer de me désintoxiquer le temps d’une charge complète ce week-end… 😉

  • Répondre Pr@line lyonnaise 16 septembre 2014 at 11 h 20 min

    Finalement, ce petit bracelet est plus qu’un gagdet :). Il est utile sur de nombreux points et bouleversent quelques habitudes : top pour la salle de sport ! Sur ce je file faire quelques longueurs.

    • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2014 at 9 h 13 min

      Mais oui, il m’a pas mal fait réfléchir et évoluer dans mon quotidien.
      J’espère que l’eau était bonne ! ^^

      • Répondre Pr@line lyonnaise 18 septembre 2014 at 9 h 33 min

        aie aie mes yeux : bouleverse. J’étais pressée de partir à la piscine, et oui l’eau était délicieuse. Les bassins extérieurs sont encore ouverts.

  • Répondre Marie 16 septembre 2014 at 18 h 17 min

    Après un comparatif, j’ai craqué il y a quelques semaines pour le fitbit !
    Je ne pousse pas le bouchon en renseignant les aliments et l’eau mais l’analyse du someil et de l’activité, c’est exactement ce que je voulais !
    Ça me force a me coucher plus tôt et quelle vibe positive quand le bracelet vibre aux 10 000 pas atteints !!!

    • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2014 at 9 h 14 min

      Hé hé je confirme. Quand je sens le bracelet vibrer, j’ai toujours un petit sourire qui apparaît !

  • Répondre clara 17 septembre 2014 at 18 h 46 min

    comme toi mon fitbit ne me quitte plus …mais je lui ai fabriqué un petit bracelet en couture (que dis-je plusieurs)….comme je suis sûre de ne pas le perdre et le tissu est plus confort que le plastique ^^

    • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2014 at 9 h 15 min

      Ah mais ça c’est une belle idée ! Et puis j’imagine que tu peux changer sa couleur et son look au fil de tes envies. Bien vu, bien vu !

  • Répondre La Grenadine 19 septembre 2014 at 22 h 52 min

    Le seul point qui me retient vraiment d’en acheter un, c’est justement son esthétisme. Pas que ce soit moche, c’est plutôt neutre je trouve, mais avec mon mini poignet et à côté de mon Pandora, ça risque de faire un peu tâche.
    À quand une version ultra féminine et (beaucoup) plus fine pour les poignets de poulet ? 😀

    • Répondre Anne-Laure 23 septembre 2014 at 9 h 01 min

      Ah ah tu as le droit de dire que c’est moche hein ! 😉
      C’est vrai que du coup, pour le porter, il faut se libérer un poignet car le Fitbit ne fit pas vraiment avec tous les bracelets. Un Hipanema dans les même tons en été, ça passe ; mais les bijoux fins en or ou en argent, ils sont complètement écrasés par ce gros bracelet en caoutchouc. L’appel est lancé ! Y’a peut-être une version plus petite qui se prépare en coulisses… À suivre !

  • Répondre Lucile avec une aile 24 septembre 2014 at 23 h 09 min

    Tout d’abord, je suis bien contente d’avoir fais ta connaissance ce soir chez m&oz
    Ensuite je découvre ton blog avec grand plaisir et je me dis « oh non pas un article sur le fitbit » c’est sûre maintenant à cause ou grâce à toi je vais craquer. Je louche depuis un moment dessus et Camille m’avait déjà donné beaucoup envie mais là ! C’est sûre, je suis faible et il va être mien !
    Bonne soirée et à bientôt

    • Répondre Anne-Laure 25 septembre 2014 at 9 h 08 min

      Moi aussi j’ai été ravie de te rencontrer pour cette belle occasion !
      Ahah désolée pour l’article sur le Fitbit… Je crois que Camille et moi sommes aussi accros l’une que l’autre à ce petit gadget ! Si jamais tu craques, n’hésite pas à me rajouter dans ta liste d’amis pour qu’on se motive mutuellement. :)

  • Répondre Rue Rivard » Blog Archive » Freelance un jour, freelance toujours ? 9 octobre 2014 at 8 h 04 min

    […] sorties ou du temps pour souffler, c’est vite fait de rester 3 jours enfermés. Merci le Fitbit pour la motivation à me bouger et sortir de chez moi […]

  • Répondre espanoche 7 mars 2015 at 13 h 59 min

    Bonjour,j’aimerais que l’on m’explique le systéme des calories brulées est absorbées. ça on le vois, mais, quand il dit que je suis en dessous du budget, ou au dessus, + assiette qui dit calories restantes en trop, alors là je mis perd (ex:hier j’ai dépensé 2039 cal et j’ai absorbée 1141 cal il me dit que j’ai 30 cal en trop et au fur et à messure de la soirée, il y a plus de calories. Du coup je me retrouve avec 102 calories en trop sans rien remanger.Merci de me répondre si je me suis bien exprimée.Sinon mon avis sur fitbit je le trouve gégnial.

  • Répondre pierre 9 septembre 2016 at 15 h 43 min

    pour ma part après une semaine d’essai , je vois que le compte de pas ou calorie est complètement faux dans les résultats donné .
    Il suffit de laisser le bracelet sur a la maison et a mon retour du travail il indique que j’ai fait 3000 pas et dépense au dessus de 1000 calorie , alors que je n’était même pas présent.

  • Partagez vos pensées