Lyon

La Cantine des Sales Gosses, tellement bon mais tellement long !

13 septembre 2011
La Cantine des Sales Gosses - Menu

La Cantine des Sales Gosses est l’un de ces restaurants qui, une fois qu’on y a mis les pieds et rempli son estomac, ne se fait point oublier. J’y avais trainé mes papilles du temps où – je ne préciserai pas depuis combien d’années, au risque de prendre un sacré coup de vieux ! – j’étais étudiante à Lyon. Et j’en avais gardé un souvenir alléchant, gourmand et bedonnant !
6 mois que nous sommes installés à Lyon ; cela valait bien un pèlerinage dans ce temple de la gastronomie situé à quelques pas de la Place des Terreaux.

De la déco dont je me rappelais, il ne reste que les portraits de ces trois affreux garnements grimaçants en devanture du restaurant. Les sets de table en puzzles de mousse multicolore ont cédé la place à d’élégantes nappes de tissu brun, les apéritifs maison ne sont plus servis dans des biberons infantilisants et, à mon grand désarroi – mais pas à celui de mon foie qui commence à turbiner à fond dès le milieu du repas ! -, les dragibus n’accompagnent plus l’addition. Quelques cartographies des cépages, semblables aux cartes géographiques que l’on trouve dans les salles de classes de primaire, ornent les murs comme des clins d’oeil au patronyme des lieux et une réponse à ce petit cancre à l’air malicieux qui hante le menu. J’avoue que ce décor me convient mieux. Il colle beaucoup plus à l’esprit de la carte.

Il sera d’ailleurs difficile de faire son choix parmi cette sélection d’une cuisine de saison réalisée à base de produits frais. Heureusement (ou pas !), on nous a laissé pas moins de 35 minutes pour nous décider et prendre notre commande. Entre temps, quand même, un trio d’amuse-bouches s’est invité à notre table : raisins noirs au vinaigre balsamique, truffe à la lyonnaise (boule de rillettes parsemée de noisettes concassées) et verrine de tartare saumon-courgettes. Un succulent hors d’oeuvre que l’on voudrait vite voir suivi d’autres mets et gourmandises.
Dommage par contre que personne n’ait eu l’idée, ou ne nous ait laissé la chance, d’escorter le tout d’un verre de vin. Depuis quand on sert des mises en bouche sans apéritif. Non mais oh, on est en France ou pas ! Ressaisissons-nous.

La Cantine des Sales Gosses - Amuse-bouche

Notons tout de même la bonne idée de la maison : la corbeille de pain n’est livrée qu’avec les entrées. Ça, c’est bien vu ; car au rythme où allaient les choses, on aurait déjà dévoré les deux miches de la boulangère !
Je vous le disais un peu plus haut, La Cantine des Sales Gosses propose donc une cuisine improvisée au fil des saisons et au gré du marché avec quelques ingrédients maîtres au menu : foie gras et canard sont toujours au rendez-vous.
L’Homme s’étant laissé séduire par le menu tout canard à 32€, comprenant entrée + plat + fromage + dessert, je jouais la carte de la prudence en ne commandant qu’une entrée et un plat à la carte – mon petit doigt me soufflant que je l’aiderais à terminer ses assiettes par la suite.
Allez, sans plus attendre, un coup d’oeil sur notre délicieux repas…

La Cantine des Sales Gosses - Trio de foie gras

En entrée, trio de foie gras pour chacun : une surprenante glace, un fondant mi-cuit et des crémeuses rillettes de canard parsemées d’éclats du divin « pâté ».

Pour poursuivre sur la même note avec les plats…

La Cantine des Sales Gosses - Roulé

Roulé de canard, boeuf et foie gras accompagné d’une sauce syrah, d’une crème de cèpes et de légumes racines glacés pour lui.

La Cantine des Sales Gosses - Confit de canard

Confit de canard sur purée d’huile d’olive, figues rôties et sauce aux raisins pour moi.

Mon petit doigt ayant vu juste, nous avons poursuivi à deux avec une assiette de fromages secs comprenant bleu, tomme et brebis.

Puis la touche sucrée…

La Cantine des Sales Gosses - Trio de choc

Trio de choc (au chocolat bien sûr !) : mousse au sucre pétillant, glace cacao et piment d’espelette et mi-cuit.

Le tout arrosé de quelques verres de vin, nous n’avions plus qu’à rouler par terre pour rentrer jusqu’à la maison.
Bilan de la soirée : un sublime repas qui ne m’a pas déçue et dont je rêve encore. Comme Arnold le dit si bien… « Je reviendrai ».
Par contre 3h pour un dîner, c’est pire qu’un repas de famille un jour de fête. Je ne blâme pas le personnel qui, malgré quelques maladresses ici et là, faisait tout son possible pour satisfaire les nombreuses tables de l’établissement. Mais une ou deux personnes de plus ne seraient pas de trop Monsieur le Propriétaire. Car si votre cuisine est savoureuse, elle se laisse désirer un peu trop longtemps et cela pourrait taper sur les nerfs de certains affamés. J’dis ça, j’dis rien !

Quoi qu’il en soit, je ne peux que vous recommander chaudement cet antre de la perdition calorique.
Sachez que le restaurant dispose également d’une terrasse. Mais mieux vaut avoir une voix qui porte car celle-ci se trouve sur le trottoir, côté rue. Et si vous avez du courage, vous commanderez le célèbre menu surprise, concocté selon l’humeur du chef. Il suffit de lui préciser ce à quoi vous êtes allergique ou ce qui à le don d’hérisser votre palais et il se charge du reste. D’une table à l’autre, les surprises varient. Et c’est à ces petits détails que l’on reconnaît un grand cuisinier !

La Cantine des Sales Gosses
5, rue de la Martinière
69001 Lyon
Tél : 04 78 27 65 81
Métro Hôtel de Ville-Louis Pradel

Edit : j’espère que vos pupilles excuserons la qualité de ces photos ; mon estomac pensant souvent des fois à la place de mon cerveau, je suis vite partie en oubliant le réflexe.

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  • Répondre ✿✿✿letizia 13 septembre 2011 at 8 h 44 min

    j’aime bien l’expression » un souvenir bidonnant » ahah je note!
    Sinon ca m’a l’air effectivement super alléchant tous ces bons plats! (le confit de canard )et la présentation est très originale.

    • Répondre Anne-Laure 14 septembre 2011 at 8 h 30 min

      Et à la limite cette attente n’est pas désagréable, après les plats seulement ; elle te permet de digérer un peu histoire d’avoir la place nécessaire pour attaquer le dessert ! ^^

  • Répondre maman-mais-pas-seulement 13 septembre 2011 at 9 h 11 min

    je connais, c’est effectivement une tuerie mais vraiment trop long, ça gâche trop le truc, surtout pour une impatiente comme moi :)

    • Répondre Anne-Laure 14 septembre 2011 at 8 h 30 min

      Je trouve ça dommage car ça gâche vraiment l’expérience !

  • Répondre July 13 septembre 2011 at 13 h 53 min

    C’est pénible d’attendre longtemps mais le concept est sympa heureusement!

    • Répondre Anne-Laure 14 septembre 2011 at 8 h 31 min

      Ça oui, leur cuisine est délicieuse ; et c’est d’ailleurs pour ça qu’on se fait piéger et re-piéger !!

  • Répondre La Grenadine 14 septembre 2011 at 16 h 15 min

    Haaaaaaaan, le menu surprise c’est une excellente idée !
    Je note, je note. :)

  • Répondre Luxe & Vintage 14 septembre 2011 at 20 h 48 min

    Je n’aime pas être pressée pour chaque plat mais je n’aime pas attendre des plombes non plus (surtout mon homme aussi, ça a tendance à lui donner mal au ventre, allez savoir pourquoi…)

  • Répondre Koyangi 16 septembre 2011 at 12 h 37 min

    Je ne sais plus où j’ai lu un article sur ce restaurant mais le nom me rappelle quelque chose, c’est certain ! En tout cas, d’après ta description et les photos, cela m’a l’air tentant au possible, miaaaaammm ! Et tant pis s’il y a quelques couacs au service et que l’attente est longue, je saurais prendre le temps… De toute façon, si je suis à Lyon, c’est que je suis en week-end ou en congé, donc jamais stressée ;o)

    • Répondre Anne-Laure 18 septembre 2011 at 21 h 13 min

      Alors le rendez-vous est pris… Si tu passes sur Lyon, je réserve la table et tu invites Miss Fricadelle ! :)

      • Répondre Koyangi 23 septembre 2011 at 13 h 05 min

        Oh oui, plutôt deux fois qu’une !!! :o) Et la proposition est valable si tu passes sur sol helvétique, of course !

        • Répondre Anne-Laure 1 octobre 2011 at 16 h 07 min

          Oh oui oui, j’ai déjà fait plein de repérages gourmands sur ton blog ! 😉

    Partagez vos pensées