Mexique, Voyager

Road Trip au Mexique #10 – Oaxaca

21 juillet 2011
Oaxaca - piments

Aujourd’hui, nous restons du côté de l’assiette mais reprenons notre road trip mexicain direction… Oaxaca, capitale gastronomique du pays.
Après trois semaines de voyage, back-pack vissé sur le dos, nous sommes arrivés plus qu’éreintés dans la province de Oaxaca (c’est original comme nom !).
Nous avons donc décidé d’y aller mollo pour cette étape et d’oublier les sites archéologiques pour quelques jours, avant d’affronter la dernière ligne droite de l’aventure : Mexico DF.
Au programme de ces deux jours : repos, balade dans la ville au hasard des rues et, bien évidemment, dégustation de la cuisine locale. Qui dit « fatigué » ne dit pas « sans appétit ». C’est bien mal me connaître !

Comme beaucoup de grandes villes mexicaines, Oaxaca de Juárez (de son petit nom complet !) était une importante cité coloniale. Mais, suite aux nombreux tremblements de terre qui ont sévit dans la région, une grande partie des plus anciens bâtiments a aujourd’hui disparu.

OaxacaOaxacaOaxaca
Autre événement majeur de son histoire : le second semestre de l’année 2006 s’est vu marqué par d’importants mouvements sociaux initiés par les enseignants de la région. Ceux-ci réclamaient de meilleurs salaires et des conditions de travail décentes pour leurs élèves. Très vite, le reste de la population se soulève et se joint à la révolte. S’en suivent alors 6 mois d’affrontements contre les autorités du gouverneur de l’État.
En novembre 2006, la répression militaire atteint son paroxysme avec une série d’arrestations, de tortures, de disparitions et d’assassinats forçant les habitants à se calmer.
Aujourd’hui la révolte n’est pas morte ; elle s’est juste faite plus discrète.
Et, chaque 25 novembre, des milliers de manifestants descendent dans la rue pour clamer la libération des prisonniers politiques et la reconnaissance des victimes de ces affrontements.

Je vous plante le cadre car c’est dans celui-ci que nous nous sommes retrouvés à Oaxaca, les 25 et 26 novembre derniers. Du monde partout, une ambiance oppressante mais, juste un avant-goût de ce qui nous attendait à Mexico (teasing, teasing !).
Une raison de plus pour y aller à notre rythme.

OaxacaOaxaca

Bon allez, je vous ai allumé avec mes histoire de capitale gastronomique ; je ne peux donc pas vous laisser sur votre faim !
Voici quelques-unes des spécialités rencontrées et/ou goûtées au marché Benito Juarez ; un coin où il fait bon gargouiller du ventre :
les Chapulines : on attaque avec le meilleur et le plus typique… les sauterelles grillées !
Bon là, j’avoue, on a été lâche. Aucun de nous n’a osé mettre l’une de ces bestioles dans notre bouche. <br>D’après ce que des courageux nous ont révélé à notre retour, ça sent la chips : friture et sel au rendez-vous. Mais les pattes des demoiselles s’accrochent à votre langue. Ça, c’est moins le fun !

des Piments : par dizaine sur les étals du marché et dans nos assiettes. Ils s’utilisent notamment dans diverses déclinaisons du Mole, une pâte pimentée à base de cacao. En sauce, pour napper le poulet, c’est un délice. <br>Conquis par ce goût de cacao, relevé d’une pointe de piquant, nous n’avons pu nous retenir d’en ramener dans nos valises. De quoi nous réchauffer l’hiver prochain.

Oaxaca - pimentsMole

Le Cacao se décline également en chocolats chauds, assaisonnés de multiples graines et épices : amandes, cannelle, clou de girofle… Un bonheur pour chacun !

– Le Queso Oaxaca est un fromage filandreux se présentant sous la forme d’une pelote. Cela ressemble étrangement au fromage en crottes québécois !

des Desserts par dizaine : coupelles de fraises fraîche à la crème fouettée, verres de gélatine multicolore ou bananes plantain frites arrosées de lait concentré.<br>Ci-dessous, l’option sans lait concentré ; l’huile suffira !

Platanos

– et, le Mexique étant le pays du maïs, vous ne pourrez passer à côté du fameux « Elote » : un épi de maïs bouilli recouvert de fromage râpé. Mais, surprise du chef… Pour que le fromage adhère au maïs, ce dernier est déjà tartiné de mayonnaise !

Maïs

Alors, parmi tous ces délicieux mets, vous seriez-vous laissés tenter par les chapulines ?

Vous aimerez aussi

15 commentaires

  • Répondre letiziabarcelona 21 juillet 2011 at 8 h 57 min

    tiens je ne connaissais pas tous ces plats ! moi j’adore le riz à toutes les sauces je suis une fan!
    Et oui on peut être fatiguée mais avoir un appétit d’ogre;)
    besos!

    • Répondre Anne-Laure 21 juillet 2011 at 9 h 33 min

      Ah ah, je partage ma vie avec un autre amateur de riz… La rice cooker fonctionne plein tube !

  • Répondre July 21 juillet 2011 at 10 h 52 min

    Les sauterelles ça m’aurait dégoûté mais pas le reste ^^

    • Répondre Anne-Laure 21 juillet 2011 at 11 h 27 min

      Surtout quand tu les vois toutes regroupées en un petit monticule de chips avec des pattes ! O__o
      Après ça, tout le reste te semble appétissant !

  • Répondre Rood 21 juillet 2011 at 12 h 55 min

    Je ne suis pas fan de la cuisine mexicaine, mais quitte à tenter le tout pour le tout… Peux être qu’en salade les sauterelles ça peut passer ?? Enfin je tente que si qqn tente avec moi 😉

    • Répondre Anne-Laure 21 juillet 2011 at 13 h 11 min

      Là, c’était plutôt une version friture et pluie de sel, comme des chips !

  • Répondre Koyangi 21 juillet 2011 at 13 h 26 min

    Rhôôô, je me laisserai bien tenter par le maïs mayo/fromage, miam, miam, j’adore ces associations bien « cochonnes » ! ;o) Sinon, pour les sauterelles, si c’est vraiment comme des chips, why not, mais il faut que je les vois en vrai avant parce que si ça ressemble trop à des sauterelles, je fais un blocage : J’aime pas quand la bestiole me regarde quand je m’apprête à la manger. C’est pareil pour les poissons morts et les larves de ver à soie que les enfants mangent partout en Corée, je n’ai jamais réussi à en goûter (les vers à soie pas les poissons ;o)), brrr. Mon Frangin m’a dit qu’il se rappelait qu’on en mangeait quand on était là-bas, mais même… Et j’adore le nom de « fromage en crottes », ils sont trop forts ces Québécois ! ;o)

    • Répondre Anne-Laure 21 juillet 2011 at 14 h 37 min

      Et tu peux également ajouter du piquant à cette assoc… Une bonne grosse dose de piment !
      Je confirme, ça ressemble à des sauterelles. Elles sont juste jetées dans l’huile et frites, comme des gâteaux apéritifs. D’où la poule mouillée qui n’a pas voulu les goûter. :) Autant les cuisses de grenouille, il n’y a aucun problème mais tout ce qui rampe, j’oublie !

  • Répondre La Grenadine 21 juillet 2011 at 15 h 36 min

    Alors la banane frite, pas pour moi. xD Parce que la banane, à part le fruit nature ou avec du sucre (des restes de mon enfance xD ) je ne la mange pas. 😀

    En tout cas, belles photos ! :)

    • Répondre Anne-Laure 21 juillet 2011 at 15 h 40 min

      Là, c’est de la banane plantain, une version légume de la banane traditionnelle. Son goût est vraiment plus discret que celui du fruit et ça passe tout seul ! ^^

  • Répondre SoOhCliché 26 juillet 2011 at 10 h 43 min

    Merci pour ce joli voyage que je découvre un peu en retard (petite escapade campagnarde oblige) ! Et pour la découverte de l’« Elote » aussi qui m’intrigue presque plus que les sauterelles tant le mélange me parait improbable mais sûrement délicieux ! hi hi

    • Répondre Anne-Laure 26 juillet 2011 at 11 h 44 min

      Et quand tu en as marre de l’elote, il te reste à goûter l’esquites… Les grains de maïs, retirés de l’épi, sont cuits au beurre et servis dans des bols en carton. Il ne te reste qu’à y ajouter mayo, fromage et piment !!

  • Répondre Cynthia 28 juillet 2011 at 18 h 00 min

    C’est moi où on dirait qu’il n’y a pas d’autres touristes ?

    • Répondre Anne-Laure 29 juillet 2011 at 9 h 45 min

      Il y en avait, mais c’est vrai, beaucoup moins qu’au Yucatán. Et si tu t’éloigne un peu de la place centrale et des grands axes, tu les sèmes assez vite !

  • Répondre Laurelas 4 août 2011 at 23 h 04 min

    Le maïs au fromaaaaage miam! Et les bananes! Ah, la gourmande que je suis parle!

  • Partagez vos pensées