La vie québécoise

La cueillette des pommes

30 septembre 2015
Cueillette des pommes au Verger Labonté

Partir vivre à l’étranger, c’est s’enrichir d’une autre culture, s’imprégner de nouvelles habitudes et expérimenter des activités différentes. C’est mêler les traditions auxquelles nous sommes attachés depuis tous petits à des coutumes locales ancrées dans ce nouveau pays.

Il y a ainsi quelque chose d’excitant dans ces premiers temps de retour à Montréal. Dans cette première année à venir même, je dirais. Nous redécouvrons la ville que nous avons tant appréciée et, comme a priori nous sommes partis pour rester un certain bout de chemin, nous cherchons davantage à comprendre et nous immerger dans la vie québécoise. Notamment en nous livrant aux traditions saisonnières ; à commencer par celles qui résonnent en automne. Après l’épluchette de blé d’Inde et les conserves de fin d’été, ce week-end, nous avons mis le cap sur un verger pour cueillir des pommes.

À moins d’1 heure du centre de Montréal, le verger Labonté offre un espace vert au coeur de la petite ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Entre pommiers, champs de citrouilles, labyrinthes de maïs, animaux de la ferme, petite restauration et boutique où magasiner des produits de la pomme et des courges de la production locale, il y a de quoi s’occuper lors d’une belle journée ensoleillée. D’ailleurs, de nombreuses familles avaient eu la même idée que nous ce samedi et les petits bambins hurlant grouillaient de partout (normal vous me direz, c’était une magnifique journée d’automne). Mais je m’attendais quand même à une activité plus reposante !

Cueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger Labonté
Nous avons entamé la cueillette par une dégustation ! Au P’it bistro, le menu se décline autour de la pomme bien entendu… Selon vos goûts et votre appétit, optez pour un jus de pomme, une soupe, un panini brie-pomme ou jambon-cheddar, une pizza, un muffin à la pomme, une tarte ou une croustade. Lors de notre visite l’équipe était un poil débordée et le repas s’est fait attendre (sans parler des mélanges de commande) mais tout était très bon. Et en particulier le jus de pommes !

Verger Labonté - P'tit bistro
Rendez-vous à la boutique pour choisir le volume de pommes que nous souhaitions cueillir… 12$ le sac de 10 livres ou 16$ le sac de 16 livres, auxquels il est nécessaire de rajouter 2$ par personne pour l’accès aux arbres. Là, j’avoue je n’ai pas bien compris le surcoût car nous avons dû marcher en tout et pour tout 1 min 30 pour accéder aux arbres. Vous me direz, il faut bien rémunérer les personnes qui contrôle l’accès à l’entrée du verger. Et j’imagine que ce surcoût est davantage justifié quand la zone de cueillette du moment se trouve plus loin et qu’il est nécessaire de se faire emmener en tracteur (la zone est étendue en fonction de la maturité des fruits sur chaque arbre et aussi pour concentrer les cueilleurs au même endroit afin qu’il ne reste pas 3 pommes oubliées par-ci et par-là).

Hop dès le seau remis, nous avons pris le chemin des pommiers. Ce samedi, deux variétés de pommes nous étaient proposées à la cueillette. La Spartan à la chair bien blanche et croquante, et la McIntosh plus juteuse. Les deux variétés peuvent être consommées crues ou cuites en compotes et autres gourmandes tartes. Au fil de votre cueillette, il vous est possible de croquer et de grignoter autant de pommes que désirées. Mes papilles ont eu une petite préférence pour la Spartan !

Cueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger Labonté
Des échelles sont mises à votre disposition dans le verger, et il ne reste plus qu’à grimper et tendre la main pour cueillir les fruits les plus rouges.

Cueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger Labonté
Le seau de près de 7 kilos est bien vite rempli, à moitié de Spartan et moitié de McIntosh. La première sera pour les granolas, les snacks improvisés et les salades ; et la deuxième pour les recettes nécessitant un coup de cuisson.

Cueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger Labonté
Sachez qu’il est aussi possible d’aller cueillir des citrouilles dans l’un des champs du verger. Halloween approchant à grands pas, ce peut-être une bonne idée ! De mon côté, je me garde ce petit plaisir pour plus tard dans le mois. En attendant, j’ai acheté des courges aux drôles de formes à la boutique du verger. De quoi préparer de gourmands scones, soupes, gnocchis, risotto et autres gratins !

Courges au Verger LabontéCourges au Verger LabontéCourges au Verger Labonté
En attendant, j’ai déjà transformé une partie de notre cueillette en tarte tartin pomme-gingembre. Et c’est plutôt pas pire, comme on dit en ces contrées…

Tarte tatin pomme et gingembreCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger LabontéCueillette des pommes au Verger Labonté

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  • Répondre letizia 30 septembre 2015 at 8 h 06 min

    sympa comme activité! avec une bonne amie ca doit etre trop cool hehé!
    je vois que tu te plais beaucoup là bas!

    • Répondre Anne-Laure 30 septembre 2015 at 10 h 16 min

      C’était rigolo de grimper dans les arbres et de piocher dans les branches chargées de fruits. Même si cela reste une activité encadrée dans un verger ouvert au public, c’était agréable d’aller cueillir nous-même notre petite récolte !

  • Répondre Gaëlle 30 septembre 2015 at 10 h 39 min

    Oh, ça a l’air chouette comme ativité !
    Mais c’est vraiment une « tradition » là bas ? (il faut que je vois si on peut en faire ici!)

    Par contre, je me pose la question de l’assurance… comment ça se passe si tu tombes de l’échelle ? (oui, j’ai un esprit trop pragmatique parfois)

    • Répondre Anne-Laure 30 septembre 2015 at 10 h 44 min

      Ce n’est pas une tradition au sens « fête » du terme, comme peut l’être l’Halloween ; mais oui, c’est une activité à laquelle se livre pas mal de familles chaque automne.

      Ahah pour l’assurance, je ne sais pas. Je dirais que c’est ton assurance maladie, comme quand tu glisses sur un trottoir ou que tu tombes de vélo toute seule ! C’est toi qui décides de monter ou non sur l’échelle. Y’a des pommes basses pour éviter les risques, si tu préfères… :)

  • Répondre Laurelas 30 septembre 2015 at 11 h 35 min

    Oh je suis sûre que j’adorerais faire ça plus souvent, j’ai un souvenir de cueillette cet été avec ma famille, dans les serres, où j’ai récolté des kilos de tomates – c’est grisant comme sensation de « c’est moi qui l’ai trouvé » non?

    Profites bien de toutes ces pommes :)

    • Répondre Anne-Laure 30 septembre 2015 at 13 h 19 min

      Mais oui, c’est exactement ça. J’adore ce sentiment ! Du coup, au printemps, je vais profiter de notre cour pour me faire un petit jardin potager. Des tomates, des fraises, des salades, une citrouille, des herbes aromatiques,… ça va être bien ! :)

  • Répondre Mary Singing-Bird 30 septembre 2015 at 12 h 12 min

    j’ai des kilos de McIntosh à la maison (je crois qu’elles proviennent du meme vergers d’ailleurs !) et quand je suis gourmande je fais des grilled cheese : pommes/cheddar (coté cheddar, celui de chez Perron est de loin le meilleur !) avec un soupçon d’huile d’olive et du thym …Mmmmm !

    • Répondre Anne-Laure 30 septembre 2015 at 13 h 28 min

      Oh merci du conseil pour le cheddar Perron. J’en ai essayé plusieurs, mais ce n’était jamais fou. Je prendrais celui-là la prochaine fois !

  • Répondre Fanny 1 octobre 2015 at 4 h 55 min

    Bon ben là, tout de suite, j’ai envie d’une bonne pomme bien juteuse !

    • Répondre Anne-Laure 2 octobre 2015 at 10 h 48 min

      Croc ! :)

  • Répondre Links I Love #77Whatever Works 6 octobre 2015 at 4 h 01 min

    […] Anne-Laure nous emmène à travers une cueillette de pommes à Montréal. D’ailleurs, on devra… […]

  • Répondre Rue Rivard » Blog Archive » 5 idées recettes pour cuisiner les pommes du verger 14 octobre 2015 at 2 h 05 min

    […] bien beau d’aller cueillir des pommes dans les vergers dès que l’automne pointe le bout de son nez. Mais après avoir récolté […]

  • Partagez vos pensées