Bonnes adresses, Lyon

Déjeuner sous le soleil au Caro de Lyon

23 septembre 2014
Le Caro de Lyon - Amuse-bouche

Le Caro de Lyon est une institution culinaire dans la ville de la gastronomie. Mais je dois l’avouer, ça, je ne le savais pas jusqu’à la semaine dernière.
J’avais jusqu’alors l’habitude de passer tout droit dans cette petite rue du Bât d’Argent sans lever les yeux sur la façade, la terrasse et les immenses vitres du restaurant. C’était sans compter sur une invitation à un déjeuner presse avec une belle équipe de blogueuses gourmandes pour revoir cette habitude ! Au gré de généreuses assiettes, j’ai pu parfaire ma culture lyonnaise et entraîner un peu plus mes papilles aux saveurs de la cuisine française. Avant de passer aux adresses cosmopolites et surprenantes de Montréal, profitons des saveurs locales !

Créé en 1995 par Jean-Claude Caro, propriétaire de nombreux établissements incontournables sur Lyon, le Caro de Lyon devient vite un immanquable de la Presqu’île, fréquenté par ce que le quartier compte d’élus, d’avocats, de grands patrons et de touristes. Malheureusement en juin dernier, le Caro de Lyon est placé en liquidation judiciaire et ses casseroles sont reléguées au placard.
Mais ça, c’était avant…
Avant que Juliette et Baudoin Darras, couple d’amoureux du Caro et propriétaire d’un restaurant dans le 3e arrondissement, décident de reprendre les commandes de l’établissement. Challenge accepté !

Le Caro de Lyon
Cinq semaines de travaux plus tard, l’âme du Caro est conservé, les équipes sont inchangées mais son esprit a été dépoussiéré… À l’intérieur, le décor confère aux lieux une image de brasserie chic et chaleureuse où l’on se voit bien rester papoter tout un après-midi d’automne pluvieux. Sur les tables, les nappes blanches n’attendent que nos mains équipées de fourchettes. Au plafond, les lustres baignent la pièce d’une lumière chaude et rassurante tandis que la verrière du patio inonde les convives des rayons du soleil. Le long du mur courent d’immenses miroirs et une bibliothèque dans laquelle on irait bien piocher un bon classique. La terrasse se la joue pour le moment effrontée et reste découverte sous le ciel bleu ; mais dès les premiers frimas de l’automne, elle n’hésitera pas à s’envelopper d’une structure prête à protéger les gourmets.

Le Caro de LyonLe Caro de Lyon
Les nouveaux et heureux propriétaires nous accueillent tout aussi chaleureusement que leur établissement. Si leurs sourires sont timides face à cette armée d’yeux curieux et d’estomacs affamés, leurs regards pétillent d’excitation et de passion. La carte du Caro a été revisitée, mais les grands classiques de la maison ont été conservés nous rassurent-ils. Salade lyonnaise et quenelle de brochet sont toujours au menu. À leurs côtés, 6 viandes et 4 poissons font saliver l’imagination.
Du côté des vins, on joue aussi la carte de la modernité et de la subtilité.

Le Caro de Lyon - carte
Pour relancer l’intérêt des habitués et fidéliser les nouveaux palais venus, la carte s’enrichit d’une formule baptisée Les saveurs d’ailleurs. Chaque mois, un nouveau pays est à l’honneur pour faire voyager nos papilles. En octobre, place à la Thaïlande !
Et enfin petit détail qui ne peut que nous faire plaisir… les prix de la carte ont été revus à la baisse et la formule déjeuner passe de 25€ à 22€.

Bon sans transition et pour émoustiller les plus gourmands d’entre vous, voici un petit aperçu de la dégustation à laquelle nous avons eu droit…

Amuse-bouche chèvre, antipasti et huile de truffe pour commencer.
Il s’agit de ces petites choses illustrées en entête d’article !
Pas des plus simples à manger, mais les parfums ont su me faire oublier ce côté « Anne-Laure, t’es qu’une cochonne qui ne sait pas manger proprement et se met de l’huile partout sur les doigts ! »

Assortiement d'entrées - Le Caro de Lyon
Assortiment d’entrées avec pâté en croûte de volailles, cannelloni de crabe aux agrumes et foie gras au confit d’oignons rouges.
Un foie gras délicieux, à la fois ferme et fondant comme je le préfère. Coup de cœur pour le cannelloni dont les arômes d’agrumes ont subtilement accompagné le crabe.

Assortiement terre et mer - Le Caro de Lyon
Échantillon généreux terre et mer en guise de plat avec brochette de gambas, piccata de veau, mozzarella et jambon cru, et risotto à l’huile de truffe.
Rien de mieux pour me donner le sourire que des belles gambas parfaitement cuites et… déjà décortiquées ! Bon, vous me direz, je n’étais plus à ça près après ma performance de l’amuse-bouche ; mais ça reste très agréable d’avoir juste à repousser la tête du crustacé d’un coup de fourchette. Le risotto était bien parfumé et crémeux à souhait. J’en soupirerais presque !

Cannelloni de crème brûlée et sauce au chocolat - Le Caro de Lyon
En dessert, cannelloni de crème brûlée et sa sauce au chocolat.
Je n’aime pas le caramel, mais je me suis jetée sur ce cannelloni aux allures de tuile caramélisée, fourré d’une crème façon appareil à crème brûlée et arrosé d’une sauce au chocolat. Un dessert 100% gourmand, 100% décadent et 100% approuvé !

Moelleuses madeleines - Le Caro de Lyon
Pour finir, des petites madeleines sont venues nous narguer et accompagner le café. Je n’avais vraiment plus faim… Mais je me suis dévouée pour goûter, histoire de tout vous raconter. Visez un peu la prise de risque !
Loin de le madeleine sèche et étouffe-chrétien sur lesquelles on peut parfois tomber, j’en aurais bien glisser quelques-unes l’air de rien, incognito, dans mon sac à main…

En résumé, une belle découverte que ce Caro de Lyon revisité. Avec ses spécialités lyonnaises, ses plats originaux et sa formule ouverte sur les cuisines du monde, c’est une adresse qui peut satisfaire de nombreux gourmands. Et c’est un bon plan pour les visiteurs qui passent nous voir sur Lyon… L’occasion de leur faire découvrir la cuisine locale sans devoir se traîner dans un bouchon !
Petite mention spéciale pour le service… Chapeau bas même ! Souriant, prévenant et plein de petites attentions sans être trop présent, c’était tout simplement parfait.
Et pour couronner le tout, découvrir une telle adresse en si bonne compagnie, papoter entre filles alors que les assiettes généreusement garnies défilent sous nos yeux, je crois qu’il y a guère mieux comme pause déjeuner !

Merci le Caro et merci Marion pour l’invitation. À bientôt pour une dégustation plus officieuse !

Le Caro de Lyon
25 Rue du Bât d’Argent, 69001 Lyon
04 78 39 58 58
 

Vous aimerez aussi

10 commentaires

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 23 septembre 2014 at 9 h 28 min

    Tout a l’air délicieux !!

    • Répondre Anne-Laure 23 septembre 2014 at 9 h 32 min

      Oui c’était très bon. Une belle surprise et une découverte à garder dans un petit coin de la tête… ou de l’estomac ! :)

  • Répondre Tiphaine 23 septembre 2014 at 12 h 51 min

    Oh quelle belle adresse ! Je la rajoute immédiatement. J’en ai déjà tellement à tester à Lyon…

    • Répondre Anne-Laure 25 septembre 2014 at 9 h 13 min

      J’espère que ton passage là-bas te plaira autant qu’à moi. Et d’avance… bon appétit pour tous ces testings à venir ! ^^

  • Répondre letizia 23 septembre 2014 at 19 h 56 min

    quelle super adresse! dommage que je n’aie pas eu l’occasion d’y aller lors de mon sejour (de 4 mois aha)

    • Répondre Anne-Laure 25 septembre 2014 at 9 h 14 min

      Héhé c’est vrai que c’était rapide. Mais tu auras peut-être l’occasion d’y venir lors d’un petit week-end dans le coin.
      Et pas de regrets… quand tu étais là, c’était l’ancienne version du restaurant ! :)

  • Répondre La Grenadine 25 septembre 2014 at 9 h 21 min

    J’aurais beaucoup aimé être présente pour redécouvrir les lieux car j’adoooore la décoration de cet endroit. Sa grande bibliothèque me donne l’impression de manger dans la bibliothèque de Poudlard. (: Mais je ne pouvais pas échapper à un déjeuner professionnel (tout aussi gourmand cela dit. 😀 )

    • Répondre Anne-Laure 25 septembre 2014 at 9 h 27 min

      Oui c’est vrai qu’il y a un peu cette ambiance club anglais avec cette bibliothèque.
      Ça m’aurait fait plaisir de te voir. Mais d’après Instagram, ton déjeuner n’avait pas l’air mal non plus niveau délices… :p

  • Répondre doucebarbare 23 août 2016 at 13 h 44 min

    Voilà, j’en étais sûre! SAuf que étant en fauteuil roulant, il me manque cette info, est ce juste pour saliver ou puis je vraiment y aller dans ce lieu à la Harry potter (oui oui je trouve!).

    • Répondre Anne-Laure 29 août 2016 at 18 h 22 min

      D’après mes souvenirs, la porte et l’agencement de la salle laissaient suffisamment d’espace pour circuler en fauteuil roulant. Tu pourrais donc y déguster un repas en te croyant à Poudlard! 😉

    Répondre à Anne-Laure Annuler le commentaire