Pays Basque, Voyager

Road trip au Pays Basque, escale espagnole

11 juillet 2013
San Sebastian (Donostia) - Espagne

Ca y est, le soleil a fait son grand retour pour notre plus grand bonheur. La saison des glaces est enfin lancée, les jupes virevoltent autour des jambes nues et les éventails s’agitent devant les visages. Le moment semble idéal pour une petite escapade espagnole d’une soirée…
Et si je vous dis qu’en plus elle est gourmande et rafraîchissante, vous me suivez ?
Allez, on met le cap sur San Sebastian pour poursuivre ce road trip basque entamé à Biarritz et Saint-Jean-de-Luz.

Si nous avons délaissé la France sous un ciel gris et crachotant, c’est sous des trombes d’eau que nous atteignons la ville espagnole de San Sebastian. Mais pas le temps de nous appesantir sur la météo. Nous sommes là pour une soirée et nous sommes bien décidés à en profiter. Alors, on tord ses chaussettes trempées, on attrape son plus beau parapluie, et on file arpenter les rues du quartier historique de la cité basque.

San Sebastian (Donostia) - EspagneSan Sebastian (Donostia) - EspagneSan Sebastian (Donostia) - Espagne
Au passage, parce qu’il faut bien se mettre à l’abri lorsque le pépin menace de plier sous les bourrasques de vent, nous nous engouffrons chez Zara. Les collections sont les mêmes que chez nous, mais les prix sont nettement inférieurs.
Poussée par le soleil inexistant, je me laisse donc envoûtée par une petite robe blanche brodée de jolies fleurs et débute les soldes avec quelques jours d’avance.

San Sebastian (Donostia) - Espagne
Nous atteignons la vieille ville pour l’heure de l’apéro. Et ça tombe bien, ici, l’apéro c’est sacré ; avec des tapas mis à l’honneur. Ou, plutôt des pintxos.
Attention, avalanche de gourmandises salées prête à débouler…

À l’origine, les pintxos consistent en une petite tranche de pain coiffée de garniture, comme du jambon cru, de la salade de tomates aillée, ou encore une crème de poivrons. Aujourd’hui, ils s’apparentent aux tapas et leurs cuisiniers rivalisent de créativité pour décliner des versions frites, des tartelettes, des tortillas, des croquettes, des brochettes,…
On les trouve le long des comptoirs des bars, disposés dans des assiettes alléchantes généreusement parées pour être prises d’assaut.
Le principe est alors des plus simples : vous vous approchez du bar avec votre assiette et la remplissez d’autant de pintxos que vous le voulez. Chaque pintxo se paye à l’unité (entre 1€ et 4€). C’est drôle, ludique, gourmand ; mais cela peut vite devenir cher.

Comptoir à Pintxos - Baztan (San Sebastian)Pintxos - Baztan (San Sebastian)
Le centre historique de San Sebastian est rempli de ces bars à pintxos. Au fil des rues, les comptoirs regorgent de plateaux et font de l’oeil aux passants alléchés. Pour passer une bonne soirée, il suffit d’enchaîner les dégustations, bar après bar et d’arroser le tout de cidre ou de sangria (avec modération bien sûr !). Y’a pas de secret, il faut se lancer, rentrer et goûter.

Au cours de la soirée, notre appétit nous conduit dans trois de ces repères…

Le Bartolo

Pintxos - Bartolo (San Sebastian)
L’accueil est plutôt bourru et les pintxos sont simples, voire basiques ; mais c’est une bonne entrée en matière pour cette nuit qui s’annonce mémorable pour notre estomac.


Le Baztan

Pintxos - Baztan (San Sebastian)Pintxos - Baztan (San Sebastian)
Les sourires sont de rigueur derrière le comptoir et les hautes tables en bois nous accueillent avec chaleur. Du côté des pintxos, on ne sait plus où donner de la tête. Il y en a dans tous les sens, tous plus salivants les uns que les autres. Qu’à cela ne tienne, on en prend deux assiettes.


Le Gandarias

Pintxos - Gandarias (San Sebastian)
Les heures passent et les ventres se remplissent. Nous n’avons plus faim mais aucune envie de rentrer à l’hôtel pour le moment. Alors, nous filons prendre un dernier verre au Gandarias. Le bar est bondé et l’on comprend vite pourquoi. La sangria est une merveille, l’ardoise de jambon à tomber et ce pintxos à base de foie gras poêlé une tuerie. Peu importe si ici on mange debout, l’ambiance et les saveurs nous transportent…

L’estomac rassasié et le cœur gonflé à bloc, nous pouvons filer nous coucher pour une bonne nuit de digestion.
Mais là ne s’arrête pas notre périple gustatif. Que nenni !
Nous ne pouvions décemment pas quitté l’Espagne sans goûter une autre de ses spécialités. Du côté sucré de l’assiette…

Pour un petit déjeuner bien mérité, nous filons tout droit vers le Santa Lucia. Dans cette gargote aux allures de cantine, les banquettes en bois nous accueillent pour une gourmande trempette.
Au menu : churros et chocolat fondu.

Churros au Santa Lucia (San Sebastian)
Le churros est aérien léger et n’a rien à voir avec ces beignets tout rabougris de fête foraine. Quant au chocolat, il envoie ! Impossible de le terminer seul tant il est puissant. Mais je suis contente, j’ai eu mes churros. Et à présent, nous pouvons filer profiter de l’accalmie qui enveloppe la baie d’une lumière bien plus sympathique. Même si le ciel bleu n’est toujours pas à l’ordre du jour…

San Sebastian - DonostiaSan Sebastian - DonostiaSan Sebastian - DonostiaSan Sebastian - DonostiaSan Sebastian - Donostia
Sur le chemin du retour au pays, faites un détour par le Col d’Ibardin. Situé juste à la frontière, cette zone n’est pas couverte par les taxes françaises et accueille plusieurs magasins dans lesquels vous trouverez jambons, charcuteries et fromages du Pays Basque à des prix très avantageux. À noter aussi, la présence d’une boutique vendant du Mango à un prix dégriffé. Et hop, pour la route, une nouvelle petite robe à -30%.

Allez, j’arrête mon blabla. C’est tout pour aujourd’hui. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un dernier billet consacré à ces aventures basques ; cette fois dans les terres.
Et demain, on prendra le chemin d’une belle boutique pastel et girly. À suivre…

Bartolo
Fermin Calbeton 38
20003 San Sebastian – Donostia

Baztan
Calle Puerto 8
20003 San Sebastian – Donostia

Gandarias Jatetxea
Calle 31 de Agosta 23
20003 San Sebastian – Donostia

Santa Lucia
Calle Puerto 6
20003 San Sebastian – Donostia

Vous aimerez aussi

22 commentaires

  • Répondre Faust'in 11 juillet 2013 at 9 h 29 min

    Bon faut vraiment que j’y aille, Tu m’a donné trop faim alors que je t’écris, une tartine de Nutella à la main tout de même 😉
    C’est carrément pas loin de chez moi et je n’y vais jamais. C’est exactement comme pour la Corse, j’ai habité en face 27 ans et je n’ y ai jamais mis les pieds !

    • Répondre Anne-Laure 11 juillet 2013 at 19 h 14 min

      Oh oui, il faut vraiment que tu explores ce coin. C’est une région accueillante et bonne vivante. Et je pense que ça se visite très bien avec un ptit bout de chou !

  • Répondre Melodie 11 juillet 2013 at 13 h 12 min

    Belle ballade! Dommage pour la météo mais ça a du être bien quand même. Et ces petites bouchées ont l’air bien appétissantes :)

    • Répondre Anne-Laure 11 juillet 2013 at 19 h 15 min

      Du coup, qu’est-ce qu’on fait quand il fait pourri ? On maaaaange ! Et on s’est bien rattrapés de ce côte là ! ^^

  • Répondre Marie 11 juillet 2013 at 15 h 57 min

    Une bien jolie escapade mm si le beau temps vous a boudé. ça donne faim ces pintxos

    • Répondre Anne-Laure 11 juillet 2013 at 19 h 16 min

      Je vais devoir me mettre en quête d’un bar à pintxos sur Lyon maintenant ; car je suis conquise !

  • Répondre Mon petit nuage 11 juillet 2013 at 16 h 47 min

    Je n’aurais pas résisté et j’aurais pris tous les pintxos du Baztan ! ça avait l’air trop bon ! Par contre le churros chocolat fondu a l’air bien cochon et je ne crois pas que mon estomac arriverait à garder ça ! 😉

    • Répondre Anne-Laure 11 juillet 2013 at 16 h 52 min

      Lendemain de soirée, ton estomac aurait pas eu de souci à le digérer ! 😉

  • Répondre 1001 découvertes d'une chti 11 juillet 2013 at 23 h 01 min

    nous avons vu san sebastian sous la pluie egalement…

    • Répondre Anne-Laure 16 juillet 2013 at 7 h 56 min

      Une future nouvelle visite s’impose pour remplacer ces souvenirs gris par des souvenirs ensoleillés ! :)

  • Répondre La Grenadine 14 juillet 2013 at 20 h 22 min

    Mmmmh, les churros ! Ça fait longtemps que je n’en ai pas mangé. Tu m’as fais envie ! (:
    Je ne connais pas ce coin, mais ça me plairait bien de le visiter un de ces jours. (:

    • Répondre Anne-Laure 16 juillet 2013 at 7 h 57 min

      Tiens du coup, je me demande… où se trouve le meilleur churros de Lyon ?
      Va falloir mener l’enquête cet hiver ! :)

  • Répondre Xel0u le l0up 15 juillet 2013 at 8 h 49 min

    Belles belles belles les photos !

    • Répondre Anne-Laure 16 juillet 2013 at 7 h 58 min

      Merci merci merci ! 😉

  • Répondre July 15 juillet 2013 at 11 h 22 min

    Mioum et quelles chouettes photos, ça donne vraiment envie malgré ce temps de pluie!

    • Répondre Anne-Laure 16 juillet 2013 at 7 h 58 min

      Oui, même sous la pluie, le dépaysement et la gourmandise sont toujours là. Ouf !! ^^

  • Répondre Cla 16 juillet 2013 at 19 h 55 min

    Aaah Le Pays Basque, j’en garde un souvenir merveilleux!

  • Répondre Road trip au Pays Basque, côté terre | Rue Rivard 15 septembre 2013 at 19 h 43 min

    […] une escapade côté océan et une soirée espagnole des plus gourmandes, nous mettons le cap dans les contrées vertes de l’intérieur. Pour ce […]

  • Répondre Lelutin 24 août 2014 at 1 h 18 min

    Est ce que le Col est ouvert ainsi que les magasins qui s’y trouvent sont ouverts le dimanche?

    • Répondre Anne-Laure 24 août 2014 at 9 h 47 min

      Nous y sommes passés un dimanche de juin et tout était ouvert.

  • Répondre ITSAS 13 décembre 2014 at 18 h 34 min

    De la part d’un Basque donostiarra
    Premièrement l’on dit Donosti au lieu de San Sebastian, deuxièment mieux vaut éviter d’employer le mot Espagne et espagnol, surtout au Pays Basque Sud – Avant de vous rendre dans certains lieux, mieux vaut avoir un minimum de connaissance de culture locale et de savoir vivre, celà évite bien des ennuis – Troisièmement l’heure de l’Apéro Français n’existe pas au Pays Basque, pas plus qu’en Espagne, c’est une hérésie – Au pays Basque, il y a ce que nous appelons le « POTEO » qui est un rituel social unique en Europe voir sur la planète – Renseignez vous et vous aurez compris pourquoi plus de il y a plus de 660 bars à Donosti, pourquoi tant de monde dans les rues à partir de 18h 30, pourquoi le Peuple Basque sort ‘il en Cuadrilla, groupe d’amis, Société, Peñas…………..et se réunissent dans les Bars …Arrêtez de visiter le Pays Basque comme des touristes basiques…….
    le Pays Basque se vit….essayez le temps d’une soirée de vivre comme des basques et non comme des Français et surtout évitez les endroits où tous les touristes et m’a tu vu se donnent Rendez vous………..il y a tellement à voir et à faire dans la Capitale Mondiale des Tapas y Pintxos…..Apprenez les Basques et ensuite vous profiterez de cette culture unique et du savoir vivre et faire de notre société….

    • Répondre Anne-Laure 15 décembre 2014 at 15 h 09 min

      Je ne demande qu’à découvrir les villes, régions et pays à travers les yeux de leurs habitants. Mais ce n’est ni en dénigrant les touristes, ni en adoptant un ton condescendant et méprisant que l’on éveille l’intérêt des gens et qu’on leur donne le goût de revenir. Partagez plutôt vos bons conseils avec le sourire ; ça aura plus d’effet ! :)

    Partagez vos pensées