La résidence permanente

Ramener sa cave à vin au Québec

10 mars 2016
Vignes du Beaujolais

Dans les derniers mois qui nous séparaient de la résidence permanente, lorsque nous avons appris qu’en tant qu’immigrants nous aurions le droit de ramener notre cave à vin dans nos bagages, notre première réaction a été de crier… Coooool! Car le bon vin coûte cher au Québec. Le vin tout court même!

Par exemple, un rosé Listel qu’on peut qualifier de pas bien bon vous coûtera 13$ à Montréal contre un peu plus de 3€ en France. Vous réfléchirez à deux fois avant de glisser de la crème de cassis dans ce Bourgogne Aligoté à 16$. Et vous avez intérêt à avoir une belle nouvelle à fêter pour déboucher cette bouteille de champagne introuvable à moins de 35$ (et encore, les prix se sont pas mal améliorés côté bulles!)

Notre deuxième réaction a été d’échafauder un plan d’action… Dates des prochaines foires aux vins, potentiel surplus suite au mariage,… Ou comment s’assurer de trinquer à notre retour au Québec avec une coupe de champagne et d’arroser notre premier barbecue d’un verre de rosé à moindre frais!

Bon, on n’est pas des alcooliques non plus hein! On aime juste la vie et la bonne chère – mais ça, vous l’avez compris maintenant! Et puis, autant profiter de cette possibilité qui s’offrait à nous.

Au final, nous avons déménagé avec une cave à vin d’une centaine de bouteilles, dont une bonne partie provenaient des restes du mariage et de beaux cadeaux épicuriens. Si nous pensions avoir bien préparé les choses, l’expérience s’est révélée un brin plus onéreuse que prévue…

Quelles sont les conditions?

Que vous soyez nouveau résident permanent ou temporaire, vous pouvez ramener votre cave à vins au Québec, tant que jusqu’à présent vous viviez à l’étranger.

Vous devez être propriétaire des bouteilles depuis au moins 3 mois avant le départ pour le Canada.

Votre cave à vin doit :
– traverser l’Atlantique d’une seule traite (vous ne pouvez pas déménager la moitié du stock aujourd’hui et le reste dans 1 mois),
– accompagner vos effets personnels,
– vous rejoindre dans un délai maximal d’1 an suivant votre arrivée sur le sol canadien,
– ne pas constituer la majeure partie de vos effets personnels.

Une famille de résidents permanents peut ramener jusqu’à 540 litres d’alcool. Et la franchise des résidents temporaires est de 90 litres par année de résidence autorisée. Ça laisse une belle marge!

Qu’est-ce qu’on doit prévoir?

Comme pour vos effets personnels, vous devrez lister avec précision le contenu de votre cave à vin ; détailler chaque carton, bouteille par bouteille, dans un joli document Excel.

Combien ça coûte?

Et oui, faut pas se leurrer, vous aurez quand même des taxes à payer!

Deux taxes pour être précise:

– la première taxe est à verser à la Société des Alcools du Québec et revient à 3,79$ par bouteille de vin et 5,52$ pour une bouteille de spiritueux. Pour vous en acquitter, il suffit de vous rendre sur le site spécial importation de la SAQ.

– la deuxième taxe est à régler directement auprès de la douane canadienne, lorsque vous lui rendrez visite pour dédouaner vos affaires personnelles. Cette taxe, nous l’avons découverte sur le tas le jour J. Surprise! Nous ne nous y attendions pas du tout et je ne sais pas quel montant exact elle représente par bouteille car le douanier s’est appuyé sur la liste détaillée de notre cave pour calculer cette taxe, et non sur le nombre global de bouteilles.

Au total, pour une centaine de bouteilles de vin, de champagne et quelques spiritueux, nous avons payé environ 750$ de taxes, soit à peu près 7,50$ par bouteille. Sur le coup, nous avons regretté d’en avoir ramené autant car c’est une belle somme à sortir (surtout quand on ne s’y attend pas). Mais étant donné le prix d’une bouteille de vin à Montréal, cela vaut finalement quand même le coût!

Allez sur ce, tchin!

Vous aimerez aussi

5 commentaires

  • Répondre Une Frenchie à Montréal 11 mars 2016 at 7 h 14 min

    Merci pour ce retour d’expérience ! Je ne savais même pas qu’on pouvait ramener autant de vin d’un coup ! C’est bon à savoir. Et pour le coup des taxes, grâce à toi, nous sommes maintenant préparés ! :)

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2016 at 8 h 04 min

      Mieux vaut être préparé pour les taxes car ça peut surprendre! ^^

  • Répondre Marie 11 mars 2016 at 15 h 06 min

    Et bien tu viens de rendre ma journée plus belle , je crois que je vais acheter des bonne bouteille avant de partie ! Car la chose qui me manquera le plus c’est sur c’est le vin !

    http://rose-normande.blogspot.fr

    • Répondre Anne-Laure 14 mars 2016 at 8 h 04 min

      Hihi ravie d’avoir pu partager cette bonne nouvelle avec toi! Bons préparatifs! 😉

  • Répondre Dans mon panier d’expat – Rue Rivard 16 janvier 2017 at 21 h 09 min

    […] par personne pour faire quelques réserves. Si l’on n’a pas la chance d’avoir ramené sa cave au Québec, on fait voyager ses papilles en goûtant aux vins d’Amérique latine et d’Océanie, […]

  • Partagez vos pensées