Thaïlande, Voyager

Carnet thaïlandais #1 – Phèt Nit Noï

22 février 2014
Curry rouge qui décoiffe

Quand on part en voyage à l’étranger, il y a quelques mots locaux qu’il est important d’ajouter à son vocabulaire avant l’atterrissage. Des mots simples, qui contribuent à découvrir la culture du pays et illuminer le visage de nos interlocuteurs, contents de voir que l’anglais n’est pas notre premier réflexe. Mais parfois, les mots qui s’avèrent les plus utiles ne sont pas ceux auxquels on pense de prime abord. Démonstration…

Prenez deux français au sac à dos voyageur, n’ayant encore jamais mis les pieds en Asie. Petits moineaux tout juste tombés d’un vol de nuit au sommeil bien trop court, faites-les débarquer dans une mégalopole où tous leurs réflexes seront chamboulés. Avec leur appétit démesuré et leur soif de découverte des mets locaux, vous n’aurez aucun mal à les convaincre de s’engouffrer dans un restaurant de quartier, fiers de brandir leur sawat di kha et kop khun kha aux serveuses intriguées… Parce que oui, même s’ils sont courageux de la papille, il ne sont pas encore assez téméraires de l’estomac pour manger sur les étals du marché ; laissons-leur ça pour le deuxième jour du séjour.

Invitez-les à pointer du doigt leurs plats sur la carte, heureusement illustrée et traduite en anglais. Attendez que les plats arrivent, que leurs fourchettes plongent dans les assiettes et que leurs joues se parent d’une couleur pourpre avant qu’ils se mettent à tousser. Puis laissez-les attraper tout ce qui leur tombe sous la main… Concombre, boulettes de riz, eau glacée et porc cru pour éteindre l’incendie qui vient de s’emparer de leur palais. Devant leur mine en feu, vous pouvez alors vous lâcher et rire un bon coup.

Et entre deux éclats, soyez sympa, apprenez-leur à dire phèt nit noï. Parce que si bonjour et merci semblent s’avérer surtout utiles pour faire plaisir à leurs hôtes, les mots « juste un peu piquant » pourraient bien les sortir de situations délicates…

Nous voici donc bien arrivés en Thaïlande. Un petit coin d’Asie où il fait chaud dans l’air… et dans l’assiette !

Vous aimerez aussi

15 commentaires

  • Répondre letizia 22 février 2014 at 12 h 16 min

    J’y suis allée en 2005 et je me suis régalée niveau miam!!mon estomac en garde un bon souvenir;)

    • Répondre Anne-Laure 22 février 2014 at 13 h 00 min

      C’est clair c’est délicieux. Surtout une fois que tu as appris à dire « peu de piment » ! :)

  • Répondre Paris in my heart 22 février 2014 at 18 h 02 min

    ça me rappelle mon premier voyage en Thailande.
    c’est vrai que tous est tellement bon. Il faut absolument gouter un curry massaman, mon préféré.
    Profitez bien

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 52 min

      Sur tes conseils, j’ai goûté le Massaman et c’est vrai que c’est délicieux ! Mon curry préféré avec le rouge !

  • Répondre La Grenadine 22 février 2014 at 21 h 54 min

    Haha, excellent ! (:
    Faites de belles découvertes et ramenez dans vos bagages quelques recettes à refaire à votre retour ! ^^

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 51 min

      Les recettes ont rejoint Lyon… Je répète, les recettes ont rejoint Lyon ! :)
      Elles ne tarderont pas à pointer le bout de leur gourmandise pas ici !

  • Répondre flo 24 février 2014 at 13 h 03 min

    Super ! La Thailande fait partie de mes projets 2014/2015, je suis donc tes aventures avec attention :)

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 50 min

      Alors je vais essayer de détailler un max mes carnets de voyage avec tout plein de bonnes adresses. Et si tu as des questions lors de la future préparation de ton voyage, n’hésite pas a m’envoyer un petit mot !

  • Répondre Marie / Madeleines Plumes 24 février 2014 at 18 h 26 min

    Je bave devant toutes tes photos, bonnes vacances !!

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 49 min

      Promis, je mettrai bientôt quelques gourmandes recettes thaïs en ligne ! 😉

  • Répondre MadeleineMiranda 2 mars 2014 at 0 h 14 min

    Ca a l’air délicieux! :) Bises

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 48 min

      Sous le feu du piment, ça l’était ! ^^

  • Répondre Faust'in 1 avril 2014 at 0 h 30 min

    Ah ah ah, j’adore :-) Mon mari m’a dit que lors de son séjour en Thailand, perdu dans le nord ou je ne sais trop ou, même quand il précisait « pas épicé », c’était quand même épicé :-)

    • Répondre Anne-Laure 1 avril 2014 at 8 h 12 min

      C’est exactement ça ! Ils dosent le piment avec leurs propres papilles. Tu as beau dire « phet farang » (« pimenté pour un touriste ») en commandant ton plat, ça chatouille quand même le palais !

  • Répondre Bangkok de jour | Rue Rivard 4 avril 2014 at 9 h 38 min

    […] repères d’européens et bonjour l’alphabet inconnu, les petites arnaques de taxi, les attaques surprises de piment, les manifestations anti-gouvernementales, le voile de pollution qui masque le ciel, et le […]

  • Partagez vos pensées