Thaïlande, Voyager

À la découverte de Koh Phi Phi

7 octobre 2014
Koh Phi Phi View Point

Avant de mettre le cap sur Berlin et de nous goinfrer de bretzels et de currywursts, prenons le temps de clôturer en douceur et sous le soleil le voyage en Thaïlande.
Avant-dernier chapitre de mes carnets thaïlandais, Koh Phi Phi fut une escale éclair mais néanmoins incontournable pour nous. Si vous voyagez en famille avec de jeunes enfants, vous préférerez peut-être éviter ce haut lieu de la fête et opter pour une destination plus calme comme Koh Lanta. On en parlera d’ailleurs la prochaine fois puisque cette île fut l’ultime étape de notre aventure et l’une des plus chouettes escales.

Mais revenons-en plutôt à Koh Phi Phi…
Située dans la mer turquoise d’Andaman, Koh Phi Phi se compose de deux îles : Phi Phi Don, où toutes les infrastructures touristiques sont concentrées sur une petite bande de terre située entre 2 baies ; et Phi Phi Ley, île inhabitée, où se situe la célèbre plage sur laquelle Leonardo Di Caprio a folâtré avec Virginie Ledoyen dans le film La Plage de Dany Boyle.

On accède facilement à Koh Phi Phi Don en ferry depuis Krabi pour la somme de 400 bahts par personne, soit un peu moins de 10€. À votre arrivée au port de Tonsaï, ne soyez pas surpris de vous faire racketter, euh demander, 20 bahts de taxes par personne… C’est pour l’entretien et le nettoyage de l’île. No comment !

Contrairement à Koh Tao, Koh Phi Phi n’est pas des plus accueillantes au premier abord. Les constructions un peu anarchiques, les toits de tôles de certaines échoppes et les ruelles étroites aux pavés de guingois renvoient l’image d’un village construite à la va-vite pour accueillir le touriste. Ce qui n’est pas totalement faux… Koh Phi Phi a été dévastée par le tsunami de 2004. Seul un hôtel a résisté à la vague de 6 mètres qui a balayé la bande de terre où se trouvaient toutes les infrastructures. Un an après, les touristes étaient de retour. Il fallait donc bien pouvoir les accueillir.

Koh Phi Phi Don
Nous ne sommes restés que 3 jours sur Koh Phi Phi ; ce qui était suffisant pour découvrir l’île et se livrer à quelques activités aquatiques. Mais l’Homme regrette que nous n’y ayons pas séjourné un jour de plus pour profiter de la vie nocturne de l’île.

Que faire à Koh Phi Phi ?

Le centre de l’île se visite rapidement à pied. Une petite demi-heure de marche et quelques douleurs dans les jambes vous amèneront jusqu’au View Point. Depuis ce point culminant de l’île de Phi Phi Don, vous pourrez admirer le panorama luxuriant et un magnifique coucher de soleil.
Il vous en coûtera 20 bahts pour reluquer le paysage mais le spectacle vaut bien cette petite dépense.

Koh Phi Phi View PointKoh Phi Phi View Point

La baignade est bien entendu au programme sur l’île. Évitez néanmoins la plage de Tonsaï où s’alignent des dizaines de bateaux… Il y flotte plusieurs nappes suspectes sur l’eau.
Ou alors, prévoyez de quoi vous rincer !

Long Beach semble être une meilleure option pour faire trempette. Le soleil y tape, mais vous pourrez y louer des transats et parasols pour la journée. Prenez juste en compte les marées car il vous faudra parfois marcher plusieurs dizaines de mètres dans un sable un peu boueux pour rejoindre la mer.

Koh Phi Phi TonsaïKoh Phi PhiKoh Phi Phi

Si vous ne deviez faire qu’une plongée le long de notre itinéraire, optez pour Koh Phi Phi. L’Homme a passé son niveau Open Water sur Koh Tao, mais les fonds marins sont d’après lui bien plus beaux et fournis en mer d’Andaman. Au cours d’une plongée avec Phi Phi Diving, il a pu croiser de nombreux poissons et autres habitants des eaux salées.

Koh Phi Phi Maya Bay

Incontournable excursion depuis Krabi ou Koh Phi Phi Don, Maya Bay vous réserve un tableau idyllique à base de falaises, végétation luxuriante, sable blanc, eau translucide et mer turquoise. C’est sur cette même plage que Dany Boyle a tourné en 2000 The Beach avec Leonardo Di Caprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet. Contrairement aux images du film, la baie est ouverte et les bateaux s’engouffrent entre les rochers pour accéder à la plage.

Oubliez les excursions collectives sous peine d’arriver trop tard sur l’île et de vous retrouver avec plusieurs centaines de touristes à mitrailler la petite baie. Privilégiez plutôt la location d’un bateau privé. Avec un couple de jeunes israéliens rencontrés dans les rues de Phi Phi Don, nous avons négocié un longtail privé pour 2 000 bahts la matinée, frais d’entrée sur l’île compris, avec un départ au petit matin. De cette façon, nous nous évitions le débarquement massif des tours organisés.
Seul petit bémol à cette découverte, le ciel était nuageux ce jour là et le soleil voilé n’inondait pas la baie. Maya Bay était donc très belle mais ses couleurs atténuées ne nous ont pas donner la chair de poule.

Sur le retour, profitez-en pour faire quelques arrêts snorkeling aux alentours. Rien que depuis la surface de l’eau, les poissons colorés sont nombreux. Et si l’eau vous picote un peu la peau, ne vous inquiétez pas, il s’agit juste du plancton urticant. Dès la remontée sur le bateau, ses effets se dissipent.

Koh Phi Phi Maya BayKoh Phi Phi Maya BayKoh Phi Phi Maya BayKoh Phi Phi Maya Bay

Enfin, Koh Phi Phi est connue pour être un lieu de fête. Si le matin, ses rues sont calmes, c’est une toute autre ambiance qui s’y glisse à la tombée de la nuit… Les cocktails ne se servent plus dans des verres mais dans des seaux. La musique inonde les bars. Les nombreux salons de tatouage ne sont jamais autant remplis qu’à 3h du matin. Sur la plage, les touristes éméchés se livrent à des acrobaties à travers les cercles de feu pour quelques shooters offerts ou même pour rien. D’où le nombre de bandages et de brûlures repérés dans les rues une fois le jour levé !

Koh Phi Phi by night

Où dormir à Koh Phi Phi ?

Koh Phi Phi Don regorge de guesthouses. À votre arrivée sur Tonsaï, les rabatteurs et stands d’hébergements ne manquent pas. Il y a des pans entiers de petites annonces et photos de chambres prêtes à trouver preneurs. Rien ne sert de booker votre logement en avance ; il sera beaucoup plus intéressant d’attendre d’être sur place et de négocier sur le moment.

De notre côté, nous n’en savions rien et avions donc réservé une chambre à l’hôtel Ivory sur Agoda pour être au plus près du centre-ville et pouvoir décoller vers Maya Bay ou les clubs de plongée aux aurores. Il y a eu un bug sur le site et apparemment notre chambre a été doublement bookée. À notre arrivée, la propriétaire nous a donc relogés dans une pension voisine, le White 2 une guesthouse lumineuse et propre. Par contre, elle est située en plein centre. Nous avons donc eu droit à quelques voisins fêtards, manquant quelque peu de discrétion à leur retour…

Koh Phi Phi

Où manger à Koh Phi Phi ?

Les rues sont remplies de commerces sur Koh Phi Phi Don. Les cantines et restaurants sont légion et servent à toute heure. Parmi les adresses testées, nos fourchettes ont retenu :

– Basil, ses bons plats thaïs et ses seaux de mojito à l’ananas pour seulement 200 bahts.

Papaya, une cantine thaïe aux pad thaï généreux et savoureux.

– PP Bakery, ses chocolats et cafés glacés, ses pâtisseries et cinammon buns, sa mezzanine recouverte de fausse pelouse et ponctuée de fatboys. Juste parfait pour le retour d’une excursion à Maya Bay.

– Patcharee Bakery, ses smoothies rafraîchissants et ses croissants aux amandes consistants.

Anna’s Restaurant et ses burgers replets.

Koh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi PhiKoh Phi Phi
Pour la dernière étape du voyage, rendez-vous très bientôt du côté de Koh Lanta !

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  • Répondre Tiphaine 7 octobre 2014 at 11 h 11 min

    Ça à l’air assez proche de l’idée que je me fais du paradis :) En tout cas, toutes tes photos m’ont fait rêver !

    • Répondre Anne-Laure 7 octobre 2014 at 14 h 19 min

      Hé hé c’était pas mal ça ! Quand j’y repense, j’ai l’impression que ce voyage n’était qu’un rêve. Pourtant, il n’est pas si lointain…

  • Répondre Lebeautemps 7 octobre 2014 at 12 h 13 min

    Je rêve de visiter la Thaïlande, et particulièrement Koh Phi Phi! Tes phtotos donnent encore plus envie!

    • Répondre Anne-Laure 7 octobre 2014 at 14 h 19 min

      La Thaïlande est vraiment une belle destination. J’espère que tu pourras la contempler de tes propres yeux un jour.

  • Répondre laitfraisecreation 7 octobre 2014 at 13 h 58 min

    Plus qu’1 mois, j’ai tellement hâte Thaïlande bonjour ! Comme ton boy je suis fana de plongée alors jespère en prendre plein la vue !

    • Répondre Anne-Laure 7 octobre 2014 at 14 h 18 min

      Ça approche ! Tu verras, tu vas te régaler ! :)

  • Répondre Emilie 7 octobre 2014 at 15 h 01 min

    Wahou quelle jolie découverte, les paysages sont à couper le souffle !

  • Répondre letizia 8 octobre 2014 at 21 h 33 min

    ca me rappelle de bons souvenirs, nous c’etait à Ko samet qu’on avait passé les vacances, en 2005.bise

  • Répondre La Grenadine 10 octobre 2014 at 23 h 50 min

    Le plancton urticant, je ne savais même pas que ça existait ! Brr.
    En tout cas, tu nous inondes encore de photos qui font plaisir à voir. Surtout avec l’automne qui arrive. Même si j’apprécie le côté cocooning de la saison, ça fait toujours du bien de partir en voyage, le temps d’un article. (:

    • Répondre Anne-Laure 15 octobre 2014 at 8 h 42 min

      Moi non plus je n’en savais rien… jusqu’à ce que ma peau se mette à piquer sous l’eau ! ^^

  • Répondre Anthony 14 octobre 2014 at 13 h 42 min

    Je suis un peu triste de voir ce qu’est devenue Kho Phi Phi. J’y suis allé en 2000 et il n’était nullement question de grosses fêtes alcoolisées sur la plage, de drogue (enfin pas trop) ou de tatouages, il y avait juste le côté paradisiaque.
    Apparemment le tsunami a quasiment tout rasé et des grosses infrastructures ont été reconstruites très rapidement pour accueillir encore plus de touristes, c’est dommage. Mais il faut bien que les gens vivent, et pour ça ils n’ont que le tourisme (et j’ai bien conscience d’être un touriste quand je vais dans des lieux comme ça).

    • Répondre Anne-Laure 15 octobre 2014 at 8 h 50 min

      Plus que de grosses infrastructures ou complexes hôteliers, c’est un amas de petites pensions de béton qui se sont construites les unes sur les autres. Mais en effet, le résultat est le même… la bande de terre qui s’étend sur Koh Phi Phi Don n’a pas ce côté paradisiaques que peuvent avoir d’autres îles de Thaïlande.

    Partagez vos pensées