Lecture

Échappées littéraires #5

29 août 2012
Lavender book

L’été est souvent synonyme d’évasion, de farniente et de longues lectures ensoleillées sur la plage ; le sable chaud s’immisçant entre les orteils dénudés. C’est en tout cas l’un de mes tableaux estivaux favoris. Si cette année, nous nous sommes échappés du côté de la Loire Atlantique, j’ai passé mon temps libre la tête hors des livres. Partie avec une horde de romans papier et d’éditions électroniques, je n’en ai finalement lu qu’un durant cette quinzaine. Aucun regret, j’ai profité de chaque instant passé en dehors de mon quotidien lyonnais ; et ça, c’est ce qu’on appelle… les vacances.

Alors que la rentrée littéraire bat son plein et étale ses auteurs fétiches en vitrine des librairies, voici une revue express des ouvrages parcourus ces dernières semaines…

Coraline – Neil Gaiman
★★★★★

Coraline de Neil GaimanDu côté de la couv’ : La famille de Coraline vient d’emménager dans une vieille maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l’autre côté l’attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux…

Mon verdict : comme toujours, Neil Gaiman me séduit et m’ensorcèle. Sa Coraline est digne d’une Alice, traversant le miroir pour nous mener vers un monde peuplé de créatures surprenantes, déroutantes, et parfois terrifiantes. On sourit, on frissonne et on s’émeut avec ce conte qui se dévore en quelques soirées ; que l’on soit petit ou plus grand.
 

 

Deadlocked (La communauté du sud – tome 12) de Charlaine Harris
★★☆☆☆

Deadlocked de Charlaine HarrisDu côté de la couv’ : Sookie has a murder investigation on her hands. A young girl has died at a vampire party – and it looks as though her lover, Eric, might be responsible. Eric swears he didn’t do it, the police don’t believe him, and even Sookie isn’t so sure. Nor is she inclined to take his word for it, not having caught him enjoying the victim’s blood minutes before she was killed.
But something strange is going on. Why had Sookie been asked to come to the fateful party a few minutes early – just to catch Eric in the act? And why had the victim spiked her blood before approaching Eric? Was it simply because she wanted to be irresistible, or was it something more sinister?
Sookie will have to find out… but it’s the worst moment to investigate, as her Fae family are having troubles of their own and Sookie is, inevitably, drawn in. And there is one last complication. The cluviel for her grandmother left her. It will grant her one wish, which could fulfil Sookie’s heart’s desire. The only problem is, she still doesn’t know what – or who – her heart truly desires…

Mon verdict : Madame Harris, va falloir arrêter de tirer sur la corde ! L’intrigue du tome précédent reste en suspens alors qu’un nouveau complot fait son entrée, au grand damne de cette pauvre Sookie. Au fil des chapitres enquiquinants, on attend patiemment le dénouement ; tout ça pour finir au point de départ, déçus. Décidément, la série s’essouffle et on s’ennuie. Dommage car cette saga vampirique m’avait envoûtée.

La vie suspendue (Tobie Lolness – tome 1) de Timothée de Fombelle
★★★★☆

Tobie Lolness de Timothée de FombelleDu côté de la couv’ : Courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens…Tobie Lolness ne mesure pas plus d’un millimètre et demi. Son peuple habite le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée. Seul Tobie a pu s’échapper. Mais pour combien de temps ?

Mon verdict : Timothée de Fombelle signe ici un roman sensible, poétique et philosophique ; une aventure originale, dans un univers rarement visité. Si ce livre a été écrit pour la jeunesse, il offre une double lecture qui ravira également les plus grands. Je l’avais emprunté au départ pour mes recherches, avec une pile d’autre romans pour enfants, et je me suis retrouvée à le lire avec goût et curiosité.

 

Faerie – Raymond E. Feist
★★★★★

Faerie de Raymond E. FeistDu côté de la couv’ : La maison du vieux Kessler était perdue dans les bois… Une ferme splendide et pleine de recoins, où Phil et Gloria pensaient trouver le calme, loin de la ville et de l’agitation. Mais ce que trouvent leurs trois enfants est bien différent : d’étranges histoires de clairières hantées, de lueurs qui dansent dans la forêt et de trésors enfouis…
Tout un monde secret, enchanté par l’ancienne magie celtique et habité par de mystérieuses présences. S’agit-il des fées et du vieux peuple des légendes? Ou d’êtres plus dangereux, animés de désirs inquiétants ? Bientôt, ce qui avait la couleur du rêve se change en un terrifiant cauchemar. Des puissances oubliées se sont réveillées et convoitent les enfants. Pire encore: leurs âmes.

Mon verdict : pour lire celui-ci, assurez-vous d’avoir une bonne dose de temps libre devant vous… Une fois que vous y aurez plongé votre regard, vous n’êtes pas prêts de relever les yeux de ses pages trépidantes. À la croisée du fantastique, du merveilleux et parfois de la terreur, ce bouquin m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière scène. Les références aux contes irlandais et au chef d’œuvre de Shakespeare Le Songe d’une Nuit d’Été sont au cœur de l’intrigue ; mais n’allez pas croire que vous êtes sur le point de pénétrer dans un monde féérique, habité par d’innocents êtres ailés. Mon palpitant en garde des souvenirs agités…

Maintenant, j’attends avec impatience notre voyage à Montréal et le trajet en avion qui se profilent à l’horizon… Bien que je n’aime pas avoir les pieds dans les nuages, l’idée de dévorer de nouvelles pages six heures d’affilée et de m’évader dans d’autres univers est exquise. En attendant, je peine à lire le phénomène mommy porn du moment : Fifty Shades of Grey. Y’a rien à faire, lui et moi, ça ne colle pas. Enfin, je m’accroche, en espérant que les chapitres suivants soient plus excitants et que ma main soit moins tentée de claquer l’héroïne, stupide et insipide…

Et vous, qu’avez-vous dévoré cet été ?

Crédits photo d’entête : We♥it

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  • Répondre Missfricadelle 29 août 2012 at 9 h 07 min

    Merci, parce que ca y est, j’ai envie de lire Coraline dorénavant…

    • Répondre Anne-Laure 29 août 2012 at 9 h 11 min

      Tu verras, c’est un chouette conte fantastique. J’espère qu’il te plaira !
      Je n’ai toujours pas vu l’adaptation ciné qui avait été faite par le réalisateur de L’Étrange Noël de Mr Jack. Il faudrait que je me prévois une petite séance pop-corn pour voir comment elle a été traitée…

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 29 août 2012 at 9 h 13 min

    Rien, absolument rien pour ma part :-(

    • Répondre Anne-Laure 29 août 2012 at 9 h 15 min

      Alors j’attendrai le mois prochain pour tes conseils lecture ! :p

  • Répondre Faust'in 29 août 2012 at 10 h 53 min

    Pour le Mum Porn du moment, tu n’es apparemment pas la seule à ne pas y arriver. Je voulais attendre sa sortie Française sur Kindle mais je vais surement m’abstenir. Pour Coraline, je ne savais pas qu’il existait un roman. Je n’ai pas vu l’adaptation ciné et ça tombe bien, je vais commencer par le bouquin.

    • Répondre Anne-Laure 29 août 2012 at 12 h 58 min

      Oui, attends plutôt de voir si la bibliothèque du coin ne l’a pas dans ses rayons…
      Enfin qui sait, peut-être vais-je me faire emporter par les prochains chapitres ! Mais vu la qualité de l’écriture, je reste tout de même sceptique.
      J’espère que Coraline te plaira ; Neil Gaiman est définitivement l’un de mes auteurs préférés. D’ailleurs, en parlant de favori, j’ai un Murakami qui m’attend sur ma table de chevet ! Je te dirai ce que j’en ai pensé. :)

  • Répondre Marie 29 août 2012 at 17 h 33 min

    Moi aussi Coraline me dit bien. Cet été j’ai lu « Tante Mame autour du monde » de Patrick Dennis je crois et « La début de la fin » de jasper Fforde, tous les deux sont du genre léger et déjanté, tout ce dont j’avais besoin :)

    • Répondre Anne-Laure 29 août 2012 at 18 h 02 min

      Cela fait plusieurs fois que j’entends parler de Jasper Fforde ; il faudrait que je plonge dans l’un de ses romans.
      On m’a recommandé L’Affaire Jane Eyre de cet auteur, tu l’as lu ?

  • Répondre Ophélie Feedback Baby 29 août 2012 at 19 h 40 min

    Héhé Tobie Lolness, je l’ai lu et adoré (je parle ici des deux tomes existants). Il vaut vraiment le coup !
    Et puis… oui, c’est poétique. C’est ce qui séduit au premier abord.

    • Répondre Anne-Laure 30 août 2012 at 9 h 05 min

      Merci pour ton avis sur la série ; qui plus est sur le deuxième tome. À ma prochaine virée bibliothèque, je sais vers quel rayon me diriger ! 😉

  • Répondre Isa 30 août 2012 at 10 h 55 min

    Le dernier me tente beaucoup, cela fait bien longtemps que je n’ai pas lu de fantasy …

    • Répondre Anne-Laure 30 août 2012 at 10 h 59 min

      Je te le recommande !
      Après ce n’est pas de la fantasy au sens propre du terme ; comme le Seigneur des Anneaux et Le Trône de Fer peuvent l’être. L’intrigue se déroule dans notre quotidien ; les éléments fantastiques y sont directement imbriqués. Mais ça marche aussi très bien. 😀

  • Répondre La Grenadine 31 août 2012 at 15 h 53 min

    Tu as bien lu cet été, c’est chouette !
    Pour ma part, j’ai terminé « La clinique du Dr H. » de Mary Higgins Clark et là j’ai entamé « Un jour, tu verras ». Mais je ne trouve pas le temps de continuer. ^^’

    • Répondre Anne-Laure 4 septembre 2012 at 8 h 41 min

      Honte à moi, je n’ai jamais lu de Mary Higgins Clark. Enfin si, Les 10 petits nègres quand j’étais ado ; mais je ne m’en souviens plus.
      Va falloir remédier à ça cet automne ! :)

  • Répondre Koyangi 18 septembre 2012 at 14 h 03 min

    J’avais distraitement regardé le dessin animé Coraline mais n’en ai rien retenu (je n’aimais pas trop le dessin) donc lire le livre me titille beaucoup (j’aime bien faire travailler mon imagination). Et pour Fäerie, je le note aussi dans ma PAL, ton résumé m’a donné l’envie de le lire aussi (une fois que j’aurais fini les Assassin Royal ;o))

    • Répondre Anne-Laure 20 septembre 2012 at 21 h 41 min

      J’espère que ces bouquins te plairont et te permettront de t’évader. Je n’ai toujours pas attaqué l’Assassin Royal car j’ai lu en priorité les livres de ma bibliothèque ; mais je vais lui réglé son compte après Montréal ! :)

  • Répondre Rue Rivard » Blog Archive » The Ocean At The End Of The Lane, de Neil Gaiman 7 octobre 2015 at 16 h 51 min

    […] personnages fantastiques et de ses univers oniriques dont je vous parlais déjà ici, là ou encore là. Avec ce court livre de 181 pages, il réussit encore à me séduire et m’emporter dans des […]

  • Partagez vos pensées