Lecture

Qui vivra… lira

29 juillet 2011
Bibliothèque

En ce vendredi matin, commençons la journée avec un petit sondage…
Cher lecteur/rice, es-tu plutôt souris d’écran ou rat de bibliothèque ?
Même si j’apprécie d’engloutir une saison complète d’une bonne série en une soirée (à tout hasard… Game of Thrones, True Blood – cet article n’est pas sponsorisé par HBO !), je l’avoue, je suis carrément un gros rat. Affublez-moi d’une paire de lunettes sans verre made in Hipsters sur le bout du nez et vous l’avez votre cliché !

Si, petite, j’adorais parcourir les pages des livres illustrés qui peuplaient mon étagère ; une fois ado, j’ai rapidement relégué ce loisir au placard.
Avez-vous également ressenti ce dégoût profond pour la lecture, une fois la première pustule d’acné conviée sur votre front ?
La faute aux garçons me direz-vous mesdemoiselles et mesdames.
Mais non !
La faute à cette prof de français (dont je tairais le nom) qui, en 4e, m’a habilement forcée à lire « Les Raisins de la Colère » et en présenter une fiche de lecture devant la classe.
640 pages. SIX CENT QUARANTE !
Aaah ça, j’en ai lu du champ de coton… Alors que d’autres s’éclataient sur les 323 pages de « Sa Majesté des mouches ».
Ajoutez à cela quelques années d’études (= ciné pas cher et soirées étudiantes) puis un début de carrière à Paris (= no life !), ce bon vieux Steinbeck a eu le temps de se retourner une bonne centaine de fois dans sa tombe avant que je daigne réouvrir un bouquin.

Jusqu’à ce qu’un vent sournois et glacial me précipite dans la Bibliothèque Berri-UQAM de Montréal.
Au moment de franchir la porte, les cloches se mirent à sonner. Le reste du monde devint flou, comme si plus rien d’autre n’importait. Un rayon de soleil s’extirpa de l’épaisse couche nuageuse pour venir m’éclairer de sa lumière divine. La voix de Guy s’éleva et fredonna « Destinée, on était tous les deux destinés… ».
Quoi, j’en fais trop ?!

Si vous avez l’occasion de séjourner à Montréal, faites-y un détour, vous comprendrez !
Je n’ai jamais vu bibliothèque si agréable.
De grandes verrières inondent ses 6 étages de lumière.
Leur collection d’ouvrages (en français et en anglais) est à faire pâlir la troupe de moines copistes d’Umberto Eco.
La médiathèque contient plus de dvd et de cd que vous ne pourrez en écouter dans une vie. Les mélomanes y trouveront également des partitions et le sous-sol est entièrement dédié à la jeunesse. Bon là, j’avoue, c’est un peu glauque mon histoire ; mais je vous assure que vos petits seront à leur aise dans cet espace adapté à leur taille de Minipouss.
Et que c’est bon de regarder les flocons tourbillonner de l’autre côté de la vitre, confortablement enfoncé dans un fauteuil moelleux ; l’esprit blotti entre les pages d’une intrigue de laquelle nos yeux n’osent se détacher.

Je me suis donc remise à lire pendant les longues soirées d’hiver à Montréal ; dévorant les livres au rythme d’une boulimique enchaînant les tartines de nutella.
Depuis, je prends un plaisir certain à déambuler dans les rayons replets des bibliothèques ; à attraper un livre, au hasard, car sa tranche a su attirer mon attention ; à découvrir avec émerveillement les notes laissées par les précédents abonnés ; à éternuer dès qu’un bouquin, oublié depuis bien trop longtemps, relâche sa poussière tant il se réjouit d’être enfin emprunté ! Finalement, il en faut peu pour me combler.

Et tout y passe : fantasy, SF, chick-lit, biographies, livres de cuisine, guides de voyages,…
Mais la section dans laquelle je préfère fouiner, c’est celle des livres pour enfants.
Dans ces allées, tout semble possible.
Les histoires les plus improbables, les monstres les plus hideux, les héros les plus grotesques n’y seront jamais ridicules. Et là, adossée contre une tablette de Tom-Tom et Nana, je me prends à retomber en enfance en retrouvant les ouvrages préférés de mes 7 ans…

 

Ernest et CélestineErnest et Célestine – Gabrielle Vincent

 

PEF

Rendez-moi mes poux – PEF
Le monstre poilu – Henriette Bichonnier et PEF
La belle lisse poire du prince de Motordu – PEF

 

Claude Ponti

Pétronille et ses 120 petits – Claude Ponti
Okilélé – Claude Ponti

 

SpotSpot – Eric Hill

 

Les deux prochains, j’avoue, c’est de la triche car je ne les ai pas lu étant petite.
Mais l’univers de Dr Seuss est si riche, fantastique et décalé que j’en suis devenue fan à 26 ans – merci Universal Studios !

Dr SeussGreen eggs and ham – Dr Seuss
One fish, two fish, red fish, blue fish – Dr Seuss
The cat in the hat – Dr Seuss
How the Grinch stole Christmas – Dr Seuss

 

Quant à celui-ci, il pourrait vous sauver de nombreux accidents en cas d’aversion au pot… Foi de grande-soeur-baby-sitter !

Le Livre du CacaLe livre du Caca – Neal Davies et Neal Layton

Et vous, quelles étaient vos lectures préférées de Minipouss ?

Crédits photo d’entête : We♥it

Vous aimerez aussi

19 commentaires

  • Répondre Midori. 29 juillet 2011 at 10 h 59 min

    j’irai bien faire un tour à Montréal, j’adore lire et Motordu était pour moi un must quand j’étais petite 😉
    bisous!

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 04 min

      Si jamais tu prévoies une petite exapade chez nos cousins, préviens moi ; je te ferais une feuille de route avec tous mes bons plans ! 😉

  • Répondre Jul's 29 juillet 2011 at 13 h 58 min

    Oooohhhh Ernest et Célestine !!! Et le prince de Motordu !!! j’adore, merci pour ce voyage au pays des souvenirs.

    Je me définirais donc comme une souris de bibliothèque aussi accro à l’ordi qu’à mes livres. J’adore les transports en commun pour la possibilité qu’on y a de lire plein de choses d’ailleurs.

    La bibliothèque de Montréal est génial aussi pour les livres d’histoire et d’épouvantes. et à la liste de mes lectures de jeunesse, en plus des tiens, il y a bien sûr les Monsieur Madame, les 3 brigands, Emilie et son hérisson aussi et tous les contes de Perrault et Andersen, j’en étais fan et je les ai relu dans leur version longue (et bien moins cucul la praline), une fois ado et je suis toujours aussi accro.

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 18 min

      Je ne me souvenais plus d’Émilie et son hérisson… Mais tu viens de réveiller ce doux souvenir et par la même occasion celui de Mimi Cracra !! Et je vais ajouter les contes de Grimm, Perrault et Andersen à ma loooongue liste de lecture (histoire de me défaire des versions Disney !)

      • Répondre Jul's 2 août 2011 at 11 h 32 min

        Alors je te préviens Andersen et Grimm c’est un peu plus trash que les versions Disney…

        • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 11 h 37 min

          Tant mieux ; ça me va très bien ! ^^

  • Répondre Léa 29 juillet 2011 at 19 h 17 min

    Cette bibliothèque était mon refuge! Comme j’habitais à Beaudry, j’étais à 5 min… Et j’ai fait le plein de musique, de lecture, je n’en avais jamais assez! J’aimerais tellement qu’à Paris je retrouve la même qualité et quantité… Et cette lumière en effet!

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 22 min

      J’ai été assez déçue par les bibliothèques de Lyon. Même si le stock est suffisant pour satisfaire mes caprices, je n’ai pas retrouvé cette ambiance… Ici, je me contente de rapporter les livres chez moi ; je ne m’imagine pas m’installer à celle de la Part Dieu, beaucoup trop froide et vide.

  • Répondre Nina 30 juillet 2011 at 1 h 29 min

    Haha oui, dur d’égaler cette bibliothèque, je suis bien d’accord. Encore un des trucs qui vont me manquer, le dimanche aprem enneigé à paresser dans un gros fauteuil derrière l’immense baie vitrée..

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 23 min

      Bon allez, on se lance, on ouvre une bibliothèque aussi confortable et chaleureuse ?! ^^

  • Répondre Faust'in 31 juillet 2011 at 13 h 58 min

    Hannnn Pef, que de bons souvenirs. Il y avait même les dessins animés que je regardais quand j’allais à l’école. J’adorais …

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 27 min

      Ah mais oui c’est vrai. Il faudrait que je les retrouve ces DA tiens…

  • Répondre July 2 août 2011 at 0 h 17 min

    J’ai autant adoré que toi tes 3 premières sélections… incroyable de retrouver ça ici <3

    • Répondre Anne-Laure 2 août 2011 at 9 h 32 min

      Que de beaux et attendrissants souvenirs hein ?! ^^

  • Répondre Koyangi 2 août 2011 at 13 h 23 min

    J’adorais et adore toujours lire ! Sur écran en période d’activités professionnelles et sur papier quand je suis en vacances. En revanche, je suis très snob par rapport aux livres (et pas que dans ce domaine, hélas), j’aime ouvrir les pages d’un livre tout neuf et respirer la bonne odeur d’impression, donc, on ne me verra jamais dans une bibliothèque à part si je dois faire des recherches pour mon travail. C’est stupide de ma part, je sais, mais voilà, je ne peux pas m’inventer une personne que je ne suis pas…

  • Répondre La Grenadine 4 août 2011 at 17 h 22 min

    Tom-Tom et Nana, j’adorais !
    Et puis les j’aime lire en général, j’étais totalement fan de leurs histoires. :)

    En y repensant, j’ai beaucoup lu étant petite. Et puis j’avais la chance d’avoir vite appris à lire dès que ma mère eut la bonne idée, après quelques semaines à ne rien comprendre à la méthode syllabique, de m’apprendre la vieille méthode, à la maison. :) Au final, avec un copain d’enfance qui était passé à la même méthode, on faisait partie des CP qui avaient le droit d’aller prendre des livres chez les CE1. haha ! :)

    Bref. En y repensant, j’ai aussi totalement déserté les livres en arrivant au collège. Jusqu’à la 4ème où j’ai découvert Harry Potter. J’ai lu les 4 tomes avec un véritable plaisir. Et arrivée à l’université, j’ai lu des choses agréables grâce aux cours de littératures. (bon je me suis aussi prise Faulkner et Claude Simon in my face. Et ça, ça passait moins bien.)

    En tout cas, la description que tu fais de la bibliothèque me donnerait envie d’aller m’y blottir. Dommage qu’elle soit si loin. 😉

  • Répondre Laurelas 4 août 2011 at 23 h 06 min

    Eh bien voilà, un peu comme toi, je lisais beaucoup petite, puis ado, moins, et là, très peu, mais c’est la faute à.. internet! Je passe mon temps libre à lire des blogs plutôt que des livres, à sortir, ou au cinéma. J’espère avoir plus tard l’occasion de me remettre vraiment à la lecture..

    • Répondre Anne-Laure 5 août 2011 at 9 h 06 min

      Raaah maudit interwebs !!
      Mais je ne mentirai pas, je suis très flattée que tu lises mon blog au détriment des livres ! :p

  • Répondre Il était un livre… | Rue Rivard 5 septembre 2011 at 8 h 18 min

    […] comme je vous l’expliquais dans un précédent article, en tant que rat de bibliothèque, je ne me contente pas d’aller farfouiller et de me cacher […]

  • Partagez vos pensées