Thaïlande, Voyager

Un séjour plein de surprises à Chiang Mai

27 mai 2014
Chiang Mai - Thailande

Après notre escale à Sukhothai, à jouer les Indiana Jones entre les bouddhas multicentenaires et les nénuphars, reprenons notre road trip thaïlandais. Prochain arrêt, Chiang Mai !

Située à 800 km au nord de Bangkok, Chiang Mai est une grosse ville aux pieds des montagnes. Capitale de l’artisanat thaï, elle regorge d’activités en tout genre orientées autour de la cuisine, du massage et de la nature. La ville est également le point de départ de nombreux treks et d’excursions à moto dans la région. Escapade à Chiang Rai, visite du Triangle d’Or, saut à Pai ou vol pour Luang Prabang (capitale du Laos) sont possibles depuis Chiang Mai.

Pour nous y rendre, nous avons emprunté un bus depuis la vieille ville de Sukhothai. 239 bahts chacun (5€) et 6 heures de trajet plus tard, nous voici au milieu du trafic chaotique de Chiang Mai. Nous n’avions pas lu les guides avant de rejoindre la ville. Aussi, notre arrivée fut assez violente. Nous nous attendions à une petite ville de montagne, touristique et agréable comme Cuzco au Pérou ou San Cristobal de Las Casas au Mexique ; mais ce ne fut pas du tout le cas. Le trafic y est très intense et les constructions y poussent comme des champignons. Rajoutons à cela une petite intoxication alimentaire et vous comprendrez que nous aurons mis le temps à apprécier les lieux. Mais après un séjour de 6 jours entre ses remparts, nous avons appris à l’aimer cette Chiang Mai.

Que voir à Chiang Mai ?

Comme beaucoup de villes en Thaïlande, Chiang Mai est constellée de temples. Pas moins de 350 se réunissent ici et vous pouvez les admirer à chaque coin de rue. De notre côté, nous avons plutôt fait l’impasse dessus. Après les temples modernes de Bangkok et les ruines historiques de Sukhothai, nous avions besoin de changement.

Le seul temple que nous avons visité fut le Wat Doi Suthep à la sortie de la ville. Ce temple bouddhiste se dresse sur le Suthep, une montagne dont le sommet culmine à 1 676 m. Pour y accéder, il suffit de prendre un taxi jusqu’au zoo de Chiang Mai ; ensuite, des taxis collectifs montent jusqu’au temple. Cette solution est la plus économique, mais aussi parfois la moins rapide. En effet, pour que les taxis collectifs sonnent le départ, il faut attendre qu’ils soient pleins !

Et ce n’est pas fini ! Pour accéder au Doi Suthep, il vous faudra encore gravir les 306 marches d’un escalier sans fin. Mais le jeu en vaut la chandelle. Le temple est impressionnant… Habité par des bonzesses, il est recouvert de dorures qui étincellent sous le soleil. Sacré pour les Thaïs, il est visité par de nombreux locaux venus s’y recueillir et prier. Depuis le Doi Suthep, vous aurez une vue imprenable sur Chiang Mai, dans une version panorama embrumé par la pollution.

Wat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang MaiWat Doi Suthep - Chiang Mai

Flâner au Warorot Market est une expérience à part entière. Ce marché alimentaire recèle de fruits et légumes aux formes inconnues, d’herbes, de condiments, de riz de toutes sortes et de jus de fruits frais.

Warorot Market - Chiang MaiWarorot Market - Chiang Mai

Le Night Bazaar est à ne pas manquer. Dans ce marché de nuit, vous trouverez tous les souvenirs inimaginables et de très bons stands où picorer. Le marché est très touristique mais les prix sont imbattables ; et puis c’est si typique qu’il serait dommage de ne pas y faire un tour au moins une fois.
Dans le même genre, mais en beaucoup plus gros et plus peuplé, le Saturday Walking Street Market étend ses étals en pleine rue. Du stand de sushis en passant par les épis de maïs grillé, les brochettes, les smoothies, les pad thai ou les soupes, vous y trouverez largement de quoi vous sustenter. Il en va de même pour les souvenirs. Si vous voyez quelque chose qui vous plait, foncez ! Il sera difficile de recroiser ce stand avec tout ce monde.
En parlant de souvenirs, un petit concours arrive bientôt pour vous récompenser de votre fidélité…

Chiang Mai Night BazaarChiang Mai Night BazaarChiang Mai Night Bazaar

Que faire à Chiang Mai ?

Si vous êtes férus de cuisine, ne partez pas sans suivre un atelier gourmand. Ici, les écoles de cuisine sont légion et je vous recommande vraiment la Thaï Farm Cooking School. Après avoir fait un tour du marché pour fignoler quelques achats en vue du cours, vous rejoindrez une ferme bio, visiterez le jardin et vous lancerez dans plusieurs heures de cuisine à la découverte des plats thaïs typiques.
Mais je ne vous en dis pas plus… Je vous raconte ça dans ce billet spécial !

Thai Farm Cooking School - Chiang MaiThai Farm Cooking School - Chiang Mai

Une visite de Chiang Mai, c’est aussi l’occasion de se rapprocher des éléphants. De nombreuses agences proposent des journées à leurs côtés. Soyez attentifs et choisissez un centre respectueux des animaux, qui ne les maltraite pas et n’en font pas des bêtes de cirque.

Après quelques hésitations, à savoir si oui ou non nous nous livrerions à ce genre d’activités, nous nous sommes lancés avec Baan Chang Elephant Park. Ce centre de réhabilitation recueille des éléphants provenant de cirques ou de camps de travail illégaux. Ici, pas d’éléphants clowns qui dansent, jouent à la balle ou font de la peinture. Le but est d’apprendre à les connaître, en découvrir davantage sur eux et être sensibilisés à leur cause.

Au cours d’une journée, vous apprendrez donc comment nourrir et laver un pachyderme, puis vous le monterez à cru dans une limite de 30 minutes pour ne pas le fatiguer ni le blesser.
Chaque éléphant est accompagné de son propre dresseur, qui ne s’en sépare jamais. Vous croiserez des éléphants enchaînés ; mais c’est pour éviter qu’ils se battent entre eux, ou ne vous piétinent.
Alors oui, l’idéal serait de voir ces pachydermes laissés tranquilles dans la nature ou dans une réserve protégée. Mais malheureusement, c’est une vision trop idéaliste des choses. L’activité touristique qui gravite autour de l’éléphant est la carotte du gouvernement pour assurer leur protection. Alors, si l’envie vous tente d’aller à la rencontre de ces mammifères géants, ne vous en privez pas. Choisissez juste votre centre en toute connaissance de cause.

Baan Chan Elephant Park - Chiang MaiBaan Chan Elephant Park - Chiang MaiBaan Chan Elephant Park - Chiang MaiBaan Chan Elephant Park - Chiang Mai

Profitez de votre séjour en Thaïlande pour vous faire masser et chouchouter dès que l’occasion se présente ! Massage des jambes pour se remettre d’une balade dans les allées du marché de nuit, ou massage thaï dynamique pour faire déguerpir les nœuds et remettre les articulations en place… À vous de choisir la meilleure façon de vous faire du bien !
Surtout avec ces petits prix… À titre d’exemple, un massage de 60 minutes chez C&R Thai Massage s’élève à 200 bahts (4,50€ !) et une manucure-pédicure vous coûtera 250 bhats (moins de 6€).

Où dormir à Chiang Mai ?

Ce fut un véritable marathon pour trouver une guesthouse digne de ce nom à Chiang Mai. Nous avions pour habitude de booker nos logements à la dernière minute sur Agoda pour profiter d’offres spéciales et payer sans frais avec notre CB. Entre le De Rachamanka Hotel, aux murs aussi fins que du papier nous faisant partager l’intimité du couple de la chambre voisine et nous berçant du roucoulement nocturne des pigeons sur le rebord de notre fenêtre, et le Montrara Happy House tout en glauquitude avec son manque de lumière et son excès de poussière, la déception a été au rendez-vous. Heureusement, armés de nos sacs à dos, nous avons enfin trouvé notre bonheur chez Rendezvous Guesthouse. Et avec l’intoxication alimentaire qui nous attendait, mieux valait nous sentir bien dans notre chambre !

Où manger à Chiang Mai ?

Lors de votre arrivée à Chiang Mai, le Coffee Club, ses pâtisseries et ses boissons caféinées sont un bon point de départ pour squatter un wifi, le temps de trouver votre prochain hébergement. À quelques pas, le Burger King offre une bonne occasion de regoûter à la nourriture occidentale et de s’offrir un gros burger.

Coffee Club - Chiang MaiBurger King

Au détour de son patio ombragé, le Swan Burmese Cuisine vous fera voyager jusqu’en Birmanie avec ses assiettes colorées et généreusement garnies. Et le food center du Night Bazaar se compose d’une ribambelle de petits kiosques où manger les spécialités locales : spring rolls, soupes, riz gluant coco et mangue fraîche, pad sew,… Chacun commande ce qu’il souhaite au kiosque de son choix et tout le monde se retrouve au centre pour déguster son repas.

Swan burmese cuisine - Chiang Mai

Enfin, nous avons eu un petit coup de coeur pour le Peppermint Coffee House situé juste à côté de notre guesthouse. Entre pointes de pizza, salades, thés glacés à la citronnelle ou au gingembre, pad thaï et autres curry massaman (à goûter absolument), ajoutés au sourire de la patronne, c’était toujours un chouette moment.

Massaman Curry at Peppermint - Chiang Mai

Allez, la prochaine fois, on enchaîne deux vols internes pour prendre la direction des îles paradisiaques du sud de la Thaïlande !

Souvenir de Chiang Mai

Vous aimerez aussi

18 commentaires

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 27 mai 2014 at 8 h 24 min

    Jolie balade 😉

    • Répondre Anne-Laure 27 mai 2014 at 9 h 15 min

      Merci ! C’était un beau voyage alors j’espère lui rendre un peu hommage. ^^

  • Répondre La Grenadine 27 mai 2014 at 9 h 06 min

    Encore un beau récit qui donne vraiment envie de booker un vol pour la Thaïlande ! (:
    Sauf la partie intoxication alimentaire, mais globalement quand on change aussi radicalement de façon de se nourrir, il parait que c’est presque immanquable. ‘^^ Heureusement qu’il y avait les massages pour vous remettre d’aplomb après tout ça. 😀

    • Répondre Anne-Laure 27 mai 2014 at 9 h 14 min

      C’est clair ! Un voyage de 5 semaines sans une petite intoxication n’aurait pas été un vrai voyage. Ça fait partie de l’aventure !
      Et finalement, à voir parfois l’état des étals et marchés dans lesquels on mangeait, 2 jours malade ce n’est pas grand chose. Par contre, ça m’a dégoûtée de la noix de coco, qui était jusqu’alors mon fruit préféré… Bouuuuuh !

  • Répondre Xel0u le l0up 27 mai 2014 at 9 h 47 min

    L’intoxication alimentaire me fait flipper moi… J’en ai fait une chez moi, y’a quelques mois… Un enfer, j’ai cru mourir.

    On hésite encore à partir ailleurs avec la Nouvelle-Zélande, raaah, d’un côté ça me tente mais d’un autre… Je sais pas !

    J’attends de lire la suite pour me faire une idée 😀

    • Répondre Anne-Laure 27 mai 2014 at 10 h 19 min

      J’avoue, je positive à fond aujourd’hui. Mais par terre dans la salle de bain de notre guesthouse, en larmes parce que le vomi et moi on est vraiment pas copains, et bien je ne faisais pas la maligne ! Mais bon, ça peut arriver partout.
      Je comprends ton hésitation… La Thaïlande était une belle première approche de l’Asie. Qui sait, peut-être une fois en NZ, vous aurez de bons plans ou belles opportunités de voyage.

  • Répondre Julia 27 mai 2014 at 10 h 08 min

    Salut!

    super article comme toujours. Mais surtout: je veux ce tee-shirt de Moonrise Kingdom !! Où as tu trouvé cette merveille?

    Merci

    • Répondre Anne-Laure 27 mai 2014 at 10 h 15 min

      Merci Julia !
      Je l’ai trouvé à Chiang Mai, dans une petite boutique le long du Sunday Market. Je ne saurais retrouver l’adresse exacte. La boutique était spécialisée dans l’impression de chouettes t-shirt avec tout plein de motifs déclinés sur des tops de toutes les couleurs, et une imprimante à l’arrière pour réaliser les commandes sur demande et dans l’immédiat !

  • Répondre chocoladdict 27 mai 2014 at 10 h 22 min

    toujours autant de plaisir à te suivre en voyage…vivement la suite :)

    • Répondre Anne-Laure 30 mai 2014 at 10 h 57 min

      Merci Virginie. La suite sera gourmande en plus… avant de filer au paradis, sur les îles !

  • Répondre Marie / Madeleines Plumes 27 mai 2014 at 10 h 35 min

    Quel superbe voyage, merci de partager avec nous. Moi qui suis fan des marchés, voilà une destination à ajouter à ma liste ^^ et faire un cours de cuisine là bas, le rêve !!

    • Répondre Anne-Laure 30 mai 2014 at 10 h 58 min

      Là-bas, tu te régalerais. Il y a vraiment des étals à tous les coins de rue et les marchés débordent de couleurs et d’odeurs (plus ou moins alléchantes d’ailleurs ^^)

  • Répondre Laurelas 27 mai 2014 at 18 h 16 min

    Jolie balade – tu m’as donné envie de visiter la Thaïlande, alors qu’avant je n’y aurais pas vraiment pensé.. :)

    • Répondre Anne-Laure 30 mai 2014 at 10 h 59 min

      Ça c’est du compliment ! Merci ma belle 😀

  • Répondre letizia 27 mai 2014 at 20 h 01 min

    roooh j’adore les elephants, c’est mon animal totem! la chance!!!

    • Répondre Anne-Laure 30 mai 2014 at 11 h 00 min

      Ces animaux sont pleins de contradictions… À la fois si doux, si imposants, si puissants et si nonchalants !
      Je ne voulais pas faire cette activité au départ ; mais je ne regrette vraiment pas. J’ai été vraiment impressionnée et charmée.

  • Répondre Rue Rivard » Blog Archive » Une journée pour apprendre la cuisine thaïe 26 juin 2014 at 8 h 04 min

    […] Chiang Mai, les marchés de nuit attirent les gourmets voyageurs en recherche de plats locaux et savoureux. […]

  • Répondre Planete3w 12 août 2014 at 19 h 28 min

    C’est marrant on fait pratiquement tout ce que tu raccontes lors de notre séjour à Chiang Mai : les markets, le baan chang elephant park, le temple Doi Suthep, le burger King ;). Il n’y a que le massage et le cours de cuisine que nous n’avons pas fait.

  • Partagez vos pensées